À LA RECHERCHE DU DÉVELOPPEMENT

Dossier : Arts, Lettres et SciencesMagazine N°669Par : Gérard Winter (57)Rédacteur : Jacques Giri (52)

Couverture du livre : A la recherche du développementLe Père Lebret, un dominicain qui voulut « remettre l’économie au service de l’homme», fit un jour de 1958 une conférence devant les polytechniciens. Il les appela à œuvrer au développement de ce que l’on appelait alors le Tiers-monde et il éveilla ce jour-là au moins une vocation : celle de Gérard Winter. Une vocation qui devint une passion à laquelle celui-ci a consacré toute sa vie professionnelle.

L’ouvrage qu’il publie décrit son parcours de chercheur au service du développement économique et social de ce Tiers-monde, et il nous livre aussi les réflexions que son expérience, très diversifiée, lui inspire. Une expérience acquise en grande partie au sein de l’ORSTOM (Office de la recherche scientifique et technique outre-mer) devenu aujourd’hui l’IRD (Institut de recherche pour le développement).

Après une formation complémentaire en économie et en statistique, Gérard Winter se trouva chargé d’une enquête sur l’alimentation et sur les budgets familiaux des populations du Cameroun central au lendemain de l’indépendance de ce pays. Ce fut pour lui l’occasion d’un contact direct avec les réalités du sous-développement et d’une recherche originale sur les méthodes à utiliser pour les appréhender.

Une expérience qui a manqué à beaucoup «d’experts » en développement, ce qui n’a pas été sans conséquence sur leur efficacité. Au terme de sa carrière, il est devenu un « passeur », celui qui essaie de transmettre aux générations montantes les acquis qu’il a amassés : son livre s’inscrit dans cette ambition. Car on peut prédire que le besoin de solidarité entre le Nord et le Sud se fera toujours sentir et que l’expérience du passé ne sera pas inutile à ceux qui s’engageront dans cette voie.

Aussi, tous ceux qui s’intéressent aux divers aspects du développement des sociétés du Sud trouveront en ce livre une mine de réflexions intéressantes.

Poster un commentaire