Magazine N°722 Février 2017 - Vie du Plateau

Lancement du parrainage des élèves internationaux de la promotion 2016

Depuis 2005, l’AX organise le parrainage des élèves entrés par le concours international. Celui de la promotion 2016 sera lancé le 22 avril prochain à la Maison des X, sur un appel au parrainage courant février par courriel.

Le grand Magnan 2016, avec les kessiers internationaux
Grand Magnan 2016, avec les kessiers internationaux 2012, 2013, 2014 et 2015.

Chaque année, une centaine d’élèves en provenance du monde entier : Chine, Brésil, Russie, Afrique, Asie du Sud et de l’Est et Amérique latine, arrivent sur le plateau de Palaiseau pour suivre le cycle polytechnicien.

Pour la plupart, ces élèves ne connaissent pas la France, n’ont pas été en contact avec la communauté polytechnicienne, et ont laissé dans leur pays famille et amis qu’ils ne reverront qu’une ou deux fois par an durant leur scolarité à l’X.

Ces élèves âgés d’une vingtaine d’années arrivent à l’École après avoir suivi des cours de français intensifs, mais ne sont, pour la majorité, pas francophones.

QU’EST-CE QUE LE PARRAINAGE ?

Pour les élèves internationaux, le parrainage est un des premiers contacts avec la grande famille polytechnicienne. Mon parrain m’apprend la culture française en m’intégrant dans son entourage et m’oriente en montrant leur carrière.
Son incomparable patience et sa sympathie m’aident spectaculairement à m’habituer à la vie en France.
Zuli Huang, Chinois (2015)

Le parrainage consiste à mettre chaque élève international, « le filleul », en relation avec un ancien « le parrain » qui l’accompagne dès son arrivée sur le plateau.

Cet accompagnement aide les filleuls à mieux s’insérer dans un milieu totalement nouveau pour eux. C’est d’autant plus important qu’ils ont un rythme d’étude soutenu dans une langue qui n’est pas leur langue maternelle.

L’accueil initial de ces élèves internationaux contribue à leur intégration et à leur réussite. Il permet aussi de créer des liens solides et durables avec le pays et la communauté d’accueil.

UNE CHANCE POUR LE FILLEUL COMME POUR LE PARRAIN

Chu Xuan Bach, kessier 2014 représentant les élèves internationaux, a réalisé une enquête auprès des parrains de la promotion 2015. Comme pour la même enquête menée il y a cinq ans, il en ressort que le parrainage est une expérience très positive pour tous.

Pour les filleuls, le parrainage permet une meilleure intégration dans la vie française, une meilleure connaissance de la culture, des habitudes et des codes du pays. Parfois, le parrainage a servi pour la recherche de stage et de soutien dans les moments plus difficiles.

Pour le parrain, c’est une ouverture vers un autre pays, une autre culture et aussi la satisfaction d’accompagner un jeune camarade. La disponibilité du parrain est importante, en particulier pour créer au début une relation de confiance avec le filleul.

De leur côté, les filleuls ne doivent pas hésiter à relancer leur parrain si nécessaire. Globalement l’opération est un succès, comme en attestent les témoignages de plusieurs filleuls.

Mon parrain et moi, on va souvent aux musées d’art surtout ceux de peinture et sculpture. Parfois, il m’invite pour déjeuner avec lui aussi. On discute sur la France, sur l’X et il me pose des questions sur le Brésil. Il a déjà eu trois filleuls dont deux étaient brésiliens. Du coup il connaît comment le parrainage fonctionne et il est très engagé. Il me dit qu’il parle toujours avec ses anciens filleuls.
À mon avis, des parrains expérimentés sont meilleurs, et aussi des parrains intéressés par la culture étrangère, par exemple, le mien va chaque année au Brésil et il aime la culture brésilienne.
Tadeu Belfort, Brésilien (2015)

