Le cinquième parrainage des élèves internationaux

Dossier : ExpressionsMagazine N°651
Par Françoise COMBELLES (72)
Par Laurent BILLÈS-GARABÉDIAN (83)

Nous y voilà : de nouveaux élèves internationaux vont arriver dans quelques semaines, en février 2010, à Palaiseau. Ils viendront de Chine, du Brésil ou du Cambodge, du Chili ou de Russie, brillants élèves de leurs universités, choisis parmi les meilleurs, pour rejoindre les murs de l'École polytechnique.

Malgré sa mue à l'ouverture internationale, l'X est encore peu visible aux yeux des étudiants du monde.

Il convient de la faire briller davantage. Bien sûr, l'École tisse des partenariats avec les meilleures universités, et ses étudiants vont compléter leur formation dans d'autres écoles de réputation mondiale. Bien sûr, les groupes internationaux constituent un réseau planétaire. Mais ce n'est pas tout. Le soutien des anciens élèves aux jeunes élèves internationaux, pendant leur présence à l'École, fait partie des engagements individuels qui construisent petit à petit l'image de l'École.

Connaître la France réelle

Deux tiers des nouveaux arrivants ne connaissaient pas la France il y a seulement quelques mois. Ils doivent faire face à des différences linguistiques et culturelles et à un système d'enseignement très spéci­fique. Comment les aider ?

Le parrain apporte soutien et conseils en l'absence de la famille.

Depuis cinq ans, le parrainage par des anciens leur permet de sortir du campus, connaître la France réelle, avec la vie de famille, les cafés, les parcs, la cuisine, les personnes âgées, les fêtes, les enfants. Bref, commencer à apercevoir ce que sont la vraie vie et la vraie nature des Français, dans un cadre normal, non protégé, non confiné.

Partager sa culture

Une coordination
Les parrains sont recrutés dans toutes les promotions, quel que soit leur âge, un coordonnateur de l'opération étant nommé pour une tranche de dix promotions.

Pour le parrain, l'opération permet de partager et de faire découvrir sa culture. C'est une ouverture vers un autre pays. C'est la satisfaction d'avoir accompagné une ou un jeune camarade. Âgés de vingt-trois et vingt-cinq ans, les filleuls arrivent en majorité à l'École au mois d'avril, après avoir suivi des cours de français s'ils ne sont pas francophones. Les binômes " parrain-filleul " sont constitués à cette époque, pour une durée de l'ordre d'un an à un an et demi lorsque les élèves sont à l'École, et peuvent se prolonger par la grâce des liens tissés. Le rythme moyen est d'un contact par mois, chacun étant libre de s'organiser en fonction des rencontres souhaitées : week-end, déjeuner, concert, balade ou simple verre dans un bistro parisien ou lyonnais. Mené depuis 2004, le parrainage par des anciens de jeunes camarades internationaux est un succès ; tous les élèves qui souhaitaient être parrainés ont pu l'être avec de très bons retours de leur part.

Un appel au parrainage vient d'être diffusé par courrier électronique.
 
Ceux qui désirent des détails complémentaires peuvent contacter le coordonnateur de leur promotion dont la liste figure sur :
http://parrainage.polytechnique.org
ou Françoise Combelles (72), tél. : 06 09 89 06 24
 
Une information plus détaillée sur l'opération est consultable sur :
http://international.retix.net (rubrique parrainage)

Poster un commentaire