Welcome to the Hub

Rencontre événement WATs4U pour les 28-35 ans

Dossier : CommunautéMagazine N°737 Septembre 2018
Par Franck JEUFFROY (98)

Redis-nous ce qu’est WATs4U.

WATs4U a été créée il y a dix ans par cinq associations d’alumni fondatrices : l’AX, Centrale, HEC, Ensae et X.org qui avait fourni la première version informatique de la plateforme. Aujourd’hui, une vingtaine d’associations de grandes écoles en sont membres.

WATs4U est une plateforme qui met en relation des offres d’emploi déposées par des recruteurs avec des profils de candidats issus de ces grandes écoles. Le site WATs4U offre aujourd’hui aux entreprises près de 10 000 CV récents (dont plus de 1 600 CV de diplômés de l’X). Les alumni peuvent y trouver près de 4 000 offres d’emploi présélectionnées de moins de deux mois.

Quelle est la plus-value de WATs4U par rapport aux nombreux sites et plateformes de recrutement qui existent ?

WATs4U propose une grande variété de profils de haute qualité. En général, ce qui est recherché dans les recrutements de cadres (surtout chez les jeunes cadres, en dehors des postes très techniques), ce n’est pas tant les hard skills que les soft skills comme la capacité d’adaptation, d’apprentissage rapide, de synthèse et d’analyse, des compétences qui ont été éprouvées chez les candidats issus des grandes écoles.

Il y a aussi une question de masse critique. S’adresser à une association d’alumni est intéressant mais pas assez large pour un recruteur. Avec WATs4U, ils ont accès aux associations d’alumni d’une vingtaine de grandes écoles. 

WATs4U est un site niche, ainsi la sélection est bien plus efficace qu’avec les autres sites généralistes dédiés aux cadres, ce qui constitue un gros gain de temps pour les recruteurs. Nous ne sommes pas vraiment en concurrence avec LinkedIn mais en complément des grandes plateformes.

À quoi sert la fonction GoinGlobal ?

GoinGlobal est un service américain à destination essentiellement des écoles et des associations d’alumni mais aussi de tout ce qui est service de réorientation professionnelle. Nous nous sommes associés avec eux pour prendre en compte l’internationalisation des processus de recrutement. GoinGlobal te permet de préparer tes transitions internationales, de connaître les codes sur les processus de recrutement, les particularités culturelles (doit-on serrer la main ou pas, doit-on venir en costume cravate, etc.), des informations sur les entreprises qui recrutent ou les endroits où on peut trouver des informations sur les postes à pourvoir, sur les associations professionnelles, sur les formalités (s’il y a besoin d’un visa de travail…).

GoinGlobal répond à ce besoin d’internationalisation et est une façon d’attirer plus de profils internationaux sur WATs4U, pour sortir de la vision que les associations d’alumni sont franco-françaises. GoinGlobal donne accès à des millions d’offres avec un métamoteur de recherches doté d’un excellent filtre qui permet une sélection précise des offres. C’est une base de données qui complète bien la plateforme WATs4U.

L’internationalisation de WATs4U est un de nos axes prioritaires de développement. Nous souhaitons donner à WATs4U la visibilité d’un label qualité du réseau français auprès des recruteurs internationaux.

Pourquoi organiser des événements ?

Les Rencontres que nous organisons permettent de rendre WATs4U plus concret et visible. La base de données en elle-même ne suffit pas pour recruter, pour trouver un emploi. WATs4U veut aller plus loin. Aujourd’hui, les recruteurs sont face à un océan de données. Il est relativement facile de trouver des candidats sur internet. Ce qui est plus compliqué, c’est de les rencontrer. Les Rencontres WATs4U sont là pour créer un environnement propice aux échanges humains, dans un environnement à la fois sérieux et décontracté. Aujourd’hui, nous développons plus d’événementiel, car la data est moins unique ou précieuse qu’avant. Nous nous concentrons davantage sur l’animation et sur le réel. Les Rencontres complètent bien la banque de données et de CV de WATs4U et donne une visibilité à la plateforme.

