Arago 25

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°571Rédacteur : JR

Cet Arago 25 de l’Observatoire français des techniques avancées dirigé par notre camarade Marc Dupuis (53) a été remarqué par la Société française de Chimie dans L’actualité chimique sous la signature de Bernard Sillion. Nous en citons des extraits :

La parution d’un ouvrage de l’OFTA est sans conteste un événement scientifique très intéressant, car le choix des sujets de la collection Arago est toujours lié à un problème d’actualité qui mérite analyse, réflexion et débat. Rappelons le fonctionnement de l’OFTA : après avoir choisi un thème, Marc Dupuis réunit une équipe autour d’un coordinateur et le groupe, constitué de spécialistes, travaille avec des réunions régulières pendant environ deux ans, avant de publier l’état du domaine considéré et des recommandations pour ce qui concerne les évolutions envisagées. Il s’agit donc d’un document de prospective scientifique.

L’Arago 25, qui fait l’objet de cette chronique, est consacré au biomimétisme pour la conception de matériaux. La coordination a été confiée à Clément Sanchez et le groupe était constitué de 18 personnalités du monde universitaire et industriel français.

L’ouvrage comprend trois parties principales et les conclusions du groupe.

La première partie (d’environ 100 pages) est consacrée à la description des matériaux de base rencontrés dans le monde vivant animal (…).

La seconde partie (de presque 190 pages) est dédiée aux travaux basés sur des approches biomimétiques (…).

La troisième partie traite du fonctionnement biomimétique de certains matériaux (…).

Différents aspects de la chimie supramoléculaire sont traités dans l’ouvrage (…).

On trouve dans le livre, et en particulier dans la dernière partie, des exemples d’applications industrielles de matériaux et de systèmes réalisés selon une démarche biomimétique : bétons ductiles (…), liposomes et nanocapsules (…), polymères biodégradables (…), matériaux autonettoyants (…).

Ce livre est une très belle synthèse de l’approche biomimétique pour la réalisation de matériaux structuraux et, au-delà, de systèmes adaptatifs, c’est-à-dire capables de réagir à une sollicitation (en émettant un signal ou en fournissant un travail, par exemple).

Les recommandations du groupe offrent au lecteur une synthèse des réflexions d’équipes pluridisciplinaires sur ce qui peut être l’évolution de la recherche dans ce domaine.

Cet ouvrage est destiné aux spécialistes de la recherche, mais il semble indispensable aux enseignants et, en particulier, à ceux du 3e cycle des formations doctorales orientées vers les matériaux.

Poster un commentaire