Qualité totale, et plus encore

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°618 Octobre 2006Par : Jean-Marie GogueRédacteur : JR

Le management de la qualité est apparu aux États- Unis en 1930. Il a été introduit au Japon en 1950 par deux Américains, Deming et Juran. En quelques années, alors que les dirigeants américains interprétaient le concept de façon lourde et procédurière, les dirigeants japonais ont compris qu’ils pouvaient s’en servir pour créer un formidable outil au service de leur politique d’expansion économique. Ils y ont parfaitement réussi et ont fait école en Extrême-Orient.

La France a suivi une voie médiane, mais elle peut faire beaucoup mieux à condition de revenir aux fondamentaux. Une démarche qualité bien comprise permet de résoudre beaucoup de problèmes relationnels dans le travail, donne de meilleurs produits en réduisant les prix de revient, et augmente les parts de marché. Cette démarche favorise aussi les actionnaires, car elle fait fructifier leur capital.

Poster un commentaire