À qui est destinée la rencontre du 12 novembre ?

Pour cette rencontre, nous attendons les « jeunes expérimentés » de 28 à 35 ans en 2e, 3e ou 4e poste, qui ont au minimum deux ans de poste et au maximum dix ans d’expérience. Ça ne veut pas dire qu’on n’accepte pas les autres alumni, mais ce créneau est celui qui intéresse le plus les recruteurs dans ce format d’événement. Il existe de nombreux forums de recrutement pour les jeunes diplômés mais pas pour la tranche des « jeunes expérimentés ». Cette rencontre est comme un miniforum pour les alumni et les recruteurs. Nous voudrions aussi créer par la suite des événements pour les plus expérimentés, les seniors, sous un format mieux adapté. 

Dimension inter­nationale
Près de 50 % des jeunes diplômés sont soit étrangers, soit travaillent à l’étranger.
Environ 30 % d’une promotion d’une grande école cherche à travailler à l’étranger. 
Beaucoup d’écoles, spécialement les écoles de commerce, ont un campus à l’étranger, en Europe, Amérique du Nord mais aussi en Asie.
10 % des offres d’emploi WATs4U sont internationales.

Comment se passe une rencontre ?

Nous avons entre dix et quinze recruteurs qui viennent et se présentent en mode pitch start-up pour expliquer leurs besoins en recrutement et leur politique de recrutement. Lors de la première édition, il y avait ArcelorMittal, AT Kearney, BNP Paribas, BPI, Casino, Cat-Amania, Cdiscount, Expliseat, L’Oréal, Plastic Omnium, Roland Berger, Sopra Steria, Vinci. Nous essayons de garder une certaine variété car nous nous adressons à une population variée.

Ensuite vient un temps de cocktail avec des tables hautes, une table par recruteurs, pendant lequel les alumni sont libres d’aller vers les recruteurs qu’ils veulent rencontrer. En parallèle, il y a des entretiens individuels programmés en avance où l’on peut aller voir les offres types, se positionner sur une offre type et être vu en entretien en mode job dating, donc pour quinze minutes d’entretien. Les retours de la première édition qui s’est tenue en mars ont été très positifs, et du côté recruteurs, et du côté des alumni. C’est un bon moyen de se rencontrer dans une ambiance décontractée, d’égal à égal, sans le côté formel et oppressant de l’entretien de recrutement. 

Donc pas besoin d’être en recherche active d’emploi pour venir ?

Les alumni en recherche d’emploi sont naturellement intéressés par ces rencontres. Mais nombreux sont ceux qui viennent pour rencontrer une entreprise qui y participe, pour vérifier s’ils sont toujours « dans le coup », si leur profil attire et aussi pour faire du networking dans un réseau plus large que leur association d’alumni. On se rend compte que, bien souvent, les alumni des grandes écoles se retrouvent candidats sur les mêmes postes. Il est donc appréciable de pouvoir échanger avec des personnes qui ont un profil différent, pour éviter de rester dans des formats et que des X succèdent à des X, des HEC à des HEC, etc. 

Dernière question, plus générale : quelle évolution constates-tu dans les profils des candidats depuis dix ans ?

La tendance actuelle, c’est que les désirs des diplômés en sortie d’école s’orientent davantage vers les start-up et moins vers les grands groupes. Aujourd’hui, les alumni ont plus envie de s’investir sur des sujets qui les passionnent que sur un statut. Et on constate qu’il y a de plus en plus de slashers, c’est-à-dire des personnes qui cumulent plusieurs activités à temps partiel pour pouvoir s’adonner à une passion. Le besoin de sens est également de plus en plus important pour les nouvelles générations. 

Prochaine Rencontre WATs4U
Lundi 12 novembre 2018
Dans les locaux du Hub BPIFrance, 8, boulevard Haussmann, Paris 9e
18 h 30 : accueil et possibilité pour les alumni de rencontrer les recruteurs
19 h : présentation des recruteurs en mode pitch start-up, puis cocktail avec rencontres informelles et job dating
22 h : fin
Inscriptions : www.wats4u.com

Poster un commentaire