ILIASS NIFA, DOCTORANT EN SITUATION DE HANDICAP AU CEA/GRENOBLE

Le CEA/Grenoble, une entreprise résolument handi-accueillante

Dossier : Dossier FFEMagazine N°726 Juin/Juillet 2017
Par Marc SAMAILLE

Quelles sont les missions du Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives ?

« Créé en 1945, le CEA avait pour but de mettre en œuvre un projet majeur : le développement des applications issues des sciences de l’atome. Aujourd’hui, le CEA continue à remplir sa mission d’acteur majeur des recherches représentant d’importants enjeux stratégiques et sociétaux.

Le champ de recherche s’est élargi et le CEA intervient désormais dans quatre domaines : la défense et la sécurité, les énergies nucléaires et renouvelables, la recherche technologique pour l’industrie, la recherche fondamentale en sciences de la matière et sciences du vivant.

Le CEA de Grenoble, nourri par une recherche fondamentale d’excellence, s’est tourné depuis plusieurs années vers la recherche technologique et en fait bénéficier l’industrie française. »

Pourquoi avoir créé une mission handicap ?
Correspond-elle à une vraie préoccupation de votre organisme ?

« La Mission Handicap du CEA/Grenoble a été créée en 1990, soit seulement 15 ans après la promulgation de la première loi sur le handicap en 1975. Elle est apparue lorsque le premier accord a été signé au CEA/Grenoble, le 17 juillet 1990.

TOUS LES POSTES DU CEA/GRENOBLE SONT ACCESSIBLES AUX PERSONNES EN SITUATION DE HANDICAP. DÈS LORSQUE LA PERSONNE DISPOSE DES COMPÉTENCES NÉCESSAIRES POUR OCCUPER UN POSTE, NOUS ADAPTONS CE DERNIER

Si elle existe donc depuis près de 30 ans, la politique handicap a réellement connu quant à elle une inflexion en 2011. En 1990, le taux d’emploi s’élevait à 1,51 %. En 2011, il était de 2,32 %. En 2016, il était monté à 4,17 %. Le changement de politique à partir de 2011 a donc permis de faire progresser huit fois plus vite le taux d’emploi sur ces 6 dernières années qu’au cours des 11 années précédentes.

La Mission Handicap répond aujourd’hui à une vraie préoccupation de l’établissement en matière de handicap. Il est dans les gènes du CEA d’innover et de cultiver un état d’esprit qui nous pousse à chercher sans cesse de nouvelles idées et de nouvelles solutions.

Cette démarche se traduit donc naturellement dans la politique handicap qui est portée avec conviction par la Direction. »

Quels sont vos objectifs ?
Avez-vous signé un accord d’entreprise ?

« Le CEA/Grenoble signe des accords d’entreprise tous les trois ans depuis 1990. Au début de l’année 2017, le dixième accord a été signé, symbole de l’engagement fort de l’établissement en matière de handicap. Quatre objectifs principaux ont été fixés.

D’une part, l’objectif prioritaire concerne le maintien dans l’emploi : l’accompagnement des salariés handicapés nous semble essentiel et notre démarche s’attache à toujours placer la personne handicapée au cœur du dispositif.

D’autre part, nous souhaitons atteindre 6 % de taux d’emploi dans 6 ans. Par ailleurs, nous voulons accroître la part d’emploi du secteur adapté en atteignant 1,5 % en 2022. Enfin, la sensibilisation passe par des actions visant à changer le regard sur le handicap et briser les tabous. »

Comment facilitez-vous l‘accessibilité des travailleurs handicapés ?
Quel est votre souhait ?

« Un projet d’accessibilité (projet ACTE) a été déployé depuis plusieurs années au CEA/Grenoble, est un projet de conception universelle, innovant et hors-norme. Il permet de travailler dans trois directions : adapter les locaux existants et les espaces extérieurs, optimiser les projets neufs et de rénovation, conduire et accompagner le changement.

