MYRE : la solution intégrée de référence pour une gestion efficace, digitale et collaborative des actifs immobiliers

MYRE : la solution intégrée de référence pour une gestion efficace, digitale et collaborative des actifs immobiliers

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°775 Mai 2022
Par Déborah FRITZ
Par Ariel BOUKOBZA
Par Isabelle COHEN

Start-up française créée en 2016, MYRE ambitionne de devenir la proptech de référence en matière de gestion d’actifs immobiliers sur le marché européen. Ses trois cofondateurs, Déborah Fritz, CEO, Isabelle Cohen, COO, et Ariel Boukobza, CSO, nous en disent plus. Entretien.

 

Quelle a été la genèse de MYRE ? 

Déborah Fritz : Après une première vie professionnelle dans la banque, j’ai rejoint le monde de l’immobilier où j’ai notamment occupé les fonctions de directrice financière France pour un des plus gros fonds de Private Equity immobilier américain (2 milliards d’euro d’actifs sous gestion). J’ai alors été frappée par l’absence de solution nous permettant la gestion et le pilotage de nos actifs, à l’instar de ceux que j’avais pu utiliser dans le secteur bancaire. C’est à partir de ce constat que j’ai eu l’idée de créer la plateforme MYRE, cherchant l’efficacité pour les sociétés de gestion immobilière. Dans cette aventure entrepreneuriale, j’ai eu la chance de rencontrer en même temps Isabelle, qui était notaire et qui avait donc une connaissance très fine du secteur immobilier et de la gestion de dossiers complexes, et Ariel, un expert de la vente de logiciels, qui m’a d’abord conseillé sur les stratégies de vente. Nous nous sommes donc tout naturellement complétés et associés l’un en tant que Chief Operating Officer et l’autre en tant que Chief Sales Officer.

Concrètement, qu’est-ce que MYRE ?

D.F : MYRE est la solution intégrée de gestion des données immobilières dédiée aux gestionnaires d’actifs, que ça soit des property managers, des asset managers, des fund managers ou encore des directions immobilières.

La mission de MYRE est d’amener le marché de l’immobilier vers plus d’efficacité. Nous permettons aux acteurs du secteur d’optimiser la gestion de leurs actifs pour de meilleures prises de décisions.

La start-up fournit une plateforme collaborative qui structure la data qu’elle soit de gestion, opérationnelle, financière ou encore juridique des actifs immobiliers tout au long de leur cycle de vie, de leur acquisition à leur cession. Nous permettons à nos clients de collecter et centraliser leurs données, de les standardiser, de les agréger, de les analyser et d’établir des prévisionnels grâce à une très forte capacité de calculs automatisés et instantanés.

A cela s’ajoutent également des services sur-mesure pour accompagner nos clients dans leur transformation numérique au travers de notre offre REAAS Real Estate As A Service.

Quel est l’apport de votre solution pour ces différents acteurs ?

Isabelle Cohen : Si d’autres industries ont franchi le cap de la digitalisation, l’immobilier vit actuellement sa propre révolution et MYRE en est l’un des principaux acteurs ! Sur un marché très intermédié, MYRE offre aux acteurs un gain de temps estimé à 30 %, leur permettant de se concentrer sur la réelle valeur ajoutée de leurs actifs plutôt qu’à la collecte et au traitement de leurs données. MYRE permet de valoriser leurs portefeuilles grâce à la fiabilité des données et des reportings fournis.   

Aujourd’hui, les acteurs du marché ont généralement accès à des outils inadéquats, non-communicants et disparates. Sur le marché, il n’existe pas de solution aussi globale que MYRE. La plateforme collaborative MYRE couvre l’ensemble des besoins des principaux métiers de la chaîne de valeur de la gestion d’actifs immobiliers et offre un environnement unique à tous les acteurs du marché.

Contrairement à ce que l’on pense, un bien immobilier est constamment en mouvement : de gros travaux à prévoir, de la rénovation, des changements de locataires, la renégociation des baux, le refinancement… autant d’aspects qui vont avoir un impact financier. L’enjeu est de pouvoir suivre ces évolutions en temps réel pour pouvoir piloter sa stratégie immobilière et réagir efficacement et sereinement.

