Le principe de précaution : Bibliographie et citations

Dossier : Le principe de précautionMagazine N°673 Mars 2012

BIBLIOGRAPHIE

• Claude ALLÈGRE, Ma vérité sur la planète (Plon 2007).
• A. AURENGO, D. COUTURIER, D. LECOURT, C. SUREAU, M. TUBIANA, Santé et précaution (PUF 2011).
• Pierre BACHER, L’Énergie en 21 questions (Odile Jacob 2007).

BIBLIOGRAPHIE

• Claude ALLÈGRE, Ma vérité sur la planète (Plon 2007).
• A. AURENGO, D. COUTURIER, D. LECOURT, C. SUREAU, M. TUBIANA, Santé et précaution (PUF 2011).
• Pierre BACHER, L’Énergie en 21 questions (Odile Jacob 2007).
• Laurent CABROL, En Vert et contre tous (Cherche-Midi 2010).
• Bruno COMBY, Le Nucléaire avenir de l’écologie (TNR 2000).
• Jean-Pierre DUPUY, Retour de Fukushima, journal d’un homme en colère (Seuil 2011).
• François EWALD, C. GOLLIER, N. de SADELEER, Le Principe de précaution (PUF 2001).
• Christian GERONDEAU, CO2 un mythe planétaire (Toucan 2009).
• Olivier GODARD, « Le Principe de précaution » (Ceras, revue Projet, 2000) – La Question de la précaution en milieu professionnel (EDP 2006).
• Louis-Marie HOUDEBINE, OGM, le vrai et le faux (Pommier 2000).
• Jean-Claude JAILLETTE, Sauver les OGM (Hachette 2009).
• Jean-Marc JANCOVICI, Le Changement climatique expliqué à ma fille (Seuil 2009).
• Jean de KERVASDOUÉ. En finir avec les délires écologiques et sanitaires (Plon 2007).
• Philippe KOURILSKY, La Science en partage (Odile Jacob 1998).
• Bjorn LOMBORG, L’Écologiste sceptique (Cherche-Midi 1998-2001).
• Cécile PHILIPPE, C’est trop tard pour la terre (Lattès 2007).
• Bruno REBELLE, « Bien comprendre Jean-Pierre Dupuy quand on applique le principe de précaution » (blog).
• Georges VENDRYÈS, Superphénix, pourquoi ? (Nucléon 1997).
• Philippe VUITTON, Peur (Gnos 2005).
• Collectif, Traité de Prévention (Flammarion 2009).
• Collectif, Le ciel ne va pas nous tomber sur la tête (Lattès 2010).

 

CITATIONS

choisies par Jacques Bourdillon (45)

Gérald BRONNER et Étienne GÉHIN, L’Inquiétant Principe de précaution (PUF 2010)
Les partisans du principe n’ont-ils pas été imprudents en agissant pour qu’une règle d’action, dont la légitimité est casuellement indéniable, devienne un principe opposable à toute innovation? Il y a lieu de craindre que les bien-intentionnés vigilants soient un jour, sans peut-être le vouloir, les promoteurs d’un «écolo-fascisme».
Laurent CABROL, En Vert et contre tous
Les Verts se servent des chercheurs et des climatologues pour orchestrer leur révolution, affaiblir notre agriculture, anéantir notre industrie. Ils sont contre le nucléaire, les OGM, l’automobile, et la croissance.
Olivier GODARD, Politique de santé et principe de précaution, ouvrage collectif (PUF 2011)
Le principe de précaution est fondé sur l’incertitude. Il a un caractère provisoire et révisable. Il n’est pas catastrophiste. Il doit exister un rapport raisonnable entre l’objectif poursuivi et les entraves imposées.
Jean de KERVASDOUÉ, Les Prêcheurs de l’Apocalypse (Plon 2007)
Les limites pratiques du principe de précaution sont l’autre face de sa bêtise philosophique. Le succès va au risque, pas au conservatisme.
Valérie PÉCRESSE, devant l’Assemblée nationale
L’extension du principe de précaution à la santé publique aurait pour conséquence de paralyser la recherche, toute innovation thérapeutique pouvant avoir des effets potentiellement dangereux pour l’homme.
Bruno REBELLE
Nous n’avons pas peur des OGM, les OGM sont peut-être une merveilleuse solution pour un certain type de société, mais c’est de ce projet de société que nous ne voulons pas.
Yvette VEYRET, Le ciel ne va pas nous tomber sur la tête
Notre société est une société de la peur, peur créée par les médias, les décideurs et certaines ONG, peur bien souvent fondée sur des analyses superficielles ou des données discutables.
Philippe VUITTON
La France est le premier pays et certainement le seul à reconnaître dans sa Constitution qu’elle a peur du risque. Aux terreurs médiévales, notre société contemporaine a substitué une obsession : le risque zéro.

 

Poster un commentaire