Ce projet est une approche globale qui vise à rendre le site accessible à 100 % dans une dizaine d’années. »

ILIASS NIFA, DOCTORANT EN SITUATION DE HANDICAP AU CEA/GRENOBLE

Ingénieur diplômé de l’INP Phelma de Grenoble, Iliass Nifa occupe un poste d’ingénieur chercheur en apprentissage au CEA/Grenoble. Dans quelques mois, il terminera sa thèse en microélectronique de puissance. Déficient visuel, Iliass Nifa a bénéficié d’aménagements de poste dès son arrivée.
« Mon handicap n’est pas visible, mais il tend à m’épuiser : je dois beaucoup me concentrer, je ne peux pas rester longtemps devant un écran et j’ai des difficultés à lire les petits caractères », évoque-t-il. Un logiciel spécifique lui a été attribué pour zoomer sur les textes à l’écran, écran par ailleurs équipé d’un bras articulé. Une loupe spéciale lui permet de lire les textes imprimés. « Un siège ergonomique vise à prévenir les problèmes de dos, car je m’approche toujours des supports pour lire. »
Le hasard faisant bien les choses, l’encadrant d’Iliass est aussi en situation de handicap. « Du coup, il me comprend et tout se passe très bien ! » conclut le futur docteur en souriant.

Accompagnez-vous les travailleurs handicapés tout au long de leur parcours professionnel ?

« Notre préoccupation étant le maintien dans l’emploi et l’accompagnement des salariés en situation de handicap, nous ne nous contentons pas de traiter les problèmes lorsqu’ils surviennent.

Nous anticipons et examinons chaque situation régulièrement afin d’être non pas réactifs, mais proactifs. »

Tous vos postes sont-ils aujourd’hui accessibles aux travailleurs handicapés ?
Avez-vous des référents ?

« Oui, tous les postes du CEA/Grenoble sont accessibles aux personnes en situation de handicap. Dès lors que la personne dispose des compétences nécessaires pour occuper un poste, nous adaptons ce dernier.

Grâce au nouvel accord triennal, nous disposons désormais de 7 référents handicap qui ont un périmètre d’action précis et sont pilotés par la Mission Handicap. Des correspondants thématiques ont également été créés. »

Sensibilisez-vous tous vos salariés à la cause handicap ?

« Chaque année, ce sont au moins 6 journées de sensibilisation qui sont organisées par le CEA/ Grenoble. Les manches de Sport2Job, challenge interentreprises mêlant sport et emploi, le Défi Day, journée dédiée aux innovations et à la réflexion, le LinkDay®, rencontres entre candidats et entreprises, mais aussi les Journées de la Mobilité Durable constituent autant d’opportunités de sensibiliser nos salariés. »

Développez-vous des partenariats avec le secteur protégé ?

« Nous finançons des formations via l’accord d’établissement : une partie du budget est ainsi consacrée à la formation des salariés du secteur protégé. Nous avons également signé une convention avec le GESAT, groupement des établissements et services d’aide par le travail. De plus, nous avons mis en place un dispositif assez unique : un groupement de 4 ESAT a été constitué pour répondre à l’appel d’offre relatif aux espaces verts.

CHIFFRES CLÉS

4 000 salariés au CEA/Grenoble.
115 laboratoires de recherche.
331 000 mètres carrés de bâtiments.
4,17 % taux d’emploi de personnes en situation de handicap au CEA/Grenoble en 2016.
142 salariés sont en situation de handicap au CEA/Grenoble.
80 % des bâtiments du site sont accessibles aux personnes en situation de handicap.
6 journées de sensibilisation au handicap sont organisées chaque année.
30 unités bénéficiaires liées au secteur adapté.
x 2 le taux d’emploi de personnes en situation de handicap a doublé en 6 ans (de 2011 à 2016).

C’est également un ESAT qui gère le parc composé d’une quarantaine de machines à café réparties dans les bâtiments grenoblois. Ce système fonctionne très bien ! Enfin, nos contrats de sous-traitance pour la restauration d’entreprise incluent une clause spécifique contraignant le sous-traitant à employer un volume défini de personnes en situation de handicap. »

Quelles sont vos pistes de travail dans les années à venir ?

« Suite à la signature du nouvel accord, nous nous attacherons à animer notre réseau de référents handicap et de correspondants thématiques. Chaque correspondant est spécialisé dans un domaine : recrutement, maintien dans l’emploi, sécurité, milieu protégé, sensibilisation, communication et accessibilité.

Une véritable collaboration entre la Mission Handicap, les référents, les correspondants et les RRH/ARH doit se développer au cours des prochaines années ».

Pub CEA/Grenoble Mission Handicap

Poster un commentaire