Recherche et société

L'École polytechnique, pôle d'excellence de la recherche

EDITORIAL.

Marion GUILLOU (73)La devise de l'École polytechnique le souligne clairement : depuis sa création, " les Sciences " sont un de ses éléments fondateurs. Les élèves sont appelés à les comprendre, à les mettre à l'épreuve, à innover depuis plus de deux siècles. Le Premier ministre rappelait, lors de la présentation au drapeau de la promotion 2008, sa conviction que l'avenir des savoirs scientifiques passe par la solidarité entre formation et recherche, entre université et entreprise, entre vitalité intellectuelle et croissance économique.

Lors de la réforme X 2000, Pierre Faurre soulignait ainsi l'ambition nouvelle proposée : " Faire de l'École polytechnique du xxie siècle un établissement d'enseignement et de recherche reconnu comme un pôle d'excellence au niveau mondial. "

La recherche intervient à trois niveaux, celui du campus de Saclay, celui de l'École polytechnique, au niveau enfin de la formation de l'ingénieur polytechnicien.

 
La transformation la plus spectaculaire que connaît l'École est certainement la diversification de ses partenariats scientifiques avec les écoles de ParisTech et les autres établissements du plateau de Saclay. Le bénéfice pour chacun des partenaires et pour l'ensemble de la recherche en France en sera considérable.

Sur le campus de l'École polytechnique, les capacités d'enseignement et de recherche auront ainsi quasiment triplé entre 2005 et 2015. Les centres de recherche de Danone, de Thalès, où travaille Albert Fert, prix Nobel de physique 2007, l'Institut d'Optique, l'Ensae ParisTech, l'Ensta ParisTech, Télécom ParisTech, Agro ParisTech, Mines ParisTech, l'Inra, l'Inria sont installés ou se préparent à le faire. Le campus de Palaiseau change et va encore changer. L'École elle-même projette la construction de nouveaux laboratoires auxquels la campagne de collecte de fonds auprès de ses anciens élèves va apporter une contribution décisive.


Le Général Xavier Michel et le Premier ministre François Fillon lors de la Présentation au drapeau de la promotion X 2008  ©Philippe Lavialle EP

Au sein de l'École polytechnique cohabitent désormais trois types de formation : la formation d'ingénieurs, des formations de masters et des doctorats.

Fidèle à sa vocation, le cursus de l'ingénieur polytechnicien donne une place importante à la recherche. Il s'agit d'un des débouchés importants de la formation d'ingénieurs. Près de 100 parmi ses 500 élèves effectuent chaque année une thèse à la sortie et plus de 20 % d'entre eux trouvent un premier emploi en R & D ; même si le débouché en entreprise reste toujours et volontairement majoritaire.

Alors, le plateau de Saclay, bien vide il y a plus de trente ans lorsque l'X s'y implantait, attire aujourd'hui capacités de recherche, lieux de formation et développement d'entreprises. Il reste à veiller à ce que les aménagements à venir permettent de créer les lieux de rencontres propres à leur " fertilisation croisée ".

Commentaires

Publier un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ sera maintenu privé et ne sera pas affiché publiquement.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Dispositif de sécurité : merci de recopier l'inscription. Ceci vise à éviter les abus
CAPTCHA visuel
Entrez les caractères (sans espace) affichés dans l'image.