Internet of Things (IoT)

AXEM Tchenology et RFID : entre expertise et savoir-faire

Dossier : Dossier FFEMagazine N°723 Mars 2017
Par Philippe MONDON

Dans quel contexte avez-vous créé AXEM Technology ?

AXEM Technology a vu le jour parce que j’ai constaté qu’il y avait un chaînon manquant entre l’offre produit des fabricants et le besoin des clients. En effet, les fabricants avaient besoin de personnes pour les accompagner sur leurs produits, tandis que les clients avaient besoin de conseil autour de la technicité des produits RFID dans leur environnement.

Au lieu d’être consultant pour l’un ou pour l’autre, j’ai fait le choix de créer une structure pour répondre à leurs besoins et attentes respectifs.

Dans le cadre de cette logique, au fil des années, nous avons été amenés à collaborer avec de nombreux intervenants du domaine de la RFID. Cela nous a également permis de renforcer notre positionnement de référent et d’expert sur ce même domaine.

Aujourd’hui, AXEM Technology conçoit des produits et maîtrise l’ensemble de la gestion de production.

Quelles sont les dernières évolutions connues par la RFID au cours des dernières années ?

Il n’existe pas une seule technologie RFID, mais plutôt des technologies RFID, même si on fait généralement référence à la RFID. Au cours des dernières années, il n’y a pas eu de révolution des technologies en tant que telle.

Nous avons assisté à des évolutions et des améliorations au niveau des performances. À titre d’exemple, la technologie RFID UHF était une technologie prometteuse qui présentait dans le passé quelques faiblesses techniques. Aujourd’hui, elle est devenue une technologie incontournable et performante.

Dans le contexte actuel, la RFID est reconnue comme un facteur important de la modernisation de nombreux secteurs d’activité dont le ferroviaire, l’aéronautique, le textile, la logistique, le médical, le BTP…

Nous entendons de plus en plus parler d’objets connectés, quel rôle peut jouer la RFID ?

La RFID est une des technologies de l’IoT (Internet of Things ou Internet des Objets Connectés en français), car elle permet la capture de la donnée. Avec l’émergence et l’importance croissante de l’industrie des Big Datas et des Clouds, la technologie RFID est devenue encore plus intéressante.

En effet, que faire de la donnée si nous n’avons pas les moyens de l’exploiter ? Aujourd’hui, avec la montée en puissance du Big Data qui vise à améliorer la gestion des données, la RFID est en passe de devenir une technologie très prisée, voire incontournable. Elle a enfin la possibilité d’exprimer son véritable potentiel d’exploitation.

En outre, je crois fortement à la complémentarité des technologies : par exemple, la RFID est très complémentaire avec la technologie RTLS. Je suis convaincu qu’il n’y a pas de technologie qui va en détrôner une autre, mais qu’il y a plutôt des complémentarités entre les technologies qui peuvent apparaître.

En tant qu’acteur majeur de la RFID, quels sont les sujets qui vous mobilisent ?

Nous nous focalisons sur des sujets pointus en RFID afin de mettre cette technologie au service de secteurs tels que l’énergie, le médical ou encore l’aéronautique.

AUJOURD’HUI, AVEC LA MONTÉE EN PUISSANCE DU BIG DATA ET DU CLOUD QUI VISENT À AMÉLIORER LA GESTION DES DONNÉES, LA RFID EST EN PASSE DE DEVENIR UNE TECHNOLOGIE TRÈS PRISÉE, VOIRE INCONTOURNABLE.

Les champs d’application et leurs problématiques sont nombreux et spécifiques ce qui nous pousse à monter en compétence et à nous inscrire dans une démarche d’amélioration continue. Cette logique nous permet de challenger notre expertise, mais également de conforter notre savoir-faire.

Plus concrètement, nous travaillons, par exemple, sur des tags RFID avec des puces à fortes capacités de mémoire qui permettront de rajouter des informations tout en conservant l’historique.

Cet axe de travail va permettre de donner plus d’autonomie et de sécurité à la donnée. Dans d’autres domaines, nous travaillons aussi sur la sécurisation de l’échange entre le lecteur et le tag.

Quels sont les enjeux auxquels vous êtes confrontés ?

La RFID touche de nombreux secteurs d’activité. Elle couvre des applications très variées au sein de chaque secteur. En plus, il existe des problématiques spécifiques très différentes au sein même de chaque application.

Cette spécificité nous oblige à proposer des gammes de produits larges et variées. Cela requiert également une véritable écoute du terrain, une veille technologique active ainsi que des capacités d’adaptation.

Ainsi, nous devons être en mesure de nous adapter aux problématiques de distance de lecture, de gestion rapide d’un grand nombre de tags, de contraintes de taille ou d’environnement, ou encore aux contraintes de fixation du tag.

Quelles sont vos perspectives ?

Nous nous concentrons sur nos capacités de conception, de développement et de gestion des moyens de production afin d’apporter des solutions sur-mesure et personnalisées en fonction des problématiques de nos clients.

Au cours des années, nous avons eu l’opportunité d’être au cœur de nombreux secteurs d’activité, cela nous a permis d’en affiner notre connaissance, de mieux cerner leurs intérêts et de maîtriser, voire anticiper, leurs besoins.

Aujourd’hui, nous devons faire des choix de positionnements en nous focalisant plus fortement sur les domaines qui nous semblent les plus porteurs en termes de marché, mais aussi en termes d’exigence technique (énergie, ferroviaire, aéronautique…).

Cela renforcera notre savoir-faire et nos compétences et nous permettra ensuite de décliner des produits plus simplement pour d’autres secteurs.

Et pour conclure ?

EN BREF

Le cœur de métier d’AXEM Technology est la RFID (Radio Frequency Identification), une technologie utilisée pour l’identification électronique et la traçabilité, mais aussi les objets connectés.
La société maîtrise une gamme complète d’identifiants RFID (tags, étiquettes, cartes…), de lecteurs OEM / lecteurs embarqués et de terminaux mobiles associés à la RFID, avec une capacité d’adaptation et développement de nouveaux produits pour répondre aux problématiques de plus en plus spécifiques du marché.

Dernièrement, nous avons participé au salon Smart Industries à travers l’événement Connect + Event du 6 au 9 décembre 2016, au Parc des expositions de Villepinte. Ce salon dédié à l’industrie du futur et notamment aux objets connectés professionnels et industriels, a été l’occasion de présenter nos produits, mais aussi de rencontrer et d’échanger avec un grand nombre d’acteurs de la modernisation de l’industrie.

L’intérêt pour la RFID ne s’est pas démenti, et ce salon fut un grand succès. Cela nous a confortés dans la pertinence de notre offre et ouvert de nouvelles opportunités.

Nous venons, par ailleurs, de conclure un partenariat avec Engie, qui va nous permettre d’avancer ensemble pour créer et concevoir du matériel adapté aux problématiques de l’énergie, en étant au plus près du besoin terrain.

Poster un commentaire