« Zéro perte de données, zéro interruption de l’activité ! »

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°755 Mai 2020
Par Luc d'URSO

Aujourd’hui, les entreprises doivent obligatoirement prendre en compte les problématiques de sécurité des données pour réussir leur transformation numérique et éviter les attaques qui mettraient en péril leur existence. Acteur européen majeur de la protection des données, Atempo préserve les écosystèmes de données d’entreprises de toutes tailles.

Le point avec Luc d’Urso, CEO d’Atempo.

 

La numérisation extrêmement rapide des entreprises induit une concentration et un accroissement des données collectées et entraîne des problématiques nouvelles touchant les entreprises de toute taille. Qu’en est-il ? Et qu’est-ce qu’un acteur comme Atempo peut apporter aux entreprises à ce niveau ?

Aujourd’hui, la sécurité des données est cruciale pour les entreprises, pour réussir leur transformation numérique. Dans ce cadre, elles sont confrontées à deux problématiques majeures :

Assurer la continuité de l’activité et éviter les pertes de données : il s’agit d’un sujet qui concerne toutes les entreprises quelle que soit leur taille ;

L’archivage des données et la valorisation du patrimoine numérique, une problématique qui concerne plus particulièrement les entreprises de taille plus importante et les grands groupes.

En effet, les entreprises sont 100 % dépendantes de la donnée, qui est la source de toute création de valeur. La protection des données représente donc un axe stratégique, notamment dans un contexte où la cybercriminalité connaît une forte hausse. 

Pour répondre à ces enjeux, Atempo propose des solutions qui permettent de restaurer les données en cas de sinistres. Nos logiciels de sauvegarde, considérés comme le dernier rempart contre la cybercriminalité permettent de :

  • Monitorer les sauvegardes afin d’identifier les failles et les faiblesses potentielles ; 
  • Remettre l’entreprise dans sa position initiale avant le sinistre : qu’il s’agisse d’une panne matérielle, d’une mauvaise manipulation, d’un vol, d’une catastrophe naturelle ou d’une attaque cybercriminelle, l’entreprise peut redémarrer son activité rapidement sans perte de données.
  • Notre mantra est « zéro perte de données, zéro interruption de l’activité » !

Nos solutions de sauvegarde permettent d’accéder à tous les silos de données. Nous collectons et répliquons donc des données brutes, y compris les copies des données du système source, les données structurées en provenance de bases relationnelles, les données semi-structurées (CSV, logs, XML, JSON, etc) et les données non structurées tels que les emails, les documents, les binaires, les images, les fichiers audio ou vidéo. Concrètement, nous les désilotons pour alimenter des « data lake », qui permettent de stocker des volumes colossaux de data provenant d’un grand nombre de sources et de les corréler. 

Notre solution d’archivage Miria permet de surcroît d’enrichir les données stockées en leur attachant des métadonnées. Le but est de valoriser le patrimoine numérique des entreprises que sont ces données qu’elles collectent et stockent sans forcément le savoir dans leurs différentes applications ou leurs différents silos.

Pouvez-vous nous rappeler quelles sont les principales solutions proposées par Atempo ?

Atempo propose aux entreprises trois solutions :

  • Tina, pour la sauvegarde et la restauration des serveurs informatiques physiques ou virtuels,
  • Lina, pour la protection des postes de travail fixes et portables,
  • Miria, qui est une solution de sauvegarde, migration, synchronisation et de déplacement de fichiers non structurés entre stockages hétérogènes de grandes volumétries.

Vous avez récemment signé un partenariat avec OVHcloud dans le cadre de la gestion et de la protection des données dans le cloud. Que faut-il en retenir ?

Étant très engagés dans la souveraineté numérique européenne, nous avons signé un partenariat stratégique avec OVHcloud, qui comme Atempo, fait partie du programme French Tech 120.  Ce partenariat s’appuie sur nos 3 produits d’une part, et sur l’infrastructure de notre partenaire d’autre part. Le but est de proposer aux entreprises une solution souveraine, et de bout en bout, pour la sauvegarde et la préservation à long terme des données dans le cloud.

