numérique au service des citoyens

Une direction tournée vers le numérique au service des citoyens

Dossier : Vie des entreprisesMagazine N°760 Décembre 2020
Par Anne DUCLOS-GRISIER (93)

Madame Duclos-Grisier (93), directrice de l’information légale et administrative, nous parle de son administration résolument tournée vers le citoyen aussi bien à travers les supports numériques que papier.

 

Rappelez-nous le rôle que joue la DILA, notamment à travers Légifrance.

La direction de l’information légale et administrative (DILA) est une direction d’administration centrale des services du Premier ministre, placée sous l’autorité du secrétaire général du gouvernement. Elle compte environ 500 agents en propre mais fait travailler environ 700 personnes sous différents statuts. Elle est dotée d’un budget annexe, représentant en 2019 140 M€ de dépenses et près de 200 M€ de recettes. La DILA exerce des missions de diffusion légale, d’information administrative, ainsi que d’édition et de vulgarisation des politiques publiques.

Depuis le 1er janvier 2016, le journal officiel, qui comprend l’ensemble de la production législative et règlementaire (lois, décrets, arrêtés,…), est publié par la DILA exclusivement en version numérique sur le site legifrance.gouv.fr. Légifrance regroupe donc tout le corpus juridique national. En 2019, il a fait l’objet de plus de 124,5 millions de visites. C’est dire l’importance de ce site, qui a fait l’objet en 2020 d’une modernisation complète.

Depuis le 12 septembre 2020, vous avez mis en place une version plus moderne du site…

La nouvelle version de Légifrance représente plus de deux ans de co-construction avec les utilisateurs. En effet, nous avons travaillé avec un panel d’une centaine d’utilisateurs puis mis en ligne en octobre 2019 une version bêta pour leur permettre de nous faire part de leurs remarques et nous continuons à la faire évoluer en fonction des remontées des utilisateurs. Les personnes interrogées ont exprimé tout d’abord le besoin d’un usage en mobilité, sur smartphone et tablette. Nous avons également voulu que les fonctionnalités de recherche facilitent l’accès au droit du plus grand nombre.

Concrètement, Légifrance dispose d’une nouvelle ergonomie grâce à laquelle, en rentrant des mots clés, on obtient une réponse dans l’ensemble des sources gérées par le site (lois, codes, décrets, conventions collectives et accords d’entreprises, jurisprudence) que l’on peut ensuite filtrer. En plus de ce moteur de recherche, Légifrance permet de voir comment un texte de loi a évolué à travers le temps. Cela donne un aperçu chronologique des textes actuels et ajoute une profondeur à leur analyse. Nous avons également inclus dans notre base de recherche tous les Journaux officiels depuis 1869, ce qui permet aux utilisateurs d’accéder à toute une bibliothèque juridique numérique.

Enfin, l’architecture technique du site a été conçue dans une logique d’open data. En d’autres termes, différents services en ligne peuvent récupérer directement les informations juridiques dont ils ont besoin, tels que le code du travail numérique, via une interface de programmation. De cette manière, Légifrance permet de « démocratiser » l’accès à l’information juridique, de la valoriser et d’étendre son partage avec les citoyens, en libre accès.

Qu’en est-il de la personnalisation de l’expérience utilisateur sur Légifrance ?

En plus des nouveautés, nous allons créer dans les prochains mois un espace personnel où l’utilisateur pourra enregistrer ses recherches, activer des alertes pour certains documents et naviguer à travers Légifrance de manière plus personnalisée.

Durant cette période de crise, quels sont les sujets qui mobilisent la DILA ?

Pour faire face à la crise de la Covid-19 et assurer la continuité de service de l’ensemble de nos sites phares, nous avons déployé toutes nos énergies pour nous adapter, avec un double objectif : assurer la santé et la sécurité de l’ensemble des agents de la DILA et, de manière parallèle, garantir la continuité de publication du Journal officiel, avec Légifrance, et du site officiel de l’administration française avec service-public.fr. Ce travail éditorial de mise à jour permanente à partir de l’émission des textes législatifs a conduit à une forte consultation de nos sites.

Les Français ayant été empêchés de faire leurs démarches en se rendant dans les administrations, il était de notre devoir de faciliter, grâce à service-public.fr, leurs démarches en ligne. C’était déjà notre priorité avant le confinement mais la crise de la Covid-19 a été pour nous un formidable accélérateur. Il en est de même pour vie-publique.fr, notre site consacré aux politiques publiques, permettant aux français de mieux comprendre les enjeux du débat public et plus spécifiquement de la crise sanitaire.

