Jamais trop tard

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°638 Octobre 2008Rédacteur : Jean SALMONA (56)

 

Vous avez décidé une fois pour toutes qu’il y avait, en matière d’interprétation, des sommets absolus ; que les Suites pour violoncelle seul de Bach ne seraient jamais mieux jouées que par Casals, que Samson François avait gravé la version définitive de la Sonatine de Ravel, que vous n’écouteriez jamais plus la 3e Symphonie de Mahler que dirigée par Claudio Abbado. Et si par accident vous entendez une de ces œuvres dans une autre interprétation que celle que vous considérez comme indépassable, vous êtes choqué et conforté : cela ne vaut pas Casals, Samson François, Abbado. Aussi, faut-il beaucoup de courage à un jeune interprète pour se colleter avec des œuvres dont d’autres ont enregistré une version de légende. La seule voie pour un interprète est celle de notre camarade Jonathan Gilad (2001) : se faire sa propre idée de l’œuvre d’après la seule partition, et, surtout, n’écouter en aucun cas les versions dites de référence.

Piano 1890-1910

Claire Chevallier a enregistré des pièces d’Erik Satie, dont les Gnossiennes, Le Fils des étoiles, les Trois Gymnopédies, et, moins connues, Ogives, Sonneries de la Rose-Croix, Prélude de la porte héroïque du ciel1. Aldo Ciccolini avait gravé jadis des pièces pour piano de Satie une quasi intégrale considérée depuis comme la version de référence. Claire Chevallier, qui collectionne les pianos anciens, joue sur un Érard de 1905 aux basses puissantes et aux aigus cristallins, dont le timbre très typé confère à ces pièces un parfum nostalgique bien en situation avec la musique de « Esoterik », comme on avait surnommé Satie.

Des deux livres de Préludes de Debussy, il existe au moins trois versions de référence : Claudio Arrau, Robert Casadesus, et, bien sûr, Samson François, sans parler de celle de Gieseking. Le pianiste américain Ivan Illic en donne une interprétation assez personnelle, servie par un très bon piano et une prise de son exceptionnelle2. L’originalité de cette version est qu’elle est très proche du texte et aux antipodes de l’impressionnisme, c’est-à-dire très claire et servie par une technique sans faille et un toucher très fin.

Hélène Couvert, elle, s’éloigne des sentiers battus et enregistre des pièces de Janacek : le cycle Sur un sentier recouvert, la suite Dans les brumes, et la Sonate3. Contemporain de Debussy, Janacek a écrit une musique inclassable, ni postromantique ni moderne, mais très tchèque, c’est-à-dire complexe, affective, secrète. Si vous aimez le Quatuor « Lettres intimes » de Janacek, vous devez découvrir ces pièces peu jouées, d’un charme indéfinissable.

Baroques

La musique baroque se porte bien, grâce précisément à ceux qui, lassés d’un univers musical qui se borne souvent à une vingtaine de compositeurs de Couperin à Schoenberg, aiment à chercher du nouveau dans le passé. On se contentera, faute de place, de citer quelques enregistrements récents. Réunies sous le titre La Cour du Roi René, un ensemble de polyphonies complexes et subtiles des xive et xve siècles (Josquin des Prés, Dufay, Binchois, etc.) par l’Ensemble Perceval4. Le Concert secret des Dames de Ferrare, madrigaux avant-gardistes écrits au xvie siècle pour un trio féminin de la cour du duché de Ferrare, par le groupe Doulce Mémoire5. Absalone et autres cantates de Maurizio Cazzati, maître de chapelle à Bologne et Mantoue au xviie siècle6, par l’Ensemble Céladon. Les Lamentations de Jérémie, de Costanzo Festa (xvie siècle), superbes polyphonies d’un des maîtres de la haute Renaissance italienne, par l’Ensemble Scandicus7. Enfin, une curiosité qui est un petit joyau, Codex Caioni, manuscrit d’un monastère du fin fond de la Transylvanie, par Le Baroque Nomade8, recueil qui va de Venise à la musique tzigane, et qui témoigne de l’extraordinaire floraison de la musique en Europe au xviie siècle, et de sa dissémination, bien avant Internet, dans les régions les plus reculées.

Allons, tout comme La Bruyère, Musset avait tort : en musique comme dans tous les domaines, nous ne sommes pas venus trop tard dans un monde trop vieux.

___________
1. CD ZIG ZAG.
2. CD PARATY.
3. CD ZIG ZAG.
4. CD ARION.
5. CD ZIG ZAG.
6. CD ARION.
7. CD PIERRE VERANY.
8. CD ARION.

Poster un commentaire