UNE CHANCE POUR L’ÉCOLE ET LA COMMUNAUTÉ POLYTECHNICIENNE

Étant élève parrainé, ayant fait partie de l’équipe parrainage en tant que kessier Inter, je comprends comment c’est important le parrainage.
C’est, pour moi, une famille en France avec qui j’ai raconté de belles histoires ainsi que de mauvais souvenirs dans la vie.
En général, au début, il y a souvent des difficultés dans le contact parrain-filleul, j’espère que vous (les parrains et les élèves également) pouvez essayer de commencer la relation le mieux possible.
Il y en a quelques-uns qui ne se contactent plus après la première fois. N’hésitez pas à solliciter l’équipe parrainage au besoin.
Chu Xuan Bach, kessier Inter (2014)

Depuis sa création, l’X a une tradition d’accueil d’élèves internationaux attirés par l’excellence scientifique de l’école. Dans le cadre de la compétition mondiale que se livrent aujourd’hui les universités, l’École accroît encore davantage son ouverture internationale pour attirer de brillants étudiants qui viennent des meilleures universités du monde.

La Fondation de l’X participe à cette politique de rayonnement international et offre des bourses à certains élèves internationaux. Le parrainage organisé par l’AX contribue à cette dynamique en facilitant l’intégration des élèves internationaux et en tissant des liens durables entre la communauté polytechnicienne et ces élèves qui deviendront des ambassadeurs de l’École dans leur pays.

COMMENT DEVENIR PARRAIN ?

Un parrain et un filleul de l'École polytechnique
Pour les filleuls, le parrainage permet une meilleure intégration dans la vie française, une meilleure connaissance de la culture, des habitudes et des codes du pays.

Vous recevrez en février un courriel personnel vous proposant de présenter votre candidature pour parrainer un élève international de la promotion 2016. Ce courriel vous donnera plus d’information sur les profils des élèves de la promotion 2016 et vous proposera des critères pour adapter au mieux votre profil à celui des filleuls (langues, pays d’origine, etc.).

Suivra le déjeuner traditionnel de lancement du parrainage où seront invités parrains et filleuls. Il aura lieu le 22 avril à la Maison des X.

Les parrains sont recrutés dans toutes les promotions sur une base de volontariat. Un parrain ou une marraine prend deux engagements pour deux années au minimum : assurer un contact régulier, si possible mensuel même juste via les réseaux sociaux, n’hésitant pas à appeler son filleul pour connaître son moral et à l’inviter chez lui ou à des visites et des voyages ; l’aider si nécessaire pour certains choix, par exemple pour des stages ou des options dans les études à l’X.

Les parrains et filleuls conservent souvent des liens privilégiés après la sortie de l’X. Je suis heureux de pouvoir reprendre le parrainage en équipe avec Hortense Lhermitte (83), présidente de la commission internationale de l’AX, et Dinara Veshchezerova, kessière 2015 représentante des élèves internationaux.

Nous remercions Françoise Combelle (72) qui a initié le parrainage en 2005, ainsi que ses successeurs, Jean René Argouac’h (70) et Yves Demay (77) qui vient de passer le relais ainsi que les kessiers Inter.

Tous ont fait un travail extraordinaire qui a permis de faire vivre cette initiative depuis plus de dix ans.

Le parrainage de l’X m’a permis de trouver une véritable famille en France. J’ai eu une grande chance dans ma vie de rencontrer Françoise et Jean-Luc qui sont devenus des personnes très proches pour moi et que j’aime beaucoup.
Sans doute, le parrainage aide beaucoup les élèves étrangers à mieux assimiler dans le nouveau pays pour eux et de surpasser les difficultés qu’ils rencontrent quand ils arrivent en France.
Je suis très contente qu’à Polytechnique on ait cette belle tradition qui crée des liens entre les polytechniciens de différentes générations.
Irina Stolbova, Russe (2014)

Commentaires

Bonjour
Pourriez vous ajouter sur cette page un lien vers le questionnaire à remplir pour être candidat à parrainer? Ou plus simplement merci de m'envoyer ce questionnaire que je dois remplir avant la date butée du 24 mars. Cordialement Christian Robieux (X1973)

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter l'offre de Viagra ou de Cialis sans ordonnance.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Ce n'est donc pas la peine de les écrire plusieurs fois, sous prétexte qu'on ne les voit pas  apparaître immédiatement

Actualités

.