À travers ce partenariat, notre ambition est de constituer une filière numérique européenne capable de défendre les valeurs de la société telle qu’on la conçoit en démocratie européenne, et ce, en nous basant sur nos propres technologies sans avoir à dépendre d’acteurs américains ou chinois. Pour pouvoir exercer sa liberté, il faut avoir le choix. Proposer une alternative souveraine conforme à la règlementation européenne et créatrice de valeur pour notre modèle de société, telle est notre ambition commune.

“En période de crise, les entreprises,
deviennent plus dépendantes de leur informatique et donc plus vulnérables
et plus exposées aux attaques des hackers.”

 

Face au contexte sanitaire actuel lié à l’épidémie de coronavirus, les entreprises sont plus vulnérables et plus exposées aux hackers, qui profitent de la situation pour attaquer les systèmes et pirater les données. Qu’en est-il ?

Souvent, en période de crise, les entreprises, deviennent plus dépendantes de leur informatique et donc plus vulnérables et plus exposées aux attaques des hackers. Je pense plus particulièrement aux hôpitaux qui reçoivent des flux beaucoup plus importants de patients durant cette crise sanitaire, ou les cabinets d’experts comptables par exemple à l’approche de la clôture de l’exercice comptable. Ils deviennent ainsi la cible privilégiée des cybercriminels qui profitent de cette situation d’urgence pour demander une rançon, et savent déjà que leurs victimes vont accélérer le règlement de la rançon pour assurer la continuité de leurs activités.

En parallèle, le développement du télétravail présente plusieurs failles et expose les entreprises aux attaques cyber.

D’abord, en télétravaillant, les collaborateurs sortent de ce qu’on appelle le périmètre de sécurité de l’entreprise. Il n’y a donc plus de visibilité sur les personnes qui se connectent au système d’information de l’entreprise.

Ensuite, les équipements utilisés sont rarement contrôlés en télétravail : les collaborateurs recourent généralement à leurs ordinateurs personnels pour se connecter au réseau de l’entreprise. Ces équipements ne sont ni maîtrisés ni configurés en matière de sécurité et constituent donc une potentielle source de contamination.

Enfin, en travaillant à distance, le collaborateur ne se connecte pas nécessairement via un VPN. Il utilise bien souvent la box télécom de son foyer ou à une connexion 4G, et n’est pas sur le réseau de son entreprise. Il n’est donc pas protégé par un firewall ou un proxy qui filtrent les flux entrants et sortants, et s’expose ainsi davantage aux cyberattaques.

Ces trois failles représentent des vecteurs d’introduction dans le système d’information des entreprises qui deviennent extrêmement vulnérables face aux attaques cybercriminelles qui se sont multipliées en TPE de façon très importante durant cette crise.

D’ailleurs, dans la continuité de la sollicitation de Cédric O, secrétaire d’État en charge du numérique, Atempo rend gratuite sa solution Lina pendant la période de la crise. Pouvez-vous nous en dire plus ?

En effet ! Nous avons monté une offre solidaire au sein d’Atempo et nous avons eu le plaisir de constater que l’ensemble de la filière numérique répondait de concert à l’appel de Cédric O à la mobilisation sur ce sujet-là.

Au sein d’Hexatrust qui regroupe la filière française de la cybersécurité et de la French Tech, nous avons contribué à mettre en œuvre des offres gratuites pour supporter les organisations en leur permettant d’avoir accès à nos solutions collaboratives et de sécurité pour que leurs collaborateurs puissent recourir au télétravail en toute sécurité.  Ces offres proposées gratuitement jusqu’au 16 juin 2020, sont aujourd’hui disponibles en ligne, pour toutes les entreprises !

 


En Bref

Atempo, éditeur de logiciels français et acteur européen majeur propose des solutions pour sauvegarder, restaurer, archiver, et déplacer en masse les données critiques de milliers d’organisations professionnelles dans le monde. Grâce à son approche innovante et sophistiquée, la technologie phare de protection de données d’Atempo répond aux besoins de sauvegarde et de reprise d’activité après sinistre des serveurs physiques et virtuels et des postes de travail, et permet la migration et la synchronisation rapides et fiables de très grands volumes de données non structurées entre différents stockages.


 

Site Internet d’Atempo

Poster un commentaire