Lumière naturelle à huis clos : Une équipe de la 2008 remporte le concours  » Be.Project « 

Dossier : ExpressionsMagazine N°656 Juin/Juillet 2010

Pour la cuvée 2010 du concours Be.Project, c'est le projet Fo'X d'une équipe de la promo 2008, qui a retenu l'attention du jury, parmi les onze dossiers sélectionnés pour le grand oral final, sur une cinquantaine présentée au début du concours. Ce concours s'est déroulé en trois phases : une première phase de sélection sur une présentation succincte du projet au mois de mars, puis la rédaction d'un dossier à la mi-avril, et enfin le grand oral le 5 mai dernier.

Un concours annuel Le concours " Be.Project" récompense des équipes d'élèves issus des grandes écoles d'ingénieur et de commerce cherchant à mener à bien un "projet d'intérêt général, porteur de sens ". En plus de la mise à disposition de la bourse de 15000e, l'équipe gagnante se voit également proposer, pendant une année, l'accompagnement des consultants de BearingPoint pour les aider à développer leur projet.

Un renard en fibres


L'équipe gagnante, de gauche à droite : Claire Monfront, Patrick Monville, Florent Longa, Quentin Martin-Laval et Clémence Moret.

Que se cache-t-il derrière cet acronyme étrange, Fo'X ? Son nom, rappelant le côté astucieux du renard, signifie en fait Fibres optiques de l'École polytechnique. Ce projet s'est d'abord monté dans le cadre du Projet scientifique collectif, partie intégrante du cursus de 2e année à l'École polytechnique, dans lequel les élèves sont amenés, par équipe de cinq à sept, à répondre à une problématique scientifique.

" Nous avons voulu inscrire notre étude, expliquent les lauréats, dans le cadre du développement durable et de la recherche d'économie d'énergie. Nous sommes partis d'un constat simple, particulièrement visible dans les infrastructures telles qu'une école : nous sommes obligés d'éclairer la plupart des pièces, même en plein jour, afin d'obtenir une visibilité suffisante pour travailler.

"Pourquoi, alors, ne pas essayer de réduire la consommation d'électricité découlant de cet éclairage constant ? La lumière naturelle est à l'extérieur, or c'est à l'intérieur qu'elle est nécessaire. " Notre système Fo'X, constitué en partie – comme son nom l'indique – de fibres optiques, ayant de nombreuses propriétés très efficaces de transmission de la lumière, permettrait d'amener la lumière extérieure en abondance, au cœur même des bâtiments, afin de remplacer l'éclairage électrique par un apport de lumière naturelle.

Écologie et bien-être

La lumière naturelle est à l'extérieur, c'est à l'intérieur qu'elle est nécessaire

"Notre projet s'inscrit donc à la fois dans une logique écologique, mais aussi dans une optique de bien-être du consommateur, les bienfaits de la lumière naturelle sur l'organisme n'étant plus à prouver. "

Nous allons prochainement utiliser la bourse et les conseils des consultants de BearingPoint afin de continuer les recherches pour améliorer notre système et diminuer son coût. " Laissons-nous aller à rêver… Qui sait, peut-être que, dans quelques années, Fo'X ornera votre toit ?"   

D'origine américaine, BearingPoint, spécialisée dans le conseil en management et technologies, a été rachetée l'an dernier par sa direction européenne. Elle est possédée par cent vingt associés et compte plus de trois mille consultants, dont neuf cents en France.

Commentaire

Ajouter un commentaire

maryse combettesrépondre
3 janvier 2011 à 20 h 58 min

Fo’x
pourquoi limiter votre fox à l’ éclairage des salles de classe ? un usage domestique quotidien de fox redonnerait l’optimisme qui manque tant à nos concitoyens dépressifs …

Répondre