Magazine N°718 Octobre 2016 - Arts,Lettres et Sciences

Articles du dossier

Par l'orchestre philharmonique de Berlin, Camillia Tilling, Mark Padmore, Magdalena Kozena, direction Sir Simon Rattle, mise en scène Peter Sellars
Rédacteur Marc DARMON (83)
Rédacteur Jean SALMONA (56)
Par André de PERETTI (36)
Rédacteur Gérard BLANC (68)
Par Philippe HERZOG (59)
Rédacteur Laurent DANIEL (96)
Par Laurent QUIVOGNE (84)
Rédacteur Jean NETTER (65)
Par l'Académie européenne interdisciplinaire des Sciences (AEIS)
Rédacteur François Xavier MARTIN (63)
Par Marcel CASSOU (61)
Rédacteur Philippe BONNAMY (61)
Par Lionel STOLERU (56)
Rédacteur Georges DOBIAS (56)

Se nourrir de l'incertitude pour entreprendre

Avec un titre volontairement provocateur l’auteur nous annonce dès l’avant-propos qu’il cherche à vaincre la peur d’entreprendre dont une des causes serait justement l’incertitude qui « brouille notre vision de l’avenir ».

Livre : SE NOURRIR DE L’INCERTITUDE POUR ENTREPRENDRE de Laurent Quivogne (84)Ce livre est assez surprenant dans la mesure où il constitue davantage un essai sur l’incertitude qu’un ouvrage de management où serait étudiée une succession de cas permettant au lecteur de juger de manière empirique : comment faire face aux différents types d’aléas, comment rebondir sur un premier échec, comment acquérir une bonne réactivité…

Ici, il s’agit d’un court traité sur le concept même d’incertitude ; on fait appel à Pline l’Ancien, Christophe Colomb, Clausewitz, La Fontaine, Bertrand Russell, Aldous Huxley, Roland Barthes, etc.

Le livre se lit cependant facilement et propose des remarques intéressantes ; on imagine que l’auteur doit être un excellent animateur de séminaires pour permettre à des collaborateurs d’entreprise de sortir momentanément d’un travail souvent trop routinier.

Mais cet essai ne sera peut-être pas d’un grand secours pour fonder une start-up ambitieuse, un projet qui, chaque année, intéresse un nombre croissant de jeunes et de moins jeunes nourris par la certitude de vouloir entreprendre.

 

Commentaires

Et si on considérait que le rôle de l'entrepreneur était de faire passer les parties prenantes à son entreprise de l'état d'incertitude [du retour de la mise, pour les investisseurs] à l'état de certitude [des avantages du produit, mais pour le client] ?

Tru Dô-Khac 79

Cher Jean, je trouve ta recension par trop injuste. Certes, le livre de Laurent Quivogne n'est pas un guide de création de start-up. Mais je suis certain qu'il aidera de nombreux créateurs à traverser les périodes de doute et d'incertitude auxquelles il sera nécessairement confronté. Contrairement à ce qu'on peut croire, l'incertitude est le quotidien de tout entrepreneur - quelle que soit la taille de son entreprise. Et c'est la bonne gestion de cette incertitude qui fait les entrepreneurs qui réussissent. Et non les manuels à l'intention des créateurs de start-up qui racontent pour la 100 000ième fois l'histoire de Uber ou de Airbnb, qui ne lui seront d'aucune utilité...

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter l'offre de Viagra ou de Cialis sans ordonnance.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Ce n'est donc pas la peine de les écrire plusieurs fois, sous prétexte qu'on ne les voit pas  apparaître immédiatement

Actualités

.