Et pour conclure, parlez-nous de vos projets en cours.

Aujourd’hui, au-delà de l’adaptation permanente de notre organisation de travail aux évolutions de la pandémie, nous sommes fortement mobilisés par la construction de notre plan stratégique 2024. Parmi les projets majeurs, figure notamment la conception d’une application intégrée sur toute la chaîne normative, autrement dit, toute la « chaîne de production » des lois, des décrets, des arrêtés, avec toutes les parties prenantes, notamment les ministères, le secrétariat général du gouvernement, le Conseil d’État, la DILA elle-même, etc. Il s’agit donc d’un projet informatique et métier qui sera structurant pour les prochaines années.

En outre, nous déployons des efforts importants pour simplifier l’utilisation du site service-public.fr. L’année dernière, nous avons eu plus de 313 millions de visites ; cette fréquentation continue de croître (plus de 34 % de visiteurs par rapport à l’année dernière). Nous cherchons aujourd’hui à conquérir les publics éloignés du numérique ou de l’administration, tels que les seniors, les personnes ayant des difficultés avec la langue française ou tout simplement, ceux qui ne sont pas à l’aise avec les démarches administratives. Pour cela, nous avons coconstruit un projet pilote de fiches d’informations qui présentent les étapes des démarches administratives de manière chronologique et simplifiée.

 

« Nous cherchons aujourd’hui à conquérir les publics éloignés du numérique ou de l’administration. »

 

Nous souhaitons également les traduire en d’autres langues et les vocaliser. À côté de la diffusion du droit et de l’administration en ligne, nous avons également pour mission de faire vivre le débat public grâce à vie-publique.fr et à l’ensemble des publications éditées sous la marque La Documentation française. Une version repensée du site a vu le jour en octobre 2019 qui apporte beaucoup de nouveautés, en particulier de nombreux contenus multimédia. Depuis l’ouverture, le site a reçu 15 millions de visiteurs avec plus de 50 % d’augmentation de l’audience durant l’été 2020 par rapport à l’été 2019.

Des axes d’amélioration existent pour rendre le site encore plus attractif ; nous souhaitons en particulier attirer davantage les jeunes publics, lycéens et étudiants. Enfin, nous allons poursuivre le chantier de modernisation et d’optimisation de nos publications papier, en développant leurs synergies avec vie-publique.fr.

 


En bref

  • 565 collaborateurs (dont 46 au centre d’appels interministériel de Metz) et 145 salariés de la SA de composition et d’impression des JO (SACIJO) travaillant exclusivement pour la DILA
  • 36 681 textes législatifs et réglementaires diffusés
  • 89 857 abonnés au sommaire numérique du JO de la République française
  • 3,18 M d’annonces légales publiées
  • 4 M de démarches en ligne réalisées sur service-public.fr
  • 5 M de comptes personnels sur service-public.fr
  • 274 ouvrages publiés aux éditions La Documentation française
  • 210 000 appels téléphoniques traités par le centre d’appels interministériel

Présentation institutionnelle de la DILA

La direction de l’information légale et administrative (DILA) exerce les missions de :

  • diffusion légale : assure la publication des lois et décrets au Journal officiel sur le site legifrance.gouv.fr. Elle édite et diffuse les textes législatifs et réglementaires français. Elle contribue également à la transparence de la vie économique par la publication au niveau national de l’ensemble des informations légales, économiques et financières ;
  • information administrative : elle diffuse les informations administratives sur le site officiel service-public.fr et gère l’annuaire des services publics ; elle assure un service de renseignement administratif par téléphone, « Allo service public 3939 » ;
  • débat public : le site vie-publique.fr propose les clés pour comprendre les politiques publiques et les grands débats qui animent la société. Avec les éditions de La Documentation française, la DILA, édite et imprime ses revues et collections à destination du plus grand nombre (Cahier français, Questions internationales, Doc’ en poche, Découverte de la vie publique). Elle est le partenaire privilégié de plus de 100 administrations et organismes publics pour l’édition et l’impression de rapports et documents.

Audience des sites

(chiffres rapport d’activité 2019)

  • service-public.fr : 313,5 M de visites
  • legifrance.gouv.fr : 124,5 M de visites
  • vie-publique.fr : 12 M de visites
  • bodacc.fr : 5,3 M de visites
  • journal-officiel.gouv.fr : 3,3 M de visites
  • boamp.fr : 3,2 M de visites
  • Site officiel de la DILA : https://www.dila.premier-ministre.gouv.fr/

Poster un commentaire