La MexiKès, seulement une maxi-caisse ?

Dossier : ExpressionsMagazine N°684 Avril 2013Par : Benjamin SAKAROVITCH (11)

Campagne d’élection

Tous les ans, la Kès de la promotion N est élue par les promotions N et N – 1 au mois de décembre, à l’issue d’une semaine de campagne qui constitue l’un des moments les plus marquants de la vie sur le Plateau.

En effet, pendant une semaine se succèdent repas, soirées, gags et de nombreuses activités mises en place par les listes pour séduire un électorat difficile.

Election des élèves de la Kès, promotion 2011 de l'Ecole polytechnique

La promotion 2011 a proposé trois listes sérieuses et de nombreuses listes dites « pipos », ce qui a fait de la campagne une semaine incroyablement dense et très chaleureuse, notamment entre les trois listes sérieuses malgré l’évidente rivalité.

Être kessier implique une gestion au jour le jour

L’image donnée par les listes pendant la campagne contribue très largement à l’élection, plus même que les programmes des listes. En réalité, les programmes étaient très similaires. La MexiKès avait mis l’accent sur l’intégration des élèves étrangers à la vie de promotion, notamment à leur arrivée en France où ils peuvent se retrouver un peu dépourvus. Cela a-t-il joué? En tout cas, c’est la MexiKès qui est élue et qui a désormais la responsabilité de la Kès.

Fonctionnement actuel et mission

La Kès est formée de quinze élèves qui font tous partie de la même promotion. Être kessier implique une action de gestion au jour le jour, à laquelle s’ajoutent quelques événements importants à organiser.

La Kès est presque la seule association de loi 1901 déclarée à l’École, et les « binets » sont donc tous légalement et financièrement dépendants d’elle (à quelques exceptions près). Les kessiers binets et la trésorière (voir encadré des postes de la Kès) ont donc une importante responsabilité légale et un lourd travail de gestion des comptes de tous les binets (plus de 200). Pour les aider dans cette tâche, la Kès emploie deux personnes : Yamina et Élisabeth. Présentes depuis respectivement cinq et vingt-deux ans, l’une est comptable et l’autre secrétaire.

Les kessiers ont un rôle direct à jouer dans la vie de promotion

En plus de seconder les kessiers sur les aspects financiers et légaux, elles assurent une présence au local de la Kès durant la journée. Enfin, elles sont précieuses pour leurs conseils car elles permettent d’assurer une continuité entre les différentes Kès et ont donc beaucoup plus d’expérience que les kessiers quant au fonctionnement de la Kès.

Outre la gestion des binets, la Kès est aussi chargée de pourvoir une «bourse» aux élèves étrangers qui, rappelons-le, ne sont pas soldés.

Pour ce faire, la Kès centralise les cotisations des élèves français et en reverse une partie à la Fondation de Polytechnique qui assure la redistribution aux élèves étrangers.

De plus, les kessiers sont les représentants des élèves aux yeux de l’administration militaire, de la direction des études mais aussi du monde extérieur, c’est-à-dire des entreprises, des autres écoles ou universités, de l’AX, etc.

Notamment, les kessiers enseignement ont la lourde responsabilité de défendre les élèves au Conseil des études.

La Kès 2011 des élèves de l'Ecole polytechnique

Quinze kessiers, mais pour quoi faire?

La Kès est maintenant constituée de quinze élèves, élus en deuxième année. Les tâches sont réparties entre les différents postes. Deux grandes composantes se dégagent ainsi dans les missions de la Kès, d’une part représenter les promotions et d’autre part animer la vie des étudiants sur le Campus. Les voici résumées.

REPRÉSENTER LES ÉLÈVES

  • Auprès de l’administration militaire : le kessier mili.
  • Auprès de la direction des études : les deux kessiers enseignement.
  • Auprès de la direction de la formation sportive : le kessier sport.
  • Auprès des services matériels et du bureau logement : le kessier SIE (services, infrastructures et équipements).
  • Auprès des entreprises : les deux kessiers relex (relations extérieures).
  • Auprès des autres écoles et facultés : le kessier relec (relations écoles).

ANIMER LA VIE DE L’ÉCOLE

  • Organiser les soirées (les styx) : les deux kessiers spectos.
  • Gérer les binets et les fonds qu’ils leur attribuent : les deux kessiers binet.
  • Gérer l’argent de la Kès : le trézokessier.
  • Aider à l’intégration des élèves étrangers : le kessier inter (national).
  • Animer l’InfoKès, journal hebdomadaire des élèves : l’infokessier.
Soit un total de quinze kessiers, tous bien à leur poste.

Événements

Fort heureusement, la Kès ne se contente pas de superviser les activités des « binets ». Les kessiers ont aussi un rôle direct à jouer dans la vie de promotion. Ils publient chaque semaine l’InfoKès, le journal des élèves, qu’ils utilisent pour communiquer avec les promotions. Ils accueillent aussi les élèves étrangers de la promotion N + 1 à leur arrivée en France.

Enfin, la Kès est chargée d’organiser certains grands événements de la vie de l’École.

Les kessiers spectos ont la responsabilité des «styx », les soirées de l’École, et en particulier de la Nuit du Styx, qui est ouverte aux étudiants de l’extérieur et qui regroupe chaque année environ 2 000 personnes.

Le kessier mili doit, quant à lui, encadrer et planifier «l’Incorpo», c’est-à-dire la semaine d’accueil des élèves de première année. Dans la même logique, la Kès accompagne les «TOS» à La Courtine pendant leur Formation militaire initiale, entre autres pour organiser le «Week-end de désertion ». Bien sûr, l’ensemble de la Kès participe à l’organisation de ces événements.

À l’avenir, la Kès doit veiller à garder ce contact direct avec la vie de l’École. Les « binets » sont toujours plus nombreux, mais la Kès ne doit pas seulement se retrouver en position de « grand superviseur » de l’activité associative. Il est important que certains grands événements soient organisés par elle, cela donne de l’attrait à la mission parfois ingrate de kessier et cela renforce grandement la cohésion de ses membres et le lien entre la Kès et le reste des élèves.

Poster un commentaire