Magazine N°567 Septembre 2001 - Arts, Lettres et Sciences
  • Dernier magazine (740)
  • Magazine de l'article (567)
Par Christiane d’Ainval (épouse camarade promo 1939)
Rédacteur François GAUTIER (46)

Articles du Dossier

Accès libre
Joyeuses Pâques 0
Par Jean Poiret, mise en scène de Bernard Murat
Rédacteur : Philippe OBLIN (46)
Accès libre
Charmes 0
Rédacteur : Jean SALMONA (56)
Rédacteur : Laurens DELPECH
Par Philippe BARBIER SAINT HILAIRE (58)
Rédacteur : Alain COUZY (58) et Michel FAINGOLD (58)
Par Jean de LA SALLE (37)
Rédacteur : Gérard de LIGNY (43)
Accès libre
Bridge Ghoulash 0
Par Alexandre VRACA
Rédacteur : M. D. INDJOUDJIAN (41)
Par Guy CHESNOT (74)
Rédacteur : Pierre HERCHUELZ (74)
Par Christiane d’Ainval (épouse camarade promo 1939)
Rédacteur : François GAUTIER (46)
Par Guy FARGETTE (48)
Rédacteur : JR
Par Philippe KOURILSKY (62) et Geneviève VINEY
Rédacteur : Jacques BOURDILLON (45)

Les belles heures de l’Indochine française

Après avoir relaté brièvement mais sur de sérieuses bases historiques la venue en Indochine de la France et des Français (marchands, missionnaires, compagnie des Indes...), au XVIIe siècle, l’auteur rappelle les interventions décidées par Napoléon III en 1857, confiées aux amiraux et explorateurs de la Marine nationale; elles commenceront dès 1858 en Cochinchine et se poursuivront par des négociations difficiles avec la Cour de Hué pour l’Annam puis le Tonkin, placé sous le protectorat français par le traité du 6 juin 1884.

Mais de grands administrateurs, notamment Paul Bert et Paul Doumer organisent et réalisent de multiples investissements (routes, ponts, drainage des terres, écoles, hôpitaux, chemins de fer, ports, aérodromes) avec de nombreux polytechniciens. L’auteur leur consacre le chapitre VII et précise qu’il y a “ une sorte d’affinité ” entre l’École polytechnique et l’Indochine depuis toujours et maintenant encore avec le succès aux concours d’entrée des jeunes originaires du Sud-Est asiatique.

L’auteur traite aussi avec compétence de la riziculture, du négoce et de “l’esprit planteur” qui anima des générations de résidents. Anecdotes et témoignages se succèdent, rendant très vivants les différents chapitres.

La lecture du livre, bien composé pour une période aussi longue, est très agréable. Elle ravive les souvenirs de ceux qui ont vécu et travaillé en Indochine mais tous ceux qui sont peu familiers avec l’Extrême-Orient y prendront plaisir et seront intéressés, tant sont nombreux et divers les sujets abordés.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités

La page Facebook de la JR

.