Le Groupe Parisien des X

Un club non professionnel, né il y a cent treize ans

Articles du dossier

Au contraire des Groupes " professionnels ", qui permettent à chacun de parler " métier " au sein d'une profession déterminée, le GPX se veut " non professionnel ", " amical " et même " familial ". Son objet, son but est de permettre à nos camarades avec leurs conjoints, de rencontrer d'autres camarades, accompagnés également, intéressés comme eux à des activités de nature culturelle ou ludique.

Pierre Jars

L'idée n'est pas d'aujourd'hui : le GPX est né en 1895 pour resserrer " les liens de camaraderie " entre anciens élèves. Le but était alors " la famille polytechnicienne ". Très vite, il apparut que la présence des épouses renforçait ces liens et qu'il importait donc de réunir " les polytechniciens et leur famille " ! Le GPX forme un groupe nombreux : 450 " adhérents " payant une cotisation unique pour la famille. En ajoutant les conjoints, ainsi que les veuves souvent très fidèles, notre effectif est de l'ordre de 720 membres. Il est donc bien, en région parisienne, un " Club pour les polytechniciens et leur famille ". 

Des animateurs d'activité

Des activités multiples sont proposées : visites culturelles, visites techniques, voyages, bridge, théâtre, conférences-dîners... Il y a donc un vaste travail de recherche de manifestations, puis de mise en oeuvre pratique. Il est réparti entre une dizaine d'" animateurs d'activité ", chacun responsable de son domaine propre, pour le choix des manifestations qu'il propose et met en oeuvre, jusqu'à la prise en charge administrative par le secrétariat. La fonction administrative est importante : courrier reçu et à expédier, téléphone, gestion des demandes, des inscriptions aux manifestations, suivi des comptes de chaque adhérent. Madame d'Aillières assure le secrétariat avec efficacité et une grande cordialité. Elle apporte ainsi une aide précieuse au secrétaire général Claude Rabaud (45), notre deus ex machina présent et toujours fidèle depuis de nombreuses années.

Sylvie d'Aillères

Claude Rabaud

Deux vice-présidents, Michael Temenides (58) et Christian Vouillon (61), ont en charge diverses activités spécifiques et particulièrement ce qui touche à notre site " Internet " et ce qui en découle. Le président devrait être renouvelé assez fréquemment pour apporter notamment des orientations nouvelles. Pierre Jars (46) occupe la fonction depuis bien longtemps. Mais comme pour Claude Rabaud, quid de leurs successeurs ? Le " Comité ", d'une quinzaine de membres, surveille, appuie et contrôle l'ensemble. C'est lui qui désigne le président et le bureau. Formé de camarades intéressés à la marche du GPX, notamment les animateurs d'activité ainsi que d'anciens présidents, c'est également avec la présence des épouses que ses réunions apportent leur richesse.

À retenir : le GPX c'est une équipe ! 

Un bulletin mensuel

Un aspect important réside dans " l'information des membres ". Chaque mois pendant l'année scolaire est édité et diffusé un magazine GPX-Contact présentant d'une manière détaillée toutes les manifestations à venir, avec les conditions d'inscription et les bulletins correspondants à retourner au GPX. Ce magazine est adressé par la Poste, ou par courrier informatique.

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Dispositif de sécurité : merci de recopier l'inscription. Ceci vise à éviter les abus
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.