L’outplacement

Dossier : ExpressionsMagazine N°567 Septembre 2001Par : Richard LAURENT (54), responsable du Bureau des Carrières de l'A.X.

Le dictionnaire Harrap's Shorter traduit ce mot américain par " licenciement accompagné d'aide et de conseils fournis par l'employeur pour trouver un autre emploi ".

Il s'agit, en effet, d'un licenciement, qu'il intervienne pour raison économique ou structurelle ou négociée : c'est une rupture du contrat de travail liant l'entreprise à son salarié.

Si l'entreprise souhaite se séparer de son salarié dans de bonnes conditions, elle peut lui proposer son aide et ses conseils pour retrouver un autre emploi.

Si le salarié estime avoir besoin de l'aide de son entreprise dans le cadre de sa future recherche d'emploi, il peut négocier son aide dans le cadre des conditions de son départ.

Généralement, ce soutien est assuré par un Cabinet " dit d'outplacement ", qui est proposé par l'entreprise ou suggéré par le salarié. L'entreprise en supporte les frais, dont le montant est, sauf exception résultant d'une situation personnelle très particulière, hors de portée raisonnable d'un individu isolé.

Ces Cabinets sont, mais il faut s'en assurer avant toute décision, conduits par des acteurs chevronnés de la vie économique ou des sciences sociales et humaines. Ils proposent notamment :

  • des bilans de compétences ou de carrière personnalisés,
  • l'aide à l'élaboration d'un projet personnel de carrière,
  • les moyens et les conseils pour cibler et réaliser la recherche d'emploi.

 
Ils fournissent des locaux, équipés de moyens technologiques appropriés pour pouvoir mettre en application les résultats de cette stratégie.

Ils continuent à suivre le chercheur d'emploi après que celui-ci ait retrouvé un contrat de travail, notamment pendant la période d'essai.

Et puis, l'un des grands avantages, bien que non quantifiables, de ces Cabinets est d'assurer, au chercheur d'emploi, un environnement convivial. Celui-ci n'est plus seul, aux prises avec son stress ou son cadre familial ; il est conseillé, soutenu ; il échange avec d'autres personnes dans une situation analogue, cherchant à professionnaliser leur recherche ; il profite du réseau constitué par ceux qui l'ont précédé dans le cabinet avant d'avoir retrouvé un emploi.

Plus on est senior et plus on a besoin de cet environnement. Et quand on constate, comme actuellement, que la majorité de nos camarades sans emploi, sont des seniors, premières victimes des fusions-acquisitions-restructurations, on ne peut que souligner l'importance de l'outplacement, quand l'employeur et son salarié doivent se séparer.

Avant de conclure, il faut toutefois signaler que, prochainement, l'entreprise, voulant licencier dans le cadre de plans sociaux, sera peut-être obligée de mettre en place des cellules de reconversion, qui peuvent, suivant le cas, relever du principe de l'outplacement.

Mais il est certain que, pour les cas individuels que le Bureau des Carrières est amené à connaître, l'aide personnalisée apportée dans le cadre d'un outplacement " classique " restera un moyen à ne pas négliger.

Poster un commentaire