L’aménagement du territoire

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°527 Septembre 1997Par : Jean-Paul LACAZE (49)

Les politiques d’aménagement du territoire ont joué un rôle important, dans toute l’Europe de l’Ouest, au cours des “ trente glorieuses ”.

Mises au goût du jour en relation avec les thèses de Keynes et l’essor de la planification économique, elles ne font pourtant que renouveler une tradition fort ancienne : dès l’Antiquité, deux modèles s’opposent dont on peut suivre l’évolution historique.

Le modèle grec cherche à stimuler l’échange marchand en valorisant le rôle des villes, tandis que le modèle romain, plus statique, organise le territoire dans toute sa surface, avec une véritable obsession des carroyages réguliers.

Les succès de la décentralisation industrielle jusqu’à la rupture de 1973 ne doivent pas cacher qu’ils ont été acquis au prix d’une centralisation croissante des pouvoirs de décision économique en Île-de- France.

Du coup, les débats actuels s’égarent souvent sur de fausses pistes, à la recherche d’un remède miracle, et l’enjeu majeur du développement durable reste peu pris en compte.

Mieux vaudrait s’attacher désormais à ménager notre territoire, riche de sa diversité, et le moderniser prudemment que le suréquiper en infrastructures lourdes dont les effets réels répondent rarement aux espoirs

Poster un commentaire