Magazine N°722 Février 2017 - Dossier FFE

Thomas GUIGNARD

Directeur général de la zone Europe, Asie, Moyen-Orient et Afrique de WAZE

Articles du dossier

WAZE : l'application des automobilistes intelligents

Waze, filiale de Google, est une application d’aide à la navigation routière dont la popularité croît dans le monde entier. Elle permet de partager en temps réel l’état du trafic et des routes, réduisant pour les automobilistes les temps de trajets quotidiens. Éclairage avec Thomas Guignard, directeur général de la zone Europe, Asie, Moyen-Orient et Afrique.

Logo Waze

Qu’est-ce qui vous intéressait dans ce nouveau challenge ?

Après quelques années de conseil en stratégie, j’ai rejoint Google où j’avais pour vocation et rôle d’aider à la transformation digitale des grands groupes industriels français.

Il y a deux ans, on m’a proposé de rejoindre Waze, filiale nouvellement acquise par Google, pour prendre sa direction sur le territoire Français. Au-delà de la confiance que me faisait Google de me donner cette responsabilité, c’était surtout pour moi l’occasion rêvée de faire l’expérience de l’entrepreneuriat au sein d’un grand groupe (le terme d’usage aujourd’hui est « intra-preneuriat »).

Quelle était votre feuille de route ?

Il fallait tout construire, tout mettre en place en France. Mais en étant adossé à un groupe comme Google, Waze France partait avec d’importants moyens. Elle disposait d’une vision claire et la chance de proposer une application connaissant déjà une certaine popularité.

Cette start-up était localisée aux États-Unis et en Israël.
En quoi son essor en France était essentiel ?

Le développement international est une priorité stratégique de Waze. L’idée est venue de commencer par la France, non sans raison : dans notre pays, les atouts sont nombreux ; le développement du mobile est particulièrement avancé, nous avons des ressources de grande qualité, l’environnement économique aussi est excellent.

Par ailleurs, La France était le premier pays européen en terme de nombre d’utilisateurs pour Waze. Il s’agissait donc là d’un test en grandeur nature d’une importance stratégique, et le succès de notre installation ici à donner le « La » à toute la suite du développement international de Waze.

Comment s’est passée votre installation ?

Notre succès en France a démontré la valeur de disposer d’une équipe localement. Je tiens à le dire dans la mesure où il n’est pas forcément courant qu’une expérience française donne lieu à un déploiement mondial ! Grâce à cette réussite française, Waze a pris la décision de dupliquer son modèle dans la plupart des pays d’Amérique latine, en Europe et en Asie, notamment en Malaisie, aux Philippines et en Indonésie.

J’ai aujourd’hui pour rôle de mettre en œuvre ce déploiement en Europe et en Asie.

Quel est l’usage de votre application ?

Waze est une application exclusivement gratuite sur téléphone mobile. Elle est un GPS communautaire dont le bénéfice est d’une simplicité biblique.

Sa mission est de diminuer le temps de trajet pour tous à tout moment. Derrière cette ambition, notre challenge technologique est de développer une cartographie complète et vivante (c’est-à-dire en permanence exacte et actualisée de tous les événements) de toutes les routes du monde grâce à notre communauté d’utilisateurs.

Il s’agit aussi de construire l’algorithme de navigation le puissant et le plus efficace, et la communauté d’utilisateurs la plus importante et la plus active sur ce segment.

“LE PROBLÈME POSÉ PAR NOTRE UTILISATION (MASSIVE, INEFFICACE ET PARFOIS NOCIVE) DE LA VOITURE EST LOIN D’ÊTRE TRIVIAL : SA RÉSOLUTION NÉCESSITE ÉNORMÉMENT DE TECHNOLOGIE, D’INTELLIGENCE ET DE BONNE VOLONTÉ“, INDIQUE THOMAS GUIGNARD.

Comment mettez-vous à jour votre carte ?

Grâce à notre algorithme, notre technologie a la capacité de détecter en temps réel dans le monde des millions d’informations de nos utilisateurs, de les traiter et de les rendre de façon lisible sur une carte.

Elle est alimentée en permanence par notre communauté d’automobilistes qui, par hobby ou par utilité, dessinent les routes de leur ville, de leur région et de leur pays !

Par-delà les cartes, quelles informations donnent vos utilisateurs ?

Nos « reporters » indiquent ce qui se passe sur la route ; ici, un nid-de-poule, là, un accident ou encore des forces de police. Nous sommes la seule carte vivante prenant en compte les conditions de trafic devant chaque automobiliste pour lui indiquer la route la plus rapide.

En quelque sorte, c’est le don d’ubiquité que nous offrons à nos utilisateurs.

Votre application est-elle facile d’utilisation ?

