La vie prodigieuse d’Athanase Bassinet

La vie prodigieuse d’Athanase Bassinet : Du bel ouvrage à la Belle Époque

Dossier : Arts, lettres et sciencesMagazine N°750 Décembre 2019Par :

Jean-Louis Deligny (59)

Rédacteur : Daniel Robequain (59)Editeur : Presses des Ponts : 24, bd de L’hôpital, 75005 Paris. Tél : 01 44 58 27 29.

La vie prodigieuse d’Athanase BassinetCe livre de Jean-Louis Deligny est d’une lecture agréable et instructive retrace la vie d’Athanase Bassinet.

Athanase (le prénom d’un camarade du petit Nicolas !) Bassinet, né en 1850 d’une famille très pauvre de Chantôme, un petit hameau de l’Indre, dut quitter l’école à 9 ans pour débuter comme laveur de flacons dans une pharmacie à Argenton-sur-Creuse. Il « monta » ensuite à Paris à 15 ans comme apprenti maçon et prit dans différentes entreprises des responsabilités plus importantes avant de fonder en 1882 l’entreprise de bâtiment qui porte son nom et qu’il dirigea sans conflits d’intérêts avec ses fonctions d’élu (conseiller municipal, ainsi que président du Conseil général de la Seine, sénateur, maire désigné du XVe arrondissement de Paris et maire élu de Chantôme).

Athanase Bassinet a réalisé de très beaux immeubles toujours visibles à Paris.

 

« Un enfant du peuple au destin hors du commun. »

 

Radical-socialiste, anticlérical (mais pas sectaire) et franc-maçon, intègre, compétent et capable d’humour, il a obtenu le respect de ses collègues élus et le plus souvent leur accord sur les dossiers qu’il défendait et qui témoignent des préoccupations de son époque : tout-à-l’égout, hygiène (suppression des bateaux-lavoirs dans la Seine !), éclairage public, tramways et métros, entretien des voiries, suppression des passages à niveau en ville, enseignement des jeunes filles, soutien des ouvriers et des déshérités, hôpitaux, prisons, enseignement, relations avec les banlieues…

Bien de ces sujets restent d’actualité de nos jours.

 


À lire : Interview de l’auteur sur le site valgirardin.fr

 

Poster un commentaire