La science institutrice

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°576Par : Yves QUÉRÉRédacteur : Pierre LASZLO

Quiconque eut le privilège d’entendre une conférence à l’École par Yves Quéré, ancien professeur de physique et directeur de l’enseignement, en conserve un souvenir émerveillé. Quéré y donnait tous ses soins, avait passé de longues heures à réunir des citations littéraires, aussi fines qu’inattendues ; à poursuivre une réflexion épistémologique profonde ; et à choisir des images somptueuses.

J’ai retrouvé dans ce livre sa thématique si originale, ses aperçus toujours généreux et empreints d’un authentique humanisme ; et surtout cet amour de la science, qu’Yves Quéré s’entend si bien à transmettre.

Le titre de l’ouvrage est très beau. Quéré, qui exprime le regret de la suppression par l’Éducation nationale du terme si parlant, si chargé de sens, “ instituteur ”, participe au mouvement La main à la pâte, lancé par Georges Charpak et Pierre Léna, et visant à initier à la science les enfants dès l’école primaire.

Une partie de son livre, au demeurant très riche, est consacrée à cette démarche, aussi altruiste que civique.

Nombre de lecteurs seront sensibles aussi à une émouvante dimension personnelle de l’ouvrage, le dialogue qu’y entretient l’auteur avec sa femme, France Quéré, prématurément disparue et dont le souvenir rayonne tout au long de ces pages.

Poster un commentaire