Un open data pour la recherche scientifique

Dossier : BIG DATAMagazine N°693 Mars 2014
Par Danielle BOURLANGE (79)
Par Antoine FRACHOT (84)

L’État et ses services publics disposent d’un gisement extraordinaire de données et d’informations sur les individus et les entreprises, ayant un caractère sensible et bénéficiant d’une protection spécifique : données personnelles, données relevant du secret des affaires, etc. Un potentiel considérable de valorisation économique et sociale Une masse d’informations aussi considérable collectée par les administrations…

La lecture des articles est réservée aux abonnés.
Se connecter S’enregistrer