Un chat

Françoise BOURRIGAULT, vingt-deux ans de fidélité et de dévouement

Dossier : ExpressionsMagazine N°703 Mars 2015Par : H.J., La Jaune et la Rouge

Rien ne prédestinait Françoise Bourrigault à passer une partie de sa carrière au service de l’AX. Curieuse de nature et ayant horreur de la routine, elle enchaînait les missions d’intérim, ce qui lui a permis de connaître de nombreuses sociétés, des postes très divers.

UN SOUVENIR MARQUANT

Catherine Augé, qui corrige avec une extrême vigilance les articles de la revue, soumet régulièrement à la rédaction des passages peu intelligibles et cela, quelques heures avant le « bouclage ». Comme il n’est pas question de faire intervenir l’auteur, la rédaction tâche de reprendre la phrase pour la rendre intelligible. Mais si ce n’est pas possible, la consigne de Jean-Marc Chabanas est de couper : « Quand on ne sait pas, on supprime. »

Mais quelque temps après la naissance de son fils, elle cherche un emploi stable et entre ainsi au service de La Jaune et la Rouge.

Elle assure ainsi le secrétariat de Gérard Pilé, alors rédacteur en chef puis du tandem constitué par Jean Duquesne (52) et Alain Thomazeau (56). À l’époque, le travail de saisie était considérable.

De nombreux articles arrivaient sous forme manuscrite ou dactylographiée. Les échanges avec les auteurs pour des mises au point se faisaient par voie postale. Les annonces immobilières, celles du bureau des carrières et autres annonces, qui représentaient alors 10 à 12 pages de la revue, demandaient un gros travail de saisie et de mise en forme.

Quand le courriel s’est développé, Françoise a géré la boîte de la rédaction : édition des messages et des pièces jointes, préparation et envoi des réponses, classement des messages archivés, etc.

Du secrétariat à la maquette

Les changements dans l’équipe de rédaction de la revue vont amener Françoise Bourrigault à changer de poste. En effet, Jean-Marc Chabanas et Hubert Jacquet, qui entrent en fonction à l’automne 2007, gèrent eux-mêmes leurs boîtes de courrier électronique.

UN TALENT UTILE

Photographe amateur, Françoise Bourrigault n’hésite pas à se déplacer pour prendre des clichés qui illustreront nombre d’articles, voire de couvertures. C’est ainsi qu’elle passe un samedi à aller photographier le métro aérien entre les stations Bir-Hakeim et Passy.

Françoise aide de plus en plus la secrétaire de rédaction, Michèle Lacroix, à réunir les éléments nécessaires à la mise en page des articles et lorsque cette dernière part en retraite en avril 2009, Françoise accepte de prendre en charge le montage des articles en utilisant les logiciels Quark- Xpress et Prolexis : elle devient alors la maquettiste de La Jaune et la Rouge.

Nouveaux horizons

L’équipe de La Jaune et la Rouge perd une collègue et collaboratrice unanimement appréciée pour sa bonne humeur, son efficacité et sa conscience professionnelle sans faille.

Ce départ et celui de Jean-Marc Chabanas amènent l’arrivée de nouvelles têtes : Gérard Cohen (70) rejoint la rédaction en chef et le montage des articles est assuré depuis novembre par Anne Bouvier.

Quant à Françoise, elle va pouvoir pleinement profiter de sa maison à l’extrême ouest du Finistère.

Des fleurs

Nous avons demandé à Françoise sa photo pour illustrer cette page. Nous publions ici les clichés qu’elle nous a transmis.
© FRANÇOISE BOURRIGAULT

Poster un commentaire