Magazine N°562 Février 2001 - Arts, Lettres et Sciences
  • Dernier magazine (740)
  • Magazine de l'article (562)
Par Didier MARTEAU et David DEHACHE (92)
Rédacteur JR

Articles du Dossier

Accès libre
Le choix des X 0
Par Sous la direction de Marc Olivier BARUCH (75) et Vincent GUIGUENO (88)
Rédacteur : Marcel RAMA (41)
Par Laurent Giovachini (80), préface d’Alain Richard
Rédacteur : Alain THOMAZEAU (56)
Accès libre
Tourmente et Passion 0
Par Gilles Cosson (57)
Rédacteur : M. D. INDJOUDJIAN (41)
Par Didier MARTEAU et David DEHACHE (92)
Rédacteur : JR
Rédacteur : Hervé GOURIO (59)
Par SHAKESPEARE
Rédacteur : Philippe OBLIN (46)
Rédacteur : Laurens DELPECH
Accès libre
Nostalgies 0
Rédacteur : Jean SALMONA (56)

Les produits dérivés de crédit

Didier MARTEAU est professeur à l’École supérieure de commerce de Paris et à l’Université de Paris I.
David DEHACHE est analyste financier.

En permettant la déconnexion entre la gestion du risque de marché et la gestion du risque de crédit, les produits dérivés de crédit introduisent, dans la gestion des risques, une révolution comparable à celle entraînée par l’apparition des produits dérivés de marché (futures, swaps, options…) au milieu des années 70 aux États-Unis.

Les modèles d’évaluation des credit derivatives intègrent de nouvelles variables, tels la courbe par terme des probabilités de défaut et le taux de recouvrement, dont l’estimation pose des problèmes complexes.

Nouvelle matière première financière négociable, le “ défaut ” fait aujourd’hui l’objet de nombreux travaux de modélisation au sein de la communauté financière et académique.

Le risque de crédit ne s’applique pas aux seuls crédits et créances obligataires, mais s’étend à l’ensemble des positions de marché.

L’enjeu de sa mesure est non seulement le calcul des fonds propres alloués à sa couverture, mais aussi la rationalisation de la tarification du crédit sur l’ensemble des positions risquées, et l’amélioration des systèmes de mesure et suivi du risque de crédit.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités

La page Facebook de la JR

.