Magazine N°729 Novembre 2017 - Dossier FFE
  • Dernier magazine (731)
  • Magazine de l'article (729)

Stéphane MAYER (81)

Président-directeur général de NEXTER, co-président de KNDS et président du GICAT

Articles du Dossier

Par Stéphane MAYER (81)
Par Jacques DESCLAUX
Par Jean LATGER
et Thierry CATHALA
Par Philippe PHAM
Par Antoine BOUVIER (80)
Par Guillaume POUPARD (92)
Par Guillaume POUPARD (92)
Par Christophe AUBERGER
Par Serge MAGINOT (82)
Par Pierre ANSEL (00)
Par Emmanuel d'ARFEUILLE
Par Jean-Michel GABRIEL
Par Patrick SAYER (77)
Par Yves MARTRENCHAR (77)
Par Denis PIOLETTI
Par Nathalie LEBOUCHER (86)
Par Marc ESPOSITO

NEXTER, l'ambition d'un leader européen

Nexter, société du groupe KNDS, est le leader français de la défense terrestre, et également le 3e munitionnaire européen. Nexter a pour vocation de répondre aux besoins des armées de Terre française et étrangères. Entretien avec Stéphane Mayer (81), Président-Directeur Général de NEXTER, co-Président de KNDS (KMW + NEXTER Defense Systems) et Président du GICAT (Groupement des industries de défense et de sécurité terrestres et aéroterrestres).

Logo NEXTER, une compagnie de KNDS

Quelle est l’ambition du rapprochement entre Nexter et de KMW ?

Le rapprochement entre Nexter et KMW fait de KNDS (KMW+NEXTER Defense Systems) le leader européen de la défense terrestre et un des dix premiers fabricants mondiaux d’armement. C’est une première étape majeure vers la consolidation européenne de l’industrie de défense terrestre, qui est au cœur de notre stratégie.

Ensemble, nous allons améliorer notre compétitivité afin de lutter contre une concurrence de plus en plus vive, non seulement à l’échelle européenne, mais également mondiale. La complémentarité de nos gammes et de nos empreintes commerciales, associée à une démarche commerciale commune, vont nous permettre de mieux nous imposer sur les marchés à l’exportation.

KNDS a aussi pour objectif de proposer à l’armée de Terre française et à la Bundeswehr allemande, mais également aux autres armées européennes qui évoluent régulièrement sur les mêmes théâtres d’opérations, des produits communs afin d’améliorer ainsi leur interopérabilité et de contribuer à l’Europe de la défense.

Quelles en sont les prochaines étapes ?

Depuis la création de KNDS, nous avons mis en place la gouvernance du Groupe, structurée, à parité. Nous avons lancé notre intégration au travers de chantiers portant sur trois principaux axes (voir notre encadré).

Nous sommes conscients que devenir une entreprise totalement intégrée demandera du temps, surtout dans le domaine hautement stratégique de la défense. En effet, il a fallu près de vingt ans pour l’intégration complète des fleurons européens Airbus et MBDA.

Mais les deux actionnaires, les deux dirigeants et l’ensemble des collaborateurs de KNDS sont en ordre de bataille pour construire sur de solides fondations le leader européen de la défense terrestre.

Dans le domaine export, que pouvez-vous nous dire des projets et des résultats de Nexter à l’international ?

L’année 2017 a bien débuté pour le groupe Nexter avec notamment la signature d’un nouveau contrat avec les forces indonésiennes pour la fourniture de dix-huit systèmes d’artillerie Caesar. Ce contrat démontre la satisfaction de nos clients, puisque nous avions déjà équipé l’armée indonésienne de trente-six Caesar en 2012.

NOUS ATTACHONS UNE IMPORTANCE PARTICULIÈRE À PROTÉGER NOS SOLDATS, MAIS AUSSI À LEUR APPORTER UN AVANTAGE OPÉRATIONNEL ET TECHNOLOGIQUE DÉCISIF SUR LE TERRAIN.

Dans la foulée, le Groupe a conclu la vente de Caesar sur châssis 8x8 aux forces danoises, première armée européenne après la France à s’équiper de ce système d’artillerie de 155 mm.

Nous nous réjouissons aussi beaucoup de la signature d’un accord inter-gouvernemental de coopération entre la Belgique et la France. Non seulement c’est un modèle exemplaire de coopération de défense européenne, mais en plus il prévoit la fourniture de plus de quatre-cents véhicules blindés très innovants, au cœur du programme Scorpion français, le VBMR1 — GRIFFON, et l’EBRC2 — JAGUAR.

De son côté l’activité munitionnaire contribue largement à l’exportation avec plusieurs contrats très significatifs signés cette année.