C’est comme n’importe quelle application… il faut prendre de nouvelles habitudes ! Mais dès les premières utilisations, on ne peut plus s’en passer. C’est un assistant de conduite ultra intelligent et simple d’utilisation comme un GPS classique.

Utilisez Waze trois fois et vous n’utiliserez plus un autre GPS !

Dans le détail, quels renseignements peut donner votre application ?

Elle propose aux automobilistes plusieurs chemins à suivre en leur laissant le choix et en leur donnant le temps de leur trajet. Elle donne aussi toutes les informations de la route : les bouchons, les ralentissements, les dangers, la météo, la présence des forces de l’ordre, les zones de contrôle…

Proposez-vous d’autres fonctionnalités ?

Waze permet d’indiquer à vos amis ou à vos relations professionnelles qui vous attendent le temps de votre trajet. Elle vous évite ainsi d’envoyer des textos tout en conduisant ! Elle peut également prévoir le temps de votre prochain futur trajet.

Passez-vous aujourd’hui des partenariats avec les pouvoirs locaux ?

Pour les communes ou les organismes publics qui cherchent à améliorer les conditions de trafic de leurs usagers ou à connaître l’état des accidents sur leurs territoires, Waze est une source d’informations sans équivalent.

Par exemple, nous venons de signer un partenariat avec la SANEF (société d’autoroutes en France en Normandie et dans le Nord et l’Est de la France) pour signaler les accidents sur leurs autoroutes et leur permettre d’envoyer des secours au plus vite.

Quelles sont les relations engagées avec les médias ?

Waze a passé un contrat avec Autoroute FM pour qu’elle communique au plus grand nombre les meilleurs chemins, les incidents, les cartes et les infos trafics.

En complément, elle noue aujourd’hui des partenariats avec les constructeurs automobiles pour préparer la voiture connectée de demain.

C’est-à-dire…

La connexion est aujourd’hui l’un des critères d’achat d’un automobiliste. Waze cherche à signer des accords avec les constructeurs pour mettre à disposition des conducteurs notre application sur les tableaux de bord via une connexion directe ou encore via un Smartphone.

Les automobilistes donnent-ils facilement des informations ?

Chaque jour, des millions d’utilisateurs sont actifs sur notre application dont 10 à 15 % des automobilistes délivrent des informations selon ce sacro-saint principe : si je veux que ma route soit rendue plus facile, il faut que je fasse l’effort de rendre plus facile la route aux autres !

Est-ce que vous prévoyez de donner d’autres informations sur votre application ?

Des innovations sont toujours possibles pour donner encore plus d’informations plus efficaces.

Grâce au « Speedometer », Waze est capable d’indiquer la vitesse à laquelle le conducteur circule et de lui dire ainsi s’il respecte les limitations.

Investissez-vous du temps et des moyens sur le covoiturage ?

La question des trafics encombrés n’est pas anecdotique ; elle est un problème majeur. Dans le monde, c’est même catastrophique.

Les automobilistes passent parfois (souvent) plusieurs heures pour se rendre au travail ou rentrer chez eux. C’est une perte de temps totale. Sans parler du danger que cela représente ou de l’impact écologique désastreux.

Il faut donc essayer de remplir les voitures…

Application WAZE sur smartphoneLes automobilistes doivent pouvoir embarquer les piétons qui souhaitent aller au même endroit qu’eux. À l’inverse, les piétons doivent disposer d’une application capable d’indiquer où ils veulent aller où ils peuvent être pris en charge par les conducteurs.

La technologie nous permet aujourd’hui de réinventer nos usages et nous souhaitons apporter notre pierre à l’édifice. Aussi nous réalisons actuellement des tests en Israël et dans la Silicon Valley pour développer ce service sur notre application.

En ferez-vous une activité professionnelle comme Uber ?

Non pas du tout, nous ne sommes pas Uber et nous ne le serons sans doute jamais. Nous voulons faciliter simplement le covoiturage sur les trajets « maison travail ». Si nous sommes trois dans la voiture, l’impact sur le trafic sera gigantesque et l’environnement respecté.

Quelles sont vos sources de revenus ?

C’est un modèle publicitaire. En complément de l’affichage et de la radio, Waze permet aux annonceurs de choisir leur cible et de viser au plus juste. Elle ne veut pas de publicité intrusive sur son application.

Il est essentiel de délivrer une pub intelligente et efficace en fonction des besoins des automobilistes et de l’endroit où ils se trouvent.

Le modèle là aussi est de bon sens, et nos annonceurs nous offrent leur confiance, comme autrefois à l’affichage ou à la radio.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter l'offre de Viagra ou de Cialis sans ordonnance.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Ce n'est donc pas la peine de les écrire plusieurs fois, sous prétexte qu'on ne les voit pas  apparaître immédiatement

Actualités

.