Les polytechniciens dans l’histoire de France

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°528 Octobre 1997Par : Jean DEBAY (31)Rédacteur : Jean WERQUIN (38)

C’est à une sorte de fresque que nous convie Jean Debay dans cet intéressant petit livre. Sa progression suggère une représentation graphique où deux courbes, celle de l’histoire et celle de l’École, se rencontrent de temps en temps : un personnage ou un groupe est alors mis en relief, sur fond d’événements historiques. Les références sont abondantes et détaillées.

L’École a pris, dès sa jeunesse, des positions affirmées, au point d’être menacée de fermeture (déjà !) en 1848. Par bonheur, la qualité de ses officiers et de ses ingénieurs compensait largement leur épisodique insubordination.

L’auteur décrit le rôle de nombreux polytechniciens, au cours de ces deux siècles, dans les progrès de l’industrie, des transports, de l’énergie ou des télécommunications – et, bien sûr, dans l’avancée des sciences.

Ancien militaire, il s’arrête davantage sur les campagnes coloniales et surtout nos trois grandes guerres : celle de 1870-1871 et les deux guerres mondiales. Il souligne le comportement souvent héroïque – parfois aussi les fausses notes – de bien des élèves et anciens élèves.

Sa conclusion exprime l’espoir que les polytechniciens “ retrouvent une large place, comme cadres de haut niveau scientifique… dans « l’Armée de métier »… et que beaucoup d’entre eux consentent à en accepter la servitude et la grandeur

Poster un commentaire