Développement durable

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°581 Janvier 2003Par : Pierre Delaporte (49) et Teddy FollenfantRédacteur : JR

Il y a dix ans exactement, le premier Sommet de la Terre de Rio énonçait pour la première fois un objectif un peu obscur, le “développement durable ” qui “ permet de satisfaire nos besoins tout en préservant les capacités des générations futures de satisfaire les leurs ”. Une définition limpide, urgente, vitale au sens propre du terme.

Vision, utopie, souhait ou objectif ? Dix ans après, qu’en est-il de ce vœu collectif ? Qu’avons-nous fait, individuellement et collectivement? Pour les entreprises, l’objectif d’un développement durable est beaucoup plus concret et immédiat à saisir.

Action sur l’environnement, relations sociales et sociétales paisibles et constructives, résultats économiques satisfaisants pour tous les acteurs : que ce soit sous l’étiquette d’une “nouvelle éthique” ou sous la forme d’entreprise citoyenne, de nombreux groupes commencent à comprendre l’absolue nécessité d’une politique crédible et légitime de développement durable.

Encore faut-il que ce ne soit pas un simple avatar de la communication d’entreprise. Les auteurs ont pris au mot vingt et un présidents des plus grands groupes français, et leur ont demandé quels étaient leurs enjeux, leurs engagements, leurs résultats.

Un examen sans fard de la vraie politique de ceux qui façonnent chaque jour la planète dont nos enfants hériteront.

Poster un commentaire