Magazine N°696 Juin/Juillet 2014 - Expressions
  • Dernier magazine (729)
  • Magazine de l'article (696)
International Physicists’ Tournament

Les Bosons de l’X remportent la coupe du monde de physique

Quelle masse doit avoir un météore pour briser les vitres à un kilomètre de son point d’impact ? Jusqu’à quelle inclinaison une balle de ping-pong peut-elle rester en équilibre dans le jet d’air d’un sèche-cheveux ? Combien d’élastiques faut-il enrouler pour former une balle au rebond optimal ?
Autour de ces trois questions s’est jouée la finale de l’International Physicists’ Tournament (IPT), une compétition scientifique qui oppose des équipes de jeunes physiciens issues de douze pays. Représentée par l’X, la France y a participé en 2013 et 2014 et a remporté la première place cette année.

L’International Physicists’ Tournament est né en Ukraine en 2009, dans la lignée de l’International Young Physicists’ Tournament qui propose depuis 1988 à des lycéens de s’affronter dans des joutes verbales.

Rendez-vous en 2015

La préparation de l’édition 2015, qui aura lieu à Varsovie, a déjà commencé. Nous espérons qu’elle impliquera de plus en plus d’équipes pour permettre des échanges toujours plus nombreux.

L’IPT s’adresse aux étudiants de licence ou de master tout en gardant la structure particulière de l’IYPT : après avoir préparé une liste de 17 problèmes pendant un an, les équipes se rencontrent trois par trois. Défiée sur un des problèmes, une première équipe présente sa réponse qu’une seconde doit ensuite critiquer.

Pour modérer le débat qui s’amorce, une troisième intervient en tant qu’arbitre. Un jury international peut enfin interroger les participants et leur attribuer des notes.

Les rôles sont échangés à la fin de la ronde et les discussions s’enchaînent à un rythme soutenu.

En 2014, douze pays devaient participer à la rencontre : Chine, Danemark, France, Inde, Pologne, Roumanie, Royaume-Uni, Russie, Singapour, Suède, Suisse, Ukraine. Aussi bien lors de la compétition qu’entre les rondes, les participants ont ainsi l’occasion d’échanger avec des jeunes physiciens issus d’autres systèmes éducatifs et d’autres cultures scientifiques.

Une formation complète

Très ouverts et dotés d’une forte composante expérimentale, les problèmes de l’IPT déconcertent souvent les étudiants issus des classes préparatoires : impossible de résoudre analytiquement ces questions, qui n’ont le plus souvent pas de réponse définitive.

La préparation du tournoi demande à l’équipe un important travail de simplification, de modélisation et d’expérimentation.

Le déroulement du tournoi exige des compétences de présentation et de réactivité, pour pouvoir à la fois trouver les failles dans un raisonnement inconnu ou justifier sa démarche face à une critique.

Enfin, du début à la fin du tournoi, le travail en équipe est un élément indispensable pour faire face aux nombreuses difficultés.

Les Bosons de l’X

Après une première participation et une troisième place en 2013, l’X a décidé de valoriser la préparation à l’IPT en y consacrant un Projet scientifique collectif.

Les Bosons de l'X vainqueurs de L’International Physicists’ Tournament 2014Surnommée « Bosons de l’X », une équipe de huit X 2012 (Hubert Buiatti, Nicolas Brosse, Philip Cherian, Laetitia Poccard-Chapuis, Arthur Morlot, Thomas Sergent, Volodymyr Karpiv et Théau Peronnin), accompagnés par Guilhem Gallot (LOB) et Daniel Suchet (2008, LKB, représentant français de l’IPT) ont ainsi pu consacrer une après-midi par semaine à la résolution des problèmes.

Ils ont de plus bénéficié de l’aide soutenue du personnel enseignant de l’École et de plusieurs des 22 laboratoires.

Après un match de sélection nationale acharné contre l’ENS, les Bosons de l’X ont rejoint la compétition internationale hébergée par l’EPFL à Lausanne.

À l’issue d’une rencontre avec chacun des pays participants, ils ont affronté le Danemark et l’Ukraine en finale et conquis non seulement la première place, mais également le titre d’Overall Best Player, décerné à Philip Cherian.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités