2 Commentaires

Ajouter un commentaire

Christian Jeanbraurépondre
15 mai 2012 à 16 h 36 min

Classes « raisonnablement hétérogènes »
Je regrette une fois encore le caractère « raisonnablement conservateur » de la démarche retenue et valorisée par Jacques Denantes… qui ne remet finalement rien en question de ce qui ne « marche pas ». Pour un public (polytechnicien) non spécialiste du Collège (!), ce type de présentation laisse croire que de gentils efforts tels que celui présenté suffisent à réduire ou régler les difficultés du collège unique.

La question est ailleurs et le problème des ratés de la formation intiale excède considérablement ces aimables tentatives. Il faut entièrement remettre le système à plat.
Quelques micro-améliorations de détail ne le sauveront pas.

Francois FORESTrépondre
21 mai 2012 à 9 h 21 min
– En réponse à: Christian Jeanbrau

classes hétérogènes

L'auteur fait l'hypothèse qu'il a pu évaluer les résultats de sa méthode. Pour être sérieux, il faudrait avant tout mettre en place une évaluation des apprentissages objective. Cette évaluation a au contraire été progressivement retirée, le baccalauréat n'étant plus lui même une évaluation; pour preuve, l'admission à des études supérieures est faite sur dossier et le bac n'est plus qu'un tampon administratif. Enfin, il faudrait évaluer ce que perde les bons élèves en étant bridés par une classe lente, et plus grave, par des programmes de plus en plus insipides. La désaffection des élèves pour les maths est certainement corrélé à l'image donnée par le lycée de cette matière (tout ce qui peut être attrayant a été retiré du programme).

Répondre