La géolocalisation, ou comment retrouver des camarades dans le monde entier

Dossier : La communauté polytechnicienne et InternetMagazine N°631 Janvier 2008
Par Pascal CORPET (01)

Qui n’a tenté, au hasard d’un voyage professionnel ou privé, de retrouver quelques camarades ? Installation temporaire à Hong-Kong ? Vacances au Cambodge ? Étude statistique amenant à rechercher la dispersion de sa promo dans le monde ? Ou encore, résidant à l’étranger, l’ambition de fonder un « Groupe X » international ?
La réponse, c’est la « géolocalisation », autrement dit la représentation d’un ensemble de camarades sur une carte, avec plus ou moins de détails.
Cette application est interfacée avec d’autres services offerts par polytechnique.org.

Des cartes dynamiques

Où trouver la géolocalisation ?
Toute page de www.polytechnique.org qui contient une liste de camarades propose de la visualiser sur une carte. On peut notamment cartographier tous les X via le lien « planisphère », les résultats d’une recherche dans l’annuaire, la liste de ses contacts, ou les membres d’un groupe X.

Tout ajout d’une adresse nouvelle de camarade sur le site suscite une tentative de la localiser. Le cas échéant sont émises des suggestions pour la rendre « localisable ». L’opération vérifie au passage la validité de l’adresse et corrige les coquilles, améliorant la qualité de la base de données et harmonisant le format des adresses.
À partir de ces adresses localisables, le programme construit des cartes dynamiques. Il visualise le nombre de camarades par continent, pays, région, ou la liste des camarades habitant une ville donnée. Des liens sont établis vers les fiches de l’annuaire.
Chaque adresse peut également être placée sur une carte avec Google maps, en cliquant sur l’icône représentant une carte. Voilà qui est bien pratique pour trouver le plus court chemin pour rendre visite à un camarade.

Un logiciel libre

Le point de départ est constitué par les adresses fournies par les camarades et présentes dans la base de données de polytechnique.org. La localisation des adresses est fournie par Geoloc (http:// www.geoloc.org/). Ce logiciel permet de lier les adresses à des positions dans le monde et de regrouper les adresses par ville, région et pays.
Le projet est développé par l’équipe de polytechnique.org et hébergé par les gadzarts (École nationale supérieure des arts et métiers). C’est un logiciel libre. Le code et les bases de données sont mis à disposition de tout le monde et en particulier de l’AAEGE (Association des anciens élèves des grandes écoles), dépassant largement le strict cadre des polytechniciens.

Deux ans de développement

Depuis juillet 2005, les camarades valident la géolocalisation de leurs adresses lors d’un passage sur le site Web ou lorsqu’ils rentrent une nouvelle adresse.
En juillet 2006 a été élaborée la visualisation sur le site Web avec les planisphères en Flash fournis par Geodesix, une entreprise fondée par des camarades de la promotion 2001 (http://www.geodesix.com/), qui fournit le droit d’utiliser son logiciel à titre gracieux à polytechnique.org.
A également été lancée la présentation sur des cartes dynamiques, avec différentes échelles, ainsi que différents liens, vers les cartes locales avec Google maps pour la localisation précise ; de la carte vers l’annuaire en cliquant sur une ville (recherche des X qui y ont déclaré une adresse), ou bien grâce à un lien (« lister les X présents sur cette carte ») permettant de retrouver les fiches détaillées des camarades concernés.
En avril 2007, enfin, a été ouverte la possibilité de géolocalisation de la liste de ses contacts.
 

N’hésitez pas à faire part de vos réactions et commentaires : geoloc@staff.m4x.org

L’intérêt des cartes

Pourquoi des cartes ? Elles apportent plusieurs possibilités intéressantes : la recherche par voisinage géographique, qu’on peut élargir souplement selon le nombre de ses contacts ; la recherche de recouvrement, qui permet de visualiser rapidement dans quels pays ou quelles régions un ensemble d’X est représenté ou non (la présentation géographique est plus pertinente que la liste pour visualiser un réseau) ; une solution efficace à des problèmes non représentables par une simple requête dans une base de données ; une structuration visuelle pratique des résultats.
La géolocalisation des adresses est nécessaire pour construire les cartes. Mais elle est aussi nécessaire pour faire fonctionner de façon fiable les recherches par ville et par pays.
Auparavant, ces recherches ne fonctionnaient que pour les adresses parfaitement renseignées, ce qui n’était pas le cas général.

Alerter et découvrir

Nos camarades développeurs ne manquent bien sûr pas de bonnes idées : alerter les groupes régionaux ou internationaux quand quelqu’un s’installe dans leur région ou leur pays ; localiser les connexions : un X qui se connecte dans une petite ville chinoise peut être directement alerté lorsqu’un autre X s’est connecté la veille dans la même ville ; découvrir les X de son quartier ; dresser des statistiques un peu plus poussées pour l’École ou les associations d’anciens ; établir des cartes communes avec les autres Écoles, par exemple localiser tous les gens de l’AAEGE.

D’autres services
Autour de ses services principaux, l’adresse courriel à vie et l’annuaire, polytechnique.org a développé de nombreuses fonctionnalités qui interagissent de manière riche, tant pour les X que pour les groupes X : contacts, cartes de visite, localisation, événements, calendriers, télépaiements, listes de diffusion, etc. https://www.polytechnique.org/review !

Poster un commentaire