Industrie du futur et ETI : l’exemple de POMA

Dossier : ExpressionsMagazine N°744
Par Franckie TAMISIER
Par Mathieu BABAZ (2008)
Le déploiement des outils et méthodes du futur n’est pas l’apanage des grands groupes industriels. En témoigne la démarche de Poma, une ETI grenobloise connue dans le monde entier, pour renouveler son outil industiel.

 

Plus que jamais, l’industrie opère sa transformation numérique. Poma, entreprise de taille intermédiaire, est confronté aux enjeux de tout industriel et poursuit l’objectif de produire des équipements performants, à des coûts compétitifs, dans des délais toujours mieux maîtrisés. Pour y répondre, nous mettons en œuvre un modèle d’« industrie du futur » en intégrant à ses méthodes de production comme à toute sa chaîne de valeur les nouveaux usages du numérique et les technologies de pointe.

Face à la demande croissante dans les secteurs de la montagne, du tourisme, de l’industrie et de la mobilité urbaine, nous faisons le pari de la concurrence technologique plutôt que celui du prix. L’entreprise grenobloise repense ainsi son modèle économique et s’emploie à adapter son outil industriel en s’appuyant sur trois axes : la centralisation des compétences, l’innovation et l’approche client.

Centraliser les compétences pour mieux servir la demande

Poma et ses 4 filiales industrielles installées en Rhône-Alpes, berceau du groupe, dimensionnent leurs sites pour une gestion optimale des opérations, de l’ingénierie, de la fabrication, de l’assemblage, de l’installation. L’entreprise a la maîtrise globale des projets de transport par câble, dont l’ingénierie d’étude ; Sacmi (Société savoyarde de construction de matériel industriel) gère la production et le prémontage des sous-systèmes mécaniques ; Semer réalise les équipements électriques et automatismes industriels ; Sigma conçoit et fabrique les cabines ; enfin, Comag a en charge l’installation sur site et la maintenance des appareils.

Avec une activité centrale organisée par pôles de compétences et une mutualisation des savoir-faire transverses, le groupe obtient des gains d’échelle et maximise sa production.

 


Le leader du transport par câble

Pionnier et créateur de liens, le groupe français Poma est leader mondial du transport par câble (télésièges, télécabines, téléphériques, funiculaires et autres MiniMetro®). De la conception du système à l’exploitation et la maintenance de sites, en passant par la production et la formation de ses clients, le groupe est ancré sur un savoir-faire et une expertise de plus de quatre-vingts ans d’innovation autour de produits qui n’ont qu’un seul prérequis : la sécurité des personnes.


 

Modernisation des outils, productivité renforcée

Outre la réorganisation du travail, avec notamment la mise en place d’équipes en 3 x 8 afin de répondre à la montée en puissance de l’activité, de nombreux investissements ont été engagés dans la robotique et l’automatisation. Certaines activités auparavant sous-traitées ont été internalisées. La peinture et l’usinage de précision complètent désormais le processus de fabrication dans nos ateliers, favorisant ainsi embauches et formations, réduisant les ruptures de charge en logistique et optimisant de fait la productivité.

Parmi les acquisitions récentes, une machine-outil de très haute précision à pilotage numérique nous permet de réinventer la profession et de gagner en savoir-faire, en compétence et en performance.

 

“Il est stratégique
de conserver le savoir-faire métier en interne”

 

Lier R & D et production

L’un des atouts majeurs de l’organisation des activités du site de Gilly-sur-Isère est la cohérence globale des flux entre la R & D (au siège) et l’usine : le montage des prototypes directement en usine permet de valider rapidement leur faisabilité et les technologies à utiliser. Par exemple, le développement des poulies en 5 parties, innovation produit majeure pour la filière visant à optimiser le transport vers les quatre coins du globe, a été permis grâce à la fluidité des échanges mis en place entre l’ingénierie et la production.

Autre process industriel déployé, la « différenciation retardée » permet de produire en grande série et de manière anticipée les éléments, pour les gares notamment, standardisés à près de 80 % et auxquels sont ajoutés par la suite des éléments spécifiques selon la demande des clients.

Une fois produits, les ensembles sont préassemblés en atelier, avec comme incidence directe la réduction de l’empreinte écologique in situ, mais également la préservation des hommes qui installent les structures de gares dans des conditions parfois difficiles. Ces aménagements industriels apportent une nouvelle flexibilité au groupe qui s’est vu confier au printemps dernier une commande inédite de 100 M€ pour trois appareils de technologie débrayable tricâbles encore jamais produits. En cinq mois seulement, les premiers composants ont pu être expédiés en Chine, soit un record pour ce type de projet hors flux standard.

