Magazine N°736 Juin/Juillet 2018 - Arts, Lettres et Sciences
  • Dernier magazine (738)
  • Magazine de l'article (736)
Par Jean-Louis BEFFA (60)
Rédacteur Bruno BERNARD (78) -

Articles du Dossier

Accès libre
Léon LALANNE (1829) 0
Par Jean-Amédée LATHOUD, avocat général honoraire à la cour de cassation
Accès libre
Concert des Proms 0
Par l'orchestre de Münich, Valéry GERGIEV
Rédacteur : Marc DARMON (83)
Accès libre
Liberté 0
Rédacteur : Jean SALMONA (56)
Par Jean-Louis BEFFA (60)
Rédacteur : Bruno BERNARD (78) -
Accès libre
Changement climatique 2
Par Michel BRUDER (56). publication de l'IESF sous sa direction
Rédacteur : Georges DOBIAS (56)
Par Yves QUÉRÉ
Rédacteur : Pierre LASZLO
Accès libre
La fin des idoles 0
Par Nicolas GAUDEMET (98)
Rédacteur : Charles-Henri PIN (56)

Se transformer ou mourir

Les grands groupes face aux start-up

L’apparition des start-up rendrait-elle les grandes entreprises soudainement obsolètes ou mortelles ? Dans Se transformer ou mourir, Jean-Louis Beffa livre son analyse, centrée sur le numérique, à l’usage des dirigeants des grandes entreprises et des Livre : SE TRANSFORMER OU MOURIR de JEAN-LOUIS BEFFA responsables politiques.

Expliquant ce qu’est une start-up, l’auteur se concentre sur celles qui créent un modèle radicalement nouveau, en particulier dans le monde digital, et décortique les mécanismes de la révolution numérique.

Il montre le rôle central des « plateformes» qui créent une relation totalement nouvelle avec le client, placé « au centre ». Il définit la menace la plus aiguë: les entreprises leaders sont particulièrement exposées à la concurrence des licornes qui conservent l’agilité et l’attractivité des start-up. Il sonne le tocsin et appelle à faire du digital un véritable dopant.

Comme toute transformation, il s’agit d’un art d’exécution, exigeant vision de l’avenir, pilotage fin et engagement total. Il s’agira de bâtir les plateformes et les « lacs de données » qui sont la nouvelle matière première.

S’appuyer sur un réseau de start-up dans une relation gagnant-gagnant constitue un atout. Face au risque d’éviction de l’Europe, Jean-Louis Beffa en appelle à un sursaut sans naïveté avec un plan d’action en trois volets (régulation, fiscalité, recherche publique) qui passera d’abord par un ambitieux projet franco-allemand.

En France, les moyens alloués au capital-risque doivent fortement augmenter.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités

La page Facebook de la JR

.