Deux pianistes se partagent le premier prix du Concours organisé par l’École polytechnique

Dossier : ExpressionsMagazine N°623 Mars 2007

De gauche à droite : Thomy GENSOLLEN, Guillaume GALLOIS et Nicolas END


De gauche à droite : Thomy GENSOLLEN, Guillaume GALLOIS et Nicolas END

Mardi 30 janvier 2007 avait lieu à l’École polytechnique la finale du 22e Concours national de piano amateur, événement placé sous la tutelle du ministre de la Défense. Les candidats, élèves des grandes écoles et universités françaises, ont été départagés lors d’éliminatoires difficiles par un jury de musiciens professionnels éminents, sur un programme composé de deux oeuvres libres et d’une oeuvre imposée. Les trois finalistes ont chacun interprété un concerto de Beethoven, accompagnés par le prestigieux Orchestre symphonique de la Garde républicaine.

Le jury, présidé par Bruno Rigutto, pianiste concertiste et professeur au Conservatoire national supérieur de musique de Paris, a décidé d’attribuer un premier prix ex aequo à Guillaume Gallois (École centrale Nantes) et Thomy Gensollen (Institut supérieur d’électronique et du numérique de Lille), qui ont tous deux interprété le Concerto numéro 1, ainsi qu’un deuxième prix à Nicolas End (École polytechnique), pour son interprétation du Concerto numéro 3. Le public avait également la parole, et les quelque 700 spectateurs venus pour l’occasion ont largement voté en faveur de Guillaume Gallois, qui remporte ainsi un bon pour un voyage d’une valeur de 500 euros, offert par la Société amicale des anciens élèves de l’École polytechnique.

Le jury a plusieurs fois mis l’accent sur le niveau exceptionnel des pianistes, qui exercent pourtant le piano à titre amateur et mènent en parallèle des études très exigeantes. Les finalistes ont pour leur part tous exprimé leur bonheur de jouer pour la première fois avec un orchestre symphonique, expérience certainement inoubliable !

Futurs candidats ou spectateurs, vous trouverez tous les renseignements relatifs au 23e Concours de piano sur notre site Internet : www.piano-polytechnique.com

Contact : Patrice HOLINER, directeur musical,

patrice.holiner@polytechnique.edu
tél. : 01.69.33.48.26.

 

L’ÉPREUVE DE COMPOSITION FRANÇAISE AU CONCOURS D’ADMISSION 2006 À L’ÉCOLE POLYTECHNIQUE

« Il arrive au bonheur exactement ce qui arrive à la vérité : on ne le possède pas, on est dedans. Le bonheur en effet, c’est se sentir enveloppé, réminiscence de la sécurité éprouvée dans le ventre maternel. C’est la raison pour laquelle ceux qui sont heureux ne le savent pas. Pour voir le bonheur, il faudrait en sortir : ce serait comme une naissance. Celui qui dit qu’il est heureux ment et, en invoquant le bonheur, il pèche contre lui. Seul celui qui dit : j’étais heureux, lui est fidèle. La seule relation de la conscience au bonheur est la gratitude […] »

Theodor ADORNO
Minima moralia : réflexions sur la vie mutilée, 1945.

En vous référant précisément aux oeuvres inscrites au programme : La Vie heureuse et De la brièveté de la vie de SÉNÈQUE, Oncle Vania d’A. TCHEKHOV et Le Chercheur d’or de J.-M. LE CLÉZIO, discutez cette citation du philosophe allemand Theodor ADORNO (1903-1969).

 

DEUX NOUVEAUX MASTERS EN PHYSIQUE ET ÉCONOMIE

En économie, c'est un parcours de M1 qui s'ouvre : « Quantitative economics and finance», qui, comme son nom l'indique, se déroulera exclusivement en anglais. C'est une des premières réalisations de l'Insefi (Institut d'économie et finances) créé conjointement par l'X et HEC.

Deux nouveaux masters sont proposés depuis la dernière rentrée.
Une spécialité « Sciences de la fusion » est organisée, à l'initiative du CEA, pour répondre aux besoins de Laser Mégajoule (en construction dans la région de Bordeaux) et d'ITER (projet international implanté à Cadarache). Un parcours de M1 (troisième année du cycle polytechnicien) et un parcours de M2 (année de spécialisation) ont été ouverts, ce dernier se limitant cette année à la « fusion par confinement inertiel ». Il sera complété à la prochaine rentrée par un deuxième parcours M2 sur la «fusion par confinement magnétique».

 

 

Poster un commentaire