Magazine N°576 Juin/Juillet 2002 - Arts, Lettres et Sciences
  • Dernier magazine (740)
  • Magazine de l'article (576)
Par Thierry GAUDIN (59)
Rédacteur JR

Articles du Dossier

Par Molière
Rédacteur : Philippe OBLIN (46)
Rédacteur : Laurens DELPECH
Accès libre
Langue vivante 0
Rédacteur : Jean SALMONA (56)
Accès libre
Carbec l’Américain 0
Par Philippe SIMIOT
Rédacteur : Michel DUREAU (53)
Par Bernard ZIMMERN (49)
Rédacteur : Gérard de LIGNY (43)
Par Jean PEYRELEVADE (58) et Denis JEAMBAR
Rédacteur : Jacques BOURDILLON (45)
Par Les enquêtes de Marie-Odile Monchicourt avec Robert Kandel (Du Laboratoire de Météorologie dynamique de l’École polytechnique).
Rédacteur : Jean-Louis BOBIN (54)
Accès libre
Jeu explosé 0
Par Jean-Gérard CLAUDON (52)
Rédacteur : JR
Par Yves QUÉRÉ
Rédacteur : Pierre LASZLO
Par André ROUSSET (51)
Rédacteur : Jacques BOURDILLON (45)
Par Georges CHARPAK et Henri BROCH
Rédacteur : Jacques BOURDILLON (45)
Par Jean-Louis BOBIN (54)
Rédacteur : JR
Par Thierry GAUDIN (59)
Rédacteur : JR

L’avenir de l’esprit

Dans ces entretiens avec le philosophe François L’Yvonnet, Thierry Gaudin, ingénieur devenu prospectiviste, s’attache à montrer que la mutation contemporaine n’est pas assimilable à un nouvel avatar de la révolution industrielle mais doit être comprise comme un véritable changement de civilisation.

L’ampleur de cette transformation fait se lever les résistances et les conformismes. Mais quelque chose d’inévitable est en train de se produire.

Thierry Gaudin constate que la notion même de connaissance est mise en cause. Il propose une philosophie de la reconnaissance, qui vaut pour les individus comme pour les collectivités, ou encore les “ personnes morales ” que sont les entreprises.

Vue avec le regard d’un prospectiviste, la philosophie apparaît en effet comme une production de l’espèce humaine, un de ces nombreux discours qu’elle élabore pour se reconnaître, se justifier, se conforter, se rassurer.

À partir de multiples exemples empruntés aussi bien au monde de la littérature, de la vie animale, des relations internationales ou de l’économie, Thierry Gaudin invite à rompre avec l’injonction philosophique de Parménide – distinguer ce qui est de ce qui n’est pas – en adoptant pour règle : distinguer ce qui est vivant de ce qui ne l’est pas. Il jette les bases d’une philosophie de la prospective et d’une prospective de la philosophie. Un livre clé pour comprendre notre futur.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités

La page Facebook de la JR

.