Passagers aériens de demain

Dossier : Le transport aérienMagazine N°645 Mai 2009
Par Jean-Paul CHOQUEL (68)

La France est un pays de grande tradition aéronautique. Les frères Wright, les premiers à vraiment voler, en 1903, étaient plus célèbres en France qu'aux États-Unis ; des Français ont organisé le premier salon aéronautique, inventé l'hydravion et l'hélicoptère, et les records établis par nos compatriotes sont innombrables. Leurs noms sont dans nos mémoires : des frères Montgolfier à Clément Ader, Louis Blériot, Roland Garros, Henri Farman ou Marcel Dassault. La liste est sans fin.

L'aéronautique est évidemment un monde d'ingénieurs. Industrie par excellence, elle recourt à leurs talents en toutes occasions et en tous lieux : bureau d'études, production, maintenance, pilotage, guidage, optimisation, réglementation, certification, retour d'expérience, etc.

Et bien sûr, les polytechniciens ne sont pas en reste. On les trouve chez les constructeurs d'avions, d'hélicoptères et d'équipements, parmi les pilotes d'essai, dans les compagnies aériennes, dans les services aéroportuaires, dans les administrations, dans les armées, etc.

Un état de l'art et de l'économie, tel qu'il est dressé dans le dossier Grand angle de ce numéro, ne doit pas oublier la prospective, sur les transports aéronautiques des prochaines années (moyen-courriers, jets d'affaires, hélicoptères). De grands projets fédérateurs en cours sont aussi présentés : guidage satellitaire, contrôle aérien européen, réduction de l'impact sur l'environnement.

Je vous en souhaite bonne lecture et vous rappelle, qu'on peut (presque) tous piloter un avion, et qu'un aéro-club ou une école de pilotage est très sûrement proche de chez vous.

Articles similaires:

Poster un commentaire