Mettre du sens et de l’envie dans les défis de demain !

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°770 Décembre 2021
Par Carolle FOISSAUD (86)

Dans un monde en per­pétuelle évo­lu­tion avec de grands défis et des tran­si­tions majeures à opér­er, les jeunes généra­tions sont de plus en plus en quête de sens et de pas­sion dans leur car­rière. Retour sur les moments forts du par­cours de Car­olle Fois­saud (86), direc­trice générale Spé­cial­ités au sein de EQUANS France.

Quels sont les fils conducteurs qui ont guidé votre carrière ? 

Diplômée de Poly­tech­nique, j’ai choisi de faire Télé­com Paris en école d’application avant d’intégrer Thales (ex Thom­son-TRT-Défense) où j’ai tra­vail­lé sur un équipement du Rafale en tant qu’ingénieur d’études sys­tème. Puis j’ai rejoint AREVA, où j’ai passé une grande par­tie de ma car­rière. J’ai notam­ment dirigé Tech­ni­cAtome, une société spé­cial­isée dans les chauf­feries nucléaires de sous-marins et du porte-avions Charles-de-Gaulle et posi­tion­née désor­mais sur les réac­teurs du futur Small Mod­u­lar Reac­tors (SMR). Suite à cela, j’ai quit­té l’environnement nucléaire pour arriv­er au sein de Bouygues Ener­gies et Ser­vices, où j’étais à la tête du pôle Ener­gy & Indus­try. Aujourd’hui chez EQUANS France, je suis DG de la divi­sion Spé­cial­ités dont 45 % de l’activité est effec­tuée à l’international. Le fil con­duc­teur qui a guidé ma car­rière est donc cet envi­ron­nement indus­triel dans lequel j’ai pu évoluer. J’y ai beau­coup appris, notam­ment grâce aux oppor­tu­nités offertes par ce milieu, en étant à la fois proche du ter­rain, et donc des équipes mais aus­si des cer­cles de déci­sions stratégiques publiques et privées. 

Vous êtes une femme engagée de longue date dans l’industrie, secteur historiquement masculin. Qu’est-ce que cela vous a apporté ?

Pour moi, la diver­sité, au sens large, est un véri­ta­ble atout. Tra­vailler dans des secteurs comme la défense ou l’énergie, en France et à l’international, côtoy­ant des grands groupes, des PME, des start-up inno­vantes ou la puis­sance publique, façonne une expéri­ence. Aujourd’hui encore, les dif­férentes implan­ta­tions de EQUANS m’amènent à tra­vailler dans un envi­ron­nement mul­ti­cul­turel et com­plexe, avec notam­ment un volet inter­na­tion­al qui con­stitue une véri­ta­ble richesse. 

Que l’on soit homme ou femme, du com­pagnon au cadre-dirigeant, cha­cun a sa pierre à apporter à l’édifice. Nous devons faire de cette diver­sité des fonc­tions, des métiers, des expéri­ences, des cul­tures et des sex­es, une force !

Y‑a-t-il un mentor, une rencontre ou un événement qui a marqué votre vie professionnelle ?

J’ai eu la chance tout au long de ma car­rière de crois­er le chemin de plusieurs per­son­nes inspi­rantes. Je me rap­pelle plus par­ti­c­ulière­ment de ma ren­con­tre avec Bernard Estève, un patron emblé­ma­tique qui m’a recrutée quand j’avais 35 ans. J’étais sa direc­trice de cab­i­net. Tra­vailler à ses côtés m’a per­mis de voir com­ment un grand patron fonc­tion­nait et de décel­er les clés d’un dirigeant : une capac­ité à décider très vite, une grande impli­ca­tion dans le tra­vail, une par­faite organ­i­sa­tion pour garder la maîtrise des nom­breux dossiers… C’est une per­son­ne qui m’a par­ti­c­ulière­ment mar­quée et qui m’a per­mis de chang­er de bra­quet professionnellement. 

Com­ment ne pas évo­quer Philippe Knoche, actuel patron d’Orano pour qui je garde beau­coup d’estime et plus récem­ment Jérôme Stubler, patron actuel d’EQUANS monde. Il a su met­tre sur les rails un nou­veau leader mon­di­al en quelques mois en définis­sant et partageant des fon­da­men­taux et des valeurs pro­pres à EQUANS. J’ai eu la chance de vivre ce proces­sus de l’intérieur, et je remer­cie Pierre Hardouin le patron d’EQUANS France de m’avoir fait con­fi­ance en me con­fi­ant ce périmètre des spécialités. 

Comment améliorer la transmission vis-à-vis des jeunes et développer une culture d’entreprise durable alors même que les transformations économiques sont si fréquentes et profondes ?

Faire par­tie d’une entre­prise qui a du sens et qui con­tribue très con­crète­ment aux défis du moment est une chance. Chez EQUANS, nous agis­sons pour accom­pa­g­n­er les trois grandes tran­si­tions : écologique, indus­trielle et dig­i­tale. Nous répon­dons aux attentes des jeunes généra­tions qui se veu­lent plus engagées, et qui sont de plus en plus en quête de sens dans leur tra­vail. Au-delà de leur per­me­t­tre de relever ces défis majeurs, nous les faisons grandir dans un envi­ron­nement de com­pé­tences, où la sécu­rité est une valeur essen­tielle avec, en plus, une richesse d’opportunités et des par­cours très intéres­sants. De leur côté, ils nous appor­tent une part de leur idéal en nous bous­cu­lant de manière vertueuse. C’est un vrai gagnant-gagnant. 

Avez-vous un message en particulier à leur adresser ?

Avec du sens et de l’envie tout est pos­si­ble. Rejoignez l’aventure EQUANS et prof­itez de cette richesse des métiers, en étant au cœur des enjeux du monde d’aujourd’hui pour con­stru­ire celui de demain ! 

Poster un commentaire