Au total, avec soixante pour cent de son chiffre d’affaires réalisé à l’export en 2016 et près de cent armées équipées de ses systèmes, Nexter est très dynamique sur le marché international, et nous pensons conclure prochainement des opportunités sérieuses et très actives en Asie, en Afrique et en Europe.

Comment se positionne Nexter en France ?

Nexter se positionne comme un groupe industriel unique en France puisque seul systémier intégrateur dans la défense terrestre sur une gamme allant des engins blindés de combat aux systèmes d’artillerie.

Nexter maîtrise ainsi l’architecture et l’assemblage final, mais aussi les sous-ensembles stratégiques, comme les tourelles, le blindage pour la protection des combattants, les systèmes d’armes, les munitions ou encore les systèmes électroniques embarqués de conduite.

L’une des priorités du groupe est de servir les forces françaises. Nos matériels, notamment les VBCI3 et les Caesar, sont parmi les plus utilisés sur les théâtres d’opérations. Nous attachons une importance particulière à protéger nos soldats, mais aussi à leur apporter un avantage opérationnel et technologique décisif sur le terrain.

LES TROIS AXES

  • Convergence des fonctions, des processus et des méthodes des deux entreprises : commerce, finance, communication, développement, production, achats en commun… Dans le domaine des achats, l’approche KNDS a déjà permis de réaliser des millions d’euros d’économies.
    En matière de commerce et de communication, Nexter et KMW se présente désormais sous la marque KNDS sur les grands salons internationaux, comme DSEI à Londres en septembre dernier ;
  • Évolutions de la gamme de véhicules actuels pour enrichir l’offre et renforcer encore la complémentarité de nos produits. Ce volet « produits » porte également sur le domaine des armes et munitions. L’objectif consiste à équiper les utilisateurs de matériels KMW avec des armes et des munitions produites par Nexter ;
  • En parallèle des travaux initiés par les ministères de la défense français et allemands, nous commençons à travailler sur les systèmes communs du futur, tant dans les domaines des chars de combat que des systèmes d’artillerie. Nous sommes prêts à engager des études amont sur les programmes comme le MGCS (Main Ground Combat System) et le CIFS (Common Indirect Fire System).

Nexter est un acteur clé du programme SCORPION, future colonne vertébrale de l’armée de Terre française. Ce programme prévoit le développement d’une nouvelle génération de blindés, particulièrement innovants et performants, qui procureront à notre armée de terre des équipements de haute technologie.

Les livraisons des futurs engins VBMR-GRIFFON et EBRC-JAGUAR s’étaleront entre 2018 et 2033. Nexter est également en charge de la modernisation de deux-cents chars Leclerc entre 2020 et 2028. L’objectif est ici d’améliorer et d’étendre la capacité opérationnelle en milieu urbain de ce char de quatrième génération, qui demeure à la pointe de la technologie par rapport à ses concurrents.

Les livraisons à venir nous inscrivent dans une dynamique de croissance, qui se traduit notamment par de nouvelles embauches avec un objectif de trois cents personnes recrutées en 2017.

Enfin, notre rapprochement avec KMW au sein de KNDS nous rend plus forts face à la concurrence de plus en plus agressive.

La consolidation initiée par le rapprochement de Nexter et KMW nous permet ainsi d’envisager l’avenir en confiance, et c’est essentiel pour préserver la base industrielle et technologique de défense de notre pays.

Le groupe Nexter est de nouveau présent sur le Milipol Paris, quelles sont vos ambitions dans le domaine de la sécurité ?

Partant du constat que les Forces de Sécurité Françaises et étrangères sont soumises à des environnements opérationnels toujours plus complexes et hybrides, Nexter a développé une version Sécurité Intérieure de son engin blindé TITUS®.

Canon 155 autoportéCette entrée sur le marché de la sécurité a été fructueuse, puisque le RAID utilise cet engin depuis la COP21.

Comptant parmi les cinq premiers systémiers intégrateurs de matériels terrestres au monde, notre ADN nous permet, grâce au continuum défense-sécurité, de développer nos savoir-faire dans la sécurité des villes et des transports, ainsi que la protection des grands évènements.

Le groupe Nexter et ses filiales spécialisées sont déjà présents sur les marchés de la protection contre les menaces NRBC (Nucléaires, Radiologiques, Biologiques, Chimiques), de la robotique pour les forces de sécurité civile… Par exemple, le RAID et le GIGN font partie des utilisateurs du robot NERVA®.

Notre ambition est de continuer à mettre à profit nos innovations et compétences pour développer des solutions adaptées au domaine de la sécurité.

_____________________________________
1. Véhicule Blindé Multi Rôles
2. Engin Blindé de Reconnaissance et de Combat
3. Véhicules Blindés de Combat d’Infanterie

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités

La page Facebook de la JR

.