Magazine N°712 Février 2016 - Polytechniciennes

Mener la bataille des idées

Ma scolarité à Polytechnique a été un moment important, après deux années de prépa particulièrement éprouvantes. Je garde également un souvenir ému de mon service national.

J’ai été ravie de revoir récemment l’amiral Benoît Lugan, qui commande aujourd’hui l’École navale de Lanvéoc- Poulmic que nous avions fréquentée ensemble.

Je n’ai que de bons souvenirs de la formation et de l’accueil de la Marine nationale.

La mascotte de la promo

Une rue de Strasbourg
En tant que maire de Strasbourg de 2001 à 2008, j’ai eu l’occasion de défendre la vision humaniste portée par Strasbourg, capitale européenne. © AVIRID / FOTOLIA.COM

J’ai ensuite suivi avec plaisir les cours et les conférences. Ma dernière année a été marquée par la naissance de ma fille, vite devenue la mascotte de la promo.

J’ai appris à mener de front le devoir d’une maman avec les études, bien épaulée par l’épouse de mon capitaine, qui a accepté de garder Claire sur le plateau.

Nouveaux savoirs

J’ai ensuite suivi des études à Berkeley en économie. Les Américains avaient alors cette volonté de développer de nouveaux savoirs en misant sur l’interdisciplinarité. C’était une démarche innovante à l’époque et qui m’a beaucoup marquée.

Au sein du ministère de l’Agriculture, comme responsable de la gestion du marché français des céréales, puis au ministère des Finances, en charge du financement du secteur de l’agriculture et de la pêche, j’ai aussi eu l’occasion de travailler sur des problématiques où les liens tissés avec les autres pays européens étaient absolument essentiels.

Une vision humaniste

Enfin, en tant que maire de Strasbourg de 2001 à 2008, j’ai eu l’occasion de défendre la vision humaniste portée par Strasbourg, capitale européenne.

Que ce soit dans les pays européens, mais aussi dans le monde, j’ai pu porter le message d’une Europe démocratique qui a su se relever des guerres grâce au dialogue. Une Europe qui a su se bâtir un espace commun grâce à la solidarité et à la responsabilité.

La politique en héritage

Souvent, la vie nous réserve des surprises auxquelles nous sommes plus ou moins préparés. L’amour de mon pays et mon intérêt pour la chose publique sont sans aucun doute liés à ma formation de polytechnicienne.

“ Une carrière politique ne se prépare pas et ne se prévoit pas ”

Par ailleurs, la politique est inscrite dans mon héritage familial : mon père avait été premier adjoint de la ville de Sélestat et cela a également dû avoir une influence sur mon parcours.

Mais la réalité, au fond, c’est qu’une « carrière » politique ne se prépare pas et ne se prévoit pas.

Des moments OFF

Je consacre beaucoup de temps à ma mission de parlementaire. Avant 18 heures, on se penche surtout sur les aspects plus techniques et législatifs tandis qu’après 18 heures commence une autre journée, celle des rencontres avec les citoyens dans des réunions ou lors de représentations.
Cela vaut bien évidemment encore davantage durant les week-ends.

Même si mon activité est très prenante et déborde naturellement sur l’ensemble des heures d’une journée, j’ai décidé de sanctuariser des moments en famille afin de profiter de mes enfants et aussi de ma petite-fille, dont je suis la plus grande admiratrice.

Ces moments off permettent de s’accorder un peu de recul et de prendre de meilleures décisions.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter l'offre de Viagra ou de Cialis sans ordonnance.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Ce n'est donc pas la peine de les écrire plusieurs fois, sous prétexte qu'on ne les voit pas  apparaître immédiatement

Actualités

Calendrier des manifestations polytechniciennes

Jusqu'au au 30 mars 2017 à minuit

IESF, en collaboration avec l'AX.

Mardi 28 février (18h.)

Bureau des Carrières AX

Dimanche 5 mars 2017

F. PAILLUSSEAU (72) pour l'association af3m et la fondation FFRMG

Les mardi 7 et mercredi 8 mars 2017

L'ensemble vocal de l'École polytechnique

Actualités de Média Paris Saclay

.