BNP Paribas Développement innove dans les investissements

Dossier : Dossier FFEMagazine N°729 Novembre 2017
Par Jean-Michel GABRIEL

Quelles sont les entreprises que vous aidez financièrement ?

La majeure par­tie des sociétés que nous soutenons sont clientes du groupe BNP Paribas ou recom­mandées par le groupe. 

Chaque année, nous étu­dions 500 à 700 pro­jets pour en retenir près d’une cen­taine. En 2017, nous prévoyons d’investir plus de 200 mil­lions d’euros.

Quels sont les projets que vous soutenez ?

Depuis l’an passé, BNP Paribas Développe­ment sou­tient de jeunes entre­pris­es inno­vantes qui n’ont pas atteint leur matu­rité économique. 

Sous l’impulsion de notre équipe dédiée à l’innovation, nous avons investi dans 15 pro­jets en 2016. 

Quels sont vos autres programmes d’investissement ?

BNP Paribas Développe­ment accom­pa­gne en fonds pro­pres les entre­pris­es qui investis­sent dans la crois­sance : acqui­si­tion d’un con­cur­rent, inté­gra­tion ver­ti­cale, développe­ment à l’international…

Intervenez-vous dans le cadre d’une transmission ?

BNP Paribas Développe­ment finance la trans­mis­sion d’entreprise au tra­vers d’opérations de LBO. Nous accom­pa­gnons un change­ment de pou­voir ou encore un pas­sage de témoin dans l’actionnariat.

Quelle est la particularité dans vos investissements ?

Nous ne prenons jamais le pou­voir dans une entre­prise. Dans le cadre d’une par­tic­i­pa­tion minori­taire, nous accom­pa­gnons les investis­seurs (per­son­nes physiques, hold­ing, fonds d’investissement).

Nous sommes aux côtés du man­age­ment et des action­naires majoritaires. 

Demeurez-vous longtemps dans le capital de l’entreprise ?

Nous sommes un parte­naire fidèle et inscrivons notre accom­pa­g­ne­ment dans la durée. En moyenne, nous sommes action­naires entre 5 et 10 ans. 

Quels sont vos critères d’investissement ?

Il n’existe pas de belles entre­pris­es sans à leur tête des chefs d’entreprises com­pé­tents, vision­naires et audacieux. 

Au-delà de la per­son­nal­ité du chef d’entreprise, nous prenons égale­ment en compte les critères suiv­ants : l’historique de l’entreprise, son activ­ité, sa stratégie de développe­ment, son busi­ness plan… 

Le prix à payer est sans doute l’un des critères fondamentaux…

Il entre, bien sûr, en ligne de compte. L’investissement doit être rentable pour toutes les parties. 

Dans vos participations, accompagnez-vous d’autres financiers ?

Nous sommes sou­vent co-investis­seurs avec d’autres financiers (fonds d’investissement, fil­iales de banque, BPI …). 

Quelle est votre politique d’investissement dans l’innovation ?

BNP Paribas est notam­ment engagé auprès de tous ceux qui innovent avec l’ambition de devenir la banque de référence des entre­pre­neurs inno­vants grâce à une offre d’accompagnement unique et orig­i­nale — WAI (We Are Inno­va­tion), répon­dant aux besoins spé­ci­fiques des start-up. 

CHIFFRES CLÉS

66 nouveaux investissements en 2016
1260 entreprises accompagnées depuis la création de BNP Paribas Développement en 1988
704 millions d’euros investis

C’est en ce sens que nous con­cen­trons nos efforts avec l’aide du groupe et celle des fonds d’investissement en France. 

Dans cette même logique, BNP Paribas a créé avec l’École Poly­tech­nique et l’ISAE – SupAéro et Zodi­ac Aero­space, la chaire « Inno­va­tion Tech­nologique et Entre­pre­neuri­at » afin de faire émerg­er des pro­jets disruptifs. 

Enfin, BNP Paribas a ouvert en 2015 sur le plateau de Massy Saclay, un lieu dédié aux start-up, le Wai Massy-Saclay, afin de les con­necter à l’ensemble de son écosystème. 

En moyenne, comment et dans quels délais prenez-vous votre décision d’investissement ?

Les études de « dossiers » sont extrême­ment vari­ables. Cer­tains dossiers sont plus com­plex­es que d’autres. En général, il faut compter de trois à six mois. 

Toute­fois, si l’entreprise est cliente de BNP Paribas, les délais peu­vent être plus courts, voire extrême­ment rapides. 

Quelles sont vos ambitions ?

Notre ambi­tion est claire : dou­bler notre vol­ume d’investissement tous les cinq ans ain­si que la taille de notre portefeuille.

Poster un commentaire