Compliance et conformité, etymologie

Étymologie :
À propos de la conformité

Dossier : ConformitéMagazine N°757 Septembre 2020
Par Pierre AVENAS (65)

Parmi les exigences auxquelles les entreprises doivent satisfaire figure désormais la conformité, avec les réglementations du commerce international en l’occurrence. Apparue d’abord aux États-Unis, cette exigence se nomme en anglais compliance, mot dont le sens général est « acceptation », « adaptation », ou en effet « conformité ». En dehors du cas qui nous intéresse ici (cf. compliance officer, compliance lawyer…), le mot anglais compliance peut désigner l’acceptation par un malade d’un traitement médical, ou encore, dans des cas spécialisés, la souplesse adaptative d’un organe, en médecine ou en technologie.

Le mot compliance dans les dictionnaires français

L’anglais compliance est parfois utilisé en français, bien que cet anglicisme ne soit pas accepté par l’Académie, ni d’ailleurs par le Petit Larousse (sauf dans un sens médical sur le dictionnaire Larousse en ligne). Ainsi, pour compliance officer, la recommandation ministérielle est déontologue. En revanche, on trouve compliance depuis 2001 dans le Hachette, au sens de l’acceptation d’un traitement médical, et depuis 2016 dans le Petit Robert, au sens précédent et au sens de la souplesse adaptative, en médecine et en technologie. Les dictionnaires usuels français ne sont donc pas unanimes, mais aucun ne donne en tout cas compliance dans le sens qui concerne les entreprises, celui qui se traduit par conformité.

Pour autant ces deux mots n’ont pas la même origine étymologique.

Conformité

Ce mot renvoie visiblement à forme, du latin forma, qui au premier sens désigne un moule donnant sa forme à l’objet moulé, d’où la forme elle-même d’un objet, puis plus spécialement une belle forme (expliquant le latin formosus « beau »), ou la forme idéale, la forme type. Cela signifie que forme, au-delà du seul contour extérieur d’un être, concerne aussi sa qualité (de fond). En anglais, à côté de shape, d’origine germanique et de sens plus concret, on a aussi form, issu de l’ancien français et de sens plus abstrait, d’où conformity « conformité ».

En anglais, compliance

En anglais, l’étymologie de compliance n’est pas aussi évidente que celle de conformity. Le mot compliance dérive du verbe to comply, venant lui-même du verbe latin complere « remplir », au participe passé completus, d’où en français complet, et son dérivé verbal compléter, des mots passés de l’ancien français à l’anglais, où to complete est donc un doublet étymologique de to comply.

D’autre part, complere est devenu en bas latin complire « remplir », en ancien français complir, préfixé en français, accomplir et en anglais to accomplish, de même sens.

Et ce n’est pas tout : complere est formé de cum « avec » et d’une forme verbale *plere, n’ayant subsisté que préfixée (cf. implere, devenant emplir, d’où remplir), et qui se relie à plenus « plein », relevant d’une racine indo-européenne *p(e)l-, dont dépend aussi l’anglais full « plein » (correspondance entre initiales [p] et [f], comme pour pater et father).

On arrive ainsi à une famille étymologique franco-anglaise : full « plein », to comply « remplir », compliance, to complete « compléter » et to accomplish « accomplir ».

Le mot compliance ne renvoie pas à la forme, mais au respect de la forme.

Épilogue

Alors que la conformité traduit la nécessité pour l’entreprise de « rentrer dans le moule », l’anglais compliance traduit celle de remplir toutes les obligations, de compléter, d’accomplir les tâches nécessaires, de « remplir le moule », si l’on veut.


Retrouvez toutes les chroniques étymologiques de Pierre Avenas : Etymologix

Poster un commentaire