 


Un site de 10 hectares

Le nouveau site industriel de Gilly-sur-Isère, inauguré en janvier 2018 par le Premier ministre M. Édouard Philippe, est l’illustration d’un centre de compétences Poma optimisé, regroupant
les activités de Sacmi et Comag sur un seul site de 100 000 m2.


 

Capitaliser sur l’expertise

Avec l’extension prochaine du site de Gilly-sur-Isère, nous poursuivons une logique de dimensionnement global de notre outil industriel, à la taille des nouveaux enjeux du marché. Si l’objectif est évidemment de toujours gagner en productivité, il est tout autant stratégique de se donner les moyens de conserver le savoir-faire métier en interne, l’ingénierie bien sûr mais également la mécano-soudure et l’usinage de structures de grande taille (plusieurs dizaines de mètres). Pour cela, nous capitalisons sur notre expertise issue de plus de quatre-vingts ans d’innovation.

Renforcer les capacités d’innovation

Depuis 1936, nous innovons au nom de la sécurité et du confort des usagers, de l’aménagement des territoires et de la préservation de l’environnement. Ainsi, le transport par câble a fait son apparition en ville dès 2004 en tant que transport public. L’offre de mobilité déployée est capacitive, décarbonée, accessible à tous et confortable. Elle assure les liaisons de transport en un temps régulier et maîtrisé, franchit les obstacles naturels ou artificiels, s’intègre dans tous les environnements avec une emprise au sol minime, et bénéficie d’une rapidité de mise en œuvre incomparable.

Avec l’évolution des marchés, de nouveaux besoins sont apparus. Ainsi la recherche de nouvelles performances telles que l’amélioration du confort, de la vitesse ou du débit a conduit à intégrer des outils numériques et technologies de pointe dès le stade de la R & D.

Jumeau numérique

Outil de calcul et de 3D, le jumeau numérique élargit les perspectives d’analyse de phénomènes complexes, avec une approche systémique. Les composants, dans leur domaine d’utilisation, doivent être caractérisés individuellement, mais aussi dans leur interaction avec l’ensemble du système. Par exemple un balancier en tête de pylône d’une télécabine peut supporter des charges très variables selon les types d’appareils, allant jusqu’à des véhicules de 2 tonnes. Il doit être capable de garantir un niveau de confort et de sécurité acceptable dans l’ensemble de ses applications.

Impression 3D

L’impression 3D, quant à elle, permet de réaliser rapidement des maquettes de nouveaux composants pour mieux appréhender leurs interactions avec l’environnement et, pour certains, de tester leur performance en situation de fonctionnement, sans passer par l’échelle 1. Elle sert également à valider des concepts avant de déposer des brevets.

Ainsi, le prototypage numérique, qui réduit de fait la production de prototypes physiques, associé à l’impression de maquettes 3D contribue à optimiser les coûts de R & D, à gagner en agilité et en performance.

Impact environnemental réduit

En association avec une solide démarche d’écoconception, l’impact environnemental de la solution de transport par câble est très faible. De plus, près de 80 % des matériaux utilisés sont recyclables et les infrastructures sont facilement reconfigurables et démontables. Nous renforçons notre positionnement sur le marché de la mobilité durable en valorisant les compétences capitalisées sur les autres marchés, et qui sont déployées au profit de l’ensemble des clients. Les métiers que nous avons su développer et éprouver sur des projets aussi variés que Oruro en Bolivie, Chimelong en Chine, Zacatecas au Mexique ou Saint-Domingue en République dominicaine sont à l’origine de nombreuses innovations récentes.

 


Moins de bruit

Récemment, le service R & D de Poma a fait évoluer l’offre Direct Drive, innovation phare du groupe, pour une motorisation encore plus silencieuse. Un travail sur la ventilation des moteurs a conduit
à diminuer le niveau sonore de 15 décibels.
La consommation d’énergie a également été réduite de 8 %, avec, en plus, la possibilité de récupérer les calories pour alimenter un espace tiers. Sans hydrocarbure, ni huile, ni lubrifiant, cette technologie représente un atout de taille pour concilier écoresponsabilité et bien-être des usagers. En cinq ans, le Direct Drive est passé de 30 à 188 installations embarquant cette technologie.