Plus particulièrement, elle permet aux property managers de gagner un temps considérable sur la gestion locative en traitant de façon automatisée la data nécessaire à la production des reportings destinés aux asset et fund managers. Côté asset managers, la plateforme va leur permettre d’accéder à une donnée agrégée au travers de dashboards en temps réel. Sur cette base ils pourront “jouer” avec leurs actifs grâce à des simulations pour définir la meilleure stratégie. Pour les fund managers, ils peuvent piloter leur stratégie de détention et analyser les financements.

En parallèle, notre plateforme est aussi utilisée par des directions immobilières, que nous appelons dans notre secteur grands utilisateurs, qui vont pouvoir piloter l’ensemble de leur parc immobilier avec un véritable référentiel de patrimoine. Ces acteurs vont accéder à des informations stratégiques leur permettant d’anticiper la renégociation d’un bail, d’identifier les zones de risques (résiliation, renégociation du loyer commercial…), de piloter un plan de travaux et de consolider leurs reportings sur la gestion de leur parc.

Pouvez-vous nous donner des cas d’usages ?

Ariel Boukobza : Aujourd’hui, MYRE est utilisée par de nombreux acteurs du monde de l’immobilier. On peut notamment citer MATA Capital qui gère un important patrimoine immobilier composé de commerces en pied d’immeubles et de bureaux. Notre solution est aussi utilisée par la Caisse des dépôts investissement immobilier sur des problématiques d’asset management et de fund management ainsi que par BMO Real Estate Partners sur des enjeux similaires pour des actifs présents dans plusieurs pays européens. MYRE a la particularité et la spécificité de pouvoir piloter toutes les typologies d’actifs (bureau, logistique, commerce, résidentiel, maison de santé…) et ce quelle qu’en soit la volumétrie. Nous nous positionnons véritablement comme une solution globale qui intègre l’ensemble des métiers de l’immobilier et qui peut s’interfacer avec n’importe quel outil utilisé par nos clients que ce soit des family offices ou des institutionnels. Au-delà de ces cas d’usage, notre solution peut aussi être segmentée en briques fonctionnelles et être utilisée en mode API avec l’ensemble des solutions disponibles sur le marché.

Aujourd’hui, comment vous projetez-vous sur le marché et quels sont vos objectifs et axes de développement ?

A.B : Nous axons notre développement sur l’international. En capitalisant sur notre dernière levée de fonds, notre objectif est d’être reconnu comme la plateforme de référence dans la gestion de la donnée des actifs immobiliers en Europe. Nous prévoyons ainsi l’ouverture de bureaux en Allemagne et au Royaume-Uni. Sur un plan plus technologique, nous nous inscrivons dans une démarche de développement continu de nos algorithmes. La prochaine étape est d’ajouter de l’IA sur la masse de données que nous aurons collectée afin d’apporter des réponses encore plus pertinentes en termes de modélisation, de recommandations et de benchmarks.

Et pour relever l’ensemble de ces défis, vous recherchez également de nouveaux talents pour rejoindre MYRE…

Isabelle Cohen : En effet, MYRE a connu une très forte croissance depuis son lancement commercial en 2018. Nous nous sommes aussi fixé des objectifs très ambitieux. Nous souhaitons ainsi doubler nos effectifs sur les deux prochaines années ainsi que notre chiffre d’affaires tous les ans.

Nous recrutons donc différents talents et compétences pour renforcer nos équipes : des profils commerciaux pour accélérer l’ouverture de nouveaux marchés ; des développeurs ; des chefs de projets et des experts immobiliers pour accompagner nos clients sur diverses thématiques. Ensemble nous avons la volonté de ramener l’immobilier au XXIe siècle pour offrir plus d’efficacité aux acteurs du secteur.

 


En bref

  • Quarante-cinq collaborateurs
  • Plus d’une cinquantaine de clients français et internationaux qui gèrent des patrimoines dans plus d’une quinzaine de pays en Europe : CDC Investissement Immobilier, Northwood Investors, ALTIXIA REIM, Constructa Asset Management, Vitura…
  • Plus de 12 millions d’euros levés auprès d’investisseurs de renom
  • www.getmyre.com

Poster un commentaire