Magazine N°578 Octobre 2002 - Arts, Lettres et Sciences
  • Dernier magazine (740)
  • Magazine de l'article (578)
Par Juliette FAURE - épouse de Jean Faure (56).
Rédacteur Anne Marie CARRIÈRE

Articles du Dossier

Par François Sarda Préface E. Le Roy Ladurie
Rédacteur : Bernard PACHE (54)
Par Thierry De MONTBRIAL (63)
Rédacteur : M. D. INDJOUDJIAN (41)
Par Bulletin n° 31 de la Sabix
Rédacteur : Jean-Paul DEVILLIERS (57)
Par Pierre SUARD (54)
Rédacteur : Hugues A. GARIN (53)
Accès libre
L’arsenal de Paris 0
Par Juliette FAURE - épouse de Jean Faure (56).
Rédacteur : Anne Marie CARRIÈRE
Par Michel et Bertrand (77) REMY
Rédacteur : Professeur Gilbert LAGRUE
Par Témoignages recueillis par Jean-Jacques Viala (57)
Rédacteur : JR
Accès libre
Changer de rythme 0
Rédacteur : Jean SALMONA (56)
Accès libre
La Paix 0
Par d’Aristophane, dans une mise en scène de Stéphanie Tesson
Rédacteur : Philippe OBLIN (46)
Rédacteur : Laurens DELPECH

L’arsenal de Paris

Histoire et chroniques

L’Arsenal a donné son nom au quinzième quartier de Paris. L’espace considéré dans cet ouvrage est délimité de nos jours par les boulevards Henri-IV et Bourdon et par le quai Henri-IV.

Parler de cette partie de Paris, c’est non seulement descendre au fil du temps pour évoquer les événements qui ont justifié la construction d’un dispositif de défense de la capitale, mais c’est aussi évoquer ses occupations successives : le couvent des Célestins richement doté par la dynastie des Valois ; l’Arsenal si puissant lorsque Sully en fut grand maître ; l’industrie des Poudres sous l’égide de Lavoisier et ses évolutions jusqu’à nos jours.

C’est aussi se souvenir des événements révolutionnaires et de leur incidence sur l’urbanisation, notamment par le percement du canal Saint-Martin et l’élévation de la colonne de Juillet.

L’hôtel des grands maîtres de l’Artillerie agrandi par Boffrand devint en 1797 la bibliothèque de l’Arsenal qui, grâce à la collection encyclopédique qu’y avait constituée le marquis de Paulmy, favorisa l’éclosion d’un foyer de culture et d’érudition, où se retrouvaient les chefs de file des courants littéraires du XIXe et du début du XXe siècle.

De nos jours, enrichie de fonds littéraires et des arts du spectacle, elle organise de riches expositions.

Tout à côté, dans sa splendide caserne des Célestins, la Garde républicaine, corps prestigieux de l’État, assure par ses missions la sécurité rapprochée, les honneurs ou la représentation.

Dans ce quartier tranquille sillonné de rues portant les noms des compagnons d’Henri IV, la mémoire des lieux est maintenue par l’entreprise qui a hérité de certaines productions de l’Arsenal. De nombreux organismes publics côtoient les immeubles privés construits progressivement, depuis le rattachement de l’île Louviers à la berge.

Le pavillon de l’Arsenal, lieu d’exposition permanent, nous parle de l’architecture parisienne. Quant au bassin de l’Arsenal, débouché sur la Seine du canal Saint-Martin, il est devenu le port de plaisance de Paris.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités

La page Facebook de la JR

.