La fanfare pendant la soirée X’s Got Talent.

Les mille et une vies du platâl

Dossier : Nouvelles du PlatâlMagazine N°771 Janvier 2022
Par Helen SANDS (2020)

Que s’est-il passé sur le platâl ce mois-ci ? Écrire cette brève n’est pas un exercice facile, il se passe tant de choses en même temps, on a tellement l’impression de vivre sa vie à 200 km/h que, lorsqu’il faut résumer en une page ce qui est arrivé, c’est compliqué. Ainsi ce que j’écris ne reflètera jamais réellement la vie à l’X, car les vies à l’X sont multiples et diverses.

Après les pâles, les Bronzés font du Styx

Tout d’abord, les X2020 sont sortis de l’épreuve des pâles plus ou moins victorieux. Qui dit fin de pâles dit début d’un nouveau trimestre, de nouveaux cours pour une nouvelle vie : une envie partagée d’être studieux cette fois-ci s’est fait sentir.

Les activités proposées ont été diverses pendant ces semaines post-pâles. Entre autres : un spectacle organisé par X’s Got Talent sur le thème du rêve, le premier Styx (soirée organisée par la Kès et le binet éponyme) du mandat de la Kèsquatoriale sur le thème « Les Bronzés font du Styx » (doudounes et masques de ski étaient au rendez-vous), un repas carrière organisé par le binet X au féminin avec 25 anciennes X pour discuter ensemble de leurs parcours, etc.

La section escalade pendant le cross de la Sainte-Barbe.
La section escalade pendant le cross de la Sainte-Barbe. © Tatiana Orlovic

Sainte-Barbe, Bataclan et Khômiss

Le week-end des 4 et 5 décembre a certainement été le plus mouvementé du mois. Tout d’abord le samedi matin l’École a fêté la Sainte-Barbe (fête de la sainte patronne des armes savantes). Au programme : un cross urbain déguisé à travers les couloirs de l’École organisé par le bureau de la formation sportive et une cérémonie militaire cour Vaneau, ponctuée par le traditionnel gag de la Khômiss 19. Ensuite nous avons enchaîné avec les 24 h du Bataclan. Le principe : pendant 24 heures, les élèves ouvrent le Bataclan (bâtiment de la vie associative à l’X) pour faire découvrir à leurs cadres militaires ces binets auxquels ils consacrent tant de temps. Les plus téméraires restent toute la durée de l’événement dans le bâtiment, y passant la nuit entière.

Cadres et élèves s’affrontant au babyfoot pendant les 24 h du Bataclan.
Cadres et élèves s’affrontant au babyfoot pendant les 24 h du Bataclan. © Thomas Baroux

Dindes, bûches et Festival de Cannes

L’esprit des fêtes de fin d’année a progressivement atteint tout le campus, avec notamment un marché de Noël organisé dans le grand hall, un afterwork crêpes-chocolat chaud organisé par la Kès, l’apparition de nombreux sapins et décorations de Noël dans les BE (bars d’étage) et l’organisation de repas cohésion par les sections, où dindes et bûches étaient au rendez-vous.

Côté vie associative, les binets continuent à passer progressivement des mains des X2019 à celles des X2020. Le JTX 19 (journal télévisé polytechnicien) a tout particulièrement marqué le coup avec une dernière projection en amphithéâtre Poincaré sur le thème du Festival de Cannes : l’audience a joué le jeu et s’est mise sur son trente et un pour cette soirée d’au revoir. Les photos pour l’APJ (Album Promo Jaune) sont également en train d’être réalisées par le binet photo, signe que les X2019 se préparent désormais petit à petit à quitter le platâl.

Pour boucler la boucle, il convient de finir cette brève en souhaitant bonne chance aux X2019 pour leurs pâles, dernière ligne droite avant des vacances de Noël bien méritées !

Poster un commentaire