Récits d’un homme de gauche, Créer un nouvel espoir

Récits d’un homme de gauche, Créer un nouvel espoir

Dossier : Arts, lettres et sciencesMagazine N°778 Octobre 2022Par : Gérard Fuchs (X58)Rédacteur : Charles-Henri Pin (X 56)Editeur : L’Harmattan, novembre 2021

Parmi les X qui ont opté pour une carrière en politique, Gérard Fuchs est un cas à part. Habité par un idéal altruiste, il fait son service militaire en Algérie dans le bled. Gravement blessé en 1961, il doit être rapatrié et soigné en France. Il entreprend au CNRS une thèse sur la théorie quantique des champs. Mais bientôt il remet en question sa vocation scientifique, jugeant qu’il serait plus utile en politique. Député français ou européen, il participe aussi à des missions d’information dans des zones en pleine ébullition.

Dans ce livre, Récits d’un homme de gauche, Gérard Fuchs nous livre son expérience en deux parties : le député puis ses missions à l’étranger. En guise de conclusion, il donne quelques recommandations aux partis de gauche, socialistes notamment. Dans sa circonscription, le député est confronté aux malheurs de citoyens qui échappent au filet général de protection, et aussi aux enjeux nationaux tels que les 35 heures vues par les agriculteurs. Il conclut, bien dans la ligne de son ambition : « La vie des autres, ce doit être la première préoccupation d’un élu. » Un Juif bien connu né il y a deux mille ans n’aurait pas dit autre chose. Il a effectué de nombreuses missions dans des pays tels que le Maroc, le Liban, le Niger, la Pologne, la Yougoslavie… Le retour en Algérie dans la zone où il avait combattu, un rendez-vous nocturne avec Hassan II, l’enquête en Angola, le drame yougoslave, sont des récits fascinants. Époux de l’ambassadrice de France au Laos, il a pu analyser la stratégie de la Chine vers des pays en voie de développement et s’inquiéter de son emprise sur l’économie locale. C’est cette expérience qu’il met au service de la Fondation Jean-Jaurès. Elle l’amène à suggérer une nouvelle organisation politique rapprochant socialistes et écologistes au niveau international.

Un témoignage intéressant, même si on ne partage pas ses convictions politiques.  

Poster un commentaire