 

L’approche client au cœur de la chaîne de valeur

Implantée dans 90 pays, l’entreprise relève tous les défis de la mobilité et tient compte des évolutions de ses marchés. Au-delà des phases de conception et de réalisation d’un projet, elle s’engage durablement sur toute la chaîne de valeur, et accompagne ses clients du montage de projet aux phases d’exploitation et de maintenance. Ainsi à l’international, nous nous attachons à être présents sur chaque territoire afin d’intégrer l’environnement culturel et sociétal, normatif et réglementaire de chaque projet. Un réseau de partenaires locaux et 15 structures dont 5 filiales Poma Beijing, Poma Colombia, Poma Russia, Leitner Poma of America et l’Etac assurent, hors de France, le suivi des projets et le service de proximité pour les clients et leurs installations.

Une vision à long terme

Accompagner le développement des clients, c’est également voir à long terme. En l’occurrence, Poma met en œuvre les moyens pour développer l’intelligence « embarquée » sur les installations et permettre, à terme, leur suivi pendant toute leur durée de vie. En plus du gain d’expertise produit, le retour d’expérience (REX) ouvre la perspective d’une maintenance prédictive pour chaque appareil à partir de la donnée d’usure des pièces et de leur utilisation. Anticiper et éviter les pannes est un enjeu important pour l’exploitant ; offrir la possibilité de limiter les dépenses de maintenance lourdes représente un argument économique fort.

De même, transférer des compétences et du savoir-faire est une priorité pour nous dans l’accompagnement de nos clients, en France comme à l’international. Le groupe propose de nouveaux outils digitaux Upilot® et Copilot et a mis en place un programme spécifique de formation académique, basé sur la technique pédagogique d’e-learning et la réalité virtuelle avec le simulateur de pilotage de télécabine en 3D.

Des simulateurs pour une immersion virtuelle

Upilot® est un simulateur de pilotage en 3D, tel qu’il en existe dans l’industrie aéronautique, doublé d’une plateforme numérique de formation. Véritable immersion virtuelle dans l’environnement de la télécabine, il permet d’accompagner la formation du personnel exploitant aux procédures de fonctionnement, de sécurité et de maintenance, puis de valider les compétences acquises par une évaluation. Ce simulateur offre un parfait outil de formation, sans immobiliser physiquement un appareil et avant même sa mise en service. L’exploitant gagne en disponibilité et en coûts de gestion.

Copilot est une application web de gestion intelligente qui simplifie l’accès aux informations utiles à l’exploitation et à la maintenance de ses appareils en toute sécurité pour l’opérateur. La documentation technique (plans, notices, schémas électriques…) digitalisée sur la plateforme est mise à jour en temps réel via notre système de gestion interne.

 

“Des solutions performantes et écoresponsables
au cœur
de la mobilité du futur”

 

Transfert de compétences

Ces outils spécifiquement dédiés aux opérateurs de transport par câble : exploitants, équipes de maintenance et futurs conducteurs, sont désormais incontournables dans le transfert de compétences et l’accompagnement technique des clients, afin d’exploiter leurs installations en sécurité et en disponibilité.

Témoin des valeurs humaines de l’entreprise, cette volonté affirmée de transmettre « la culture transport par câble » vise également à favoriser l’émergence d’une filière d’excellence dans le secteur. En effet, l’entreprise est également partenaire d’organismes de formation publics et privés en France et à l’étranger !

Mobilités urbaines

En milieu urbain comme sur les sites les plus inaccessibles, le transport par câble joue un rôle économique et sociétal fondamental, assurant la liaison du dernier kilomètre et s’intégrant dans un réseau de transport, permettant de franchir les obstacles naturels ou artificiels et désenclavant les territoires, tout en préservant l’environnement.

Poma, en s’imprégnant des mouvements sociétaux qui modifient le tissu urbain et en mesurant les enjeux globaux de ses différents marchés, s’appuie sur ses choix industriels et technologiques pour innover et remodeler son offre en permanence. Ses solutions performantes et écoresponsables sont au cœur de la mobilité du futur, et intrinsèquement liées à l’industrie du futur !

Avec une volonté forte de continuer à investir sur notre territoire, Poma confirme que l’industrie française a encore un bel avenir. Le nouveau site de production à Gilly-sur-Isère, au cœur du pays de Savoie-Mont-Blanc, est devenu un véritable centre de compétences du groupe et illustre la montée en puissance de notre outil industriel.

Poster un commentaire