Magazine N°715 Mai 2016 - Dossier FFE Hors Série
  • Dernier magazine (740)
  • Magazine de l'article (715)

Michel BOITEUX

Associé fondateur du cabinet Sinalys

Articles du Dossier

Par Brigitte BOUQUOT (76)
Par Brigitte BOUQUOT (76)
Par Patrice KALFON
Par Gilles MAINDRAULT
Par Laurent BARBAGLI
et François-Xavier OVERSTAKE
Par Patrick MOUREU
Par Éric KOTOLEVSKY
Par Tancrède STAGNARA (99)
Par Ambroise LIARD
Par Michel BOITEUX
Par Vincent OUDIN (83)
Par Gwénola CHAMBON
Par Valérie ATTIA
Par Pierre-Edouard De la RONCIÈRE (98)
et Dominique BROSSAIS
Par Philippe DEROUIN
Par Philippe DONNET (80)
Par François FOURNIÉ
Par Bruno CHAMOIN

SINALYS : notre créativité renforce votre assurance

Le monde de l’assurance et de la protection sociale est confronté à des réglementations et des contraintes de plus en plus restrictives en termes de reporting et de pilotage.
Pour faire face à ce contexte, elles ont besoin d’outils performants et d’un accompagnement efficace. Michel Boiteux, associé fondateur du cabinet Sinalys revient sur ces aspects et sur les enjeux liés à la production, l’exploitation et la valorisation du chiffre réglementaire.


Logo Sinalys

Pouvez-vous nous en dire plus sur Sinalys ?

Sinalys est une société de conseil et un éditeur de logiciels dédié au monde de l’assurance et de la protection sociale.

Aussitôt calculés, aussitôt controlés, ausstôt envoyésLe cabinet regroupe une vingtaine de collaborateurs dont plus de la moitié sont des ingénieurs. Notre activité de conseil représente 60 % de notre chiffre d’affaires, l’édition de logiciel représentant les 40 % restant.

Sinalys travaille principalement sur le chiffre dans le cadre de l’activité d’assurance, depuis la valorisation jusqu’au reporting et au pilotage. Pour cela, nous nous appuyons sur différentes expertises complémentaires : l’actuariat, la conception et la mise en oeuvre de processus de production des chiffres réglementaires, le pilotage et la Business Intelligence (B.I.).

Pour faire face à l’évolution du contexte réglementaire actuel, nous avons développé une forte expertise dans Solvabilité 2 et ses impacts organisationnels et de management, qui représentent actuellement un des enjeux majeurs de la profession.

Qu’en est-il de l’édition de logiciels ?

Nous éditons nos propres logiciels qui permettent de réaliser des calculs mathématiques déclinés sous forme de formules mathématiques s’exécutant sur des bases de données.

Nous avons créé deux logiciels :

  • Calfitec, notre logiciel breveté à l’international, porte sur la transformation des déclaratifs mathématiques en PL/SQL stocké et exécuté sur base de données ;
  • Rfitec est notre logiciel destiné à la réalisation de reportings en format XBRL, qui est le format informatique requis par la réglementation Solvabilité 2.

Une plus-value majeure de nos logiciels réside dans la traçabilité, la documentation automatique et la capacité à disposer de pistes d’audit cohérentes avec les contraintes des reportings réglementaires.

La recherche et l’innovation centrées sur les mathématiques actuarielles et le reporting font partie de nos gênes : une équipe d’une dizaine de personnes est dédiée à la R&D au sein de Sinalys, nous animons le groupe de travail Solvabilité 2 de XBRL France, nous encadrons des mémoires d’actuariat et des thèses de doctorat en recherche actuarielle.

Dans le contexte actuel, quels sont les principaux besoins et attentes de vos clients ?

LA RECHERCHE ET L’INNOVATION CENTRÉES SUR LES MATHÉMATIQUES ACTUARIELLES ET LE REPORTING FONT PARTIE DE NOS GÈNES

Ces dernières années, la majorité de nos interventions se sont centrées sur la réglementation Solvabilité 2, au niveau de la réflexion stratégique sur la prise en compte des besoins en capitaux et la prévention des risques, sur l’organisation des fonctions clefs et les processus de production du chiffre réglementaire, sur la mise en oeuvre des outils et des méthodes actuarielles, ainsi que sur la réalisation des inventaires réglementaires et des provisions Solvabilité 2.

Concrètement, cela se traduit par :

  • de l’expertise et de l’aide à la mise en place de Solvabilité 2 (méthodes de production des chiffres, appréciation des marges de solvabilité …) ;
  • la formation des organes de gouvernance à la gestion du risque et sa valorisation pour la prise de décision stratégique dans la société d’assurance ou la mutuelle ;
  • le conseil et la formalisation de processus d’industrialisation production des chiffres et d’inclusion dans les systèmes d’information ;
  • la mise à disposition d’outils logiciels performants afin de réaliser les calculs et les reportings. Ces outils peuvent être directement chez nos clients ou être hébergés chez nous ; nous leur fournissons alors un service sur-mesure « tout compris ».

Comment vous démarquez-vous sur le marché ?

Innovant, Sinalys est le seul cabinet sur le marché à se focaliser sur la production du chiffre réglementaire, à la fois en conseil et avec ses logiciels. Nous misons sur notre R&D pour optimiser sa mise en oeuvre, son exploitation et son pilotage. Notre veille technique et réglementaire décharge nos clients du souci de rester conformes aux évolutions réglementaires.

Solvabilité 2 sera-t-il trop lourd pour vous ?Nous sommes une équipe à taille humaine, qui a la capacité d’intervenir en appui de nos clients afin de mettre à leur disposition les compétences et la créativité dont ils ont besoin quand ils en ont besoin.

Quels sont les enjeux auxquels vous êtes confrontés ?

Nos enjeux sont tout d’abord ceux de nos clients. Ils doivent pouvoir réaliser les reportings et les calculs requis, à la fois dans le cadre de la réglementation française et dans celle de Solvabilité 2. Ils ont besoin de processus « fast close » pour permettre une production et un contrôle des chiffres, en temps et en heure, sans avoir à recourir à des ressources supplémentaires.

Ainsi, dès 2017, les assurances et les mutuelles vont devoir fournir plus de chiffres et de données dans le cadre de leur reporting pour la réglementation Solvabilité 2. Ce changement va nécessiter une phase d’industrialisation de la production du chiffre pour garantir qualité et efficience du pilotage.

L’industrialisation a pour but de récupérer les informations nécessaires dans les délais requis sans mobiliser des ressources supplémentaires. Notre logiciel Calfitec permet de réaliser correctement les calculs, mais les assureurs et les mutuelles auront aussi besoin de bases de données décisionnelles permettant un accès à toutes les informations, un contrôle à tous les niveaux pour optimiser et accélérer la validation et garantir la qualité des données.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités

La page Facebook de la JR

.