Magazine N°722 Février 2017 - Expressions

La communauté des X au service de ton évolution professionnelle

Depuis novembre 2016, l’AX propose à tout camarade, élève ou ancien, de préparer son évolution professionnelle en consultant régulièrement un polytechnicien qui accepte de partager bénévolement son expérience. Ce nouveau service mérite d’être proposé le plus largement possible, car il permet de progresser dans les situations personnelles les plus variées en s’appuyant sur la force d’un réseau unique.
 

Aujourd’hui , les parcours professionnels sont ouverts et différenciés. Il est normal d’envisager un changement de poste à plusieurs reprises dans sa carrière. Cela implique de veiller à son orientation professionnelle, en s’appuyant d’abord sur une réflexion personnelle, mais aussi sur la rencontre et le dialogue.

ACCOMPAGNER EN UTILISANT LA FORCE DE NOTRE COMMUNAUTÉ

L’équipe Carrières de l’AX offre aujourd’hui un nouveau service à tous les polytechniciens, en poste ou non, sans restriction de filière (ingénieur, docteur, master) ni de cotisation à l’AX, ancien diplômé ou élève en dernière année, qui cherchent une aide pour conduire leur évolution professionnelle.

“ Dynamiser sa carrière, rebondir, ou élaborer un projet ”

Qu’il s’agisse de dynamiser sa carrière en anticipant un changement de poste (en interne ou en externe), de rebondir face à un imprévu ou simplement d’élaborer un projet qui ait du sens, le polytechnicien peut solliciter l’accompagnement d’un camarade.

Il va ainsi rencontrer régulièrement sur une période de six mois un aîné qui l’aidera à améliorer son projet en le clarifiant et en le confrontant à la réalité. Ce sera une opportunité pour pratiquer l’usage du réseau et développer des clés pour une autonomie ultérieure.

Par cette démarche de type mentoring, l’AX souhaite mobiliser l’esprit d’entraide des anciens élèves, capitaliser sur leur expérience et renforcer ainsi notre communauté.

RÉPONDRE PRÉSENT DANS DE MULTIPLES SITUATIONS PERSONNELLES

Quelques semaines après le lancement du service, nous pouvons déjà témoigner des premières demandes.

D’abord le début de carrière : tu vas sortir d’une école, tu es tenté par les petites entreprises très innovantes qui te permettraient de mettre en pratique immédiatement ton goût pour la technique, mais tu hésites entre les secteurs et tu t’interroges sur le type de responsabilité qu’on pourrait confier à un débutant dans une petite structure.

“ L’accompagnement ne dépasse pas les limites d’une aide bénévole ”

Nous te mettons en contact avec un camarade qui connaît le monde des start-ups et qui sait où se créent aujourd’hui les nouvelles entreprises.

Puis une première expérience en entreprise : tu viens de franchir le cap des 30 ans et tu constates que tu dois changer de trajectoire afin de poursuivre ta montée en compétences. Tu te connais mieux, mais tu hésites encore sur ton avenir.

L’accompagnateur peut challenger tes réflexions et t’inciter à relire ton passé. Il va t’aider à formaliser une vision à moyen terme, qui s’appuie sur tes talents et tes aspirations. Il identifiera avec toi dans le réseau polytechnicien les relais pertinents pour valider ton projet et collecter de l’information.

Le cas du jeune chercheur : tu as atteint au moins une partie de tes buts scientifiques et tu veux désormais suivre un parcours plus classique dans l’économie marchande ou le secteur public.

Mais comment donc aborder ces milieux si différents ? Nous pourrons t’aider avec un camarade qui partage ce goût pour la recherche et qui a su lui-même s’adapter à différentes activités dans sa carrière.

Nos camarades à l’international : tu résides à l’étranger mais tu ne sais pas comment valoriser ton diplôme de l’X lorsque tu t’adresses aux entreprises locales. Tu es toi-même étranger, mais tu aimerais valoriser cette nationalité auprès d’une entreprise française.

Notre communauté est très internationale. Bon nombre de nos camarades ont eux-mêmes vécu la difficulté des obstacles culturels. Nous pouvons souvent trouver l’accompagnateur qui connaît parfaitement le contexte de ce pays.

Nos seniors : tu as dépassé la cinquantaine. Après une carrière de salarié où tu as pu exercer des responsabilités importantes, tu te retrouves seul avec un nouveau statut de consultant indépendant. Tu dois prendre conscience de cette transformation radicale, qui te demandera sans doute de faire table rase du passé et d’apprendre à te vendre.

Tu seras guidé dans cette reconversion par un camarade lui-même consultant.

LIMITER LES ENJEUX AU CADRE D’UNE AIDE BÉNÉVOLE

On sait bien que toute réflexion sur l’orientation professionnelle soulève de profondes questions sur la personne, son histoire et son environnement.

entraide en escalade
Par cette démarche de type mentoring, l’AX souhaite mobiliser l’esprit d’entraide des anciens élèves, capitaliser sur leur expérience et renforcer ainsi notre communauté. © YANLEV / FOTOLIA.COM

N’est-il pas imprudent de confier l’accompagnement à des camarades, certainement de bonne volonté, mais qui ne disposent pas de la formation et du temps pour traiter une telle complexité ?

C’est le rôle de l’AX de superviser ces accompagnements et de veiller à leur faisabilité.

L’équipe Carrières accueille la demande d’accompagnement notamment pour juger si et comment on peut raisonnablement y répondre. Plusieurs personnes peuvent être sollicitées pour des entretiens à ce stade. Lors de cet accueil ou plus tard dans l’accompagnement, si nécessaire, on se posera la question de l’opportunité de l’intervention d’un professionnel (de type coach) ou d’un dispositif complémentaire à l’accompagnement individuel (test psychologique, bilan dans certaines associations bien outillées, travail de groupe).

C’est aussi à l’accompagnateur de veiller lui-même à ce que l’accompagnement ne dépasse pas les limites d’une aide bénévole. Il s’efforce de définir un objectif raisonnable au début avec l’accompagné et lui-même ensuite ne doit jamais surpasser son rôle. Il apporte une présence bienveillante sans complaisance, un effet miroir et des conseils issus de son expérience professionnelle.

Il contribue à ce que l’accompagné ait une conscience claire de sa situation et qu’il décide éventuellement de se tourner vers des professionnels (ce qui en soi est un progrès significatif). L’accompagnateur n’a pas à trouver lui-même la solution et encore moins à l’imposer.

DÉVELOPPER LES TALENTS DE L’ACCOMPAGNATEUR

L’utilisation du réseau polytechnicien ne date pas d’aujourd’hui. De nombreux camarades ont accepté depuis longtemps d’être sollicités en tant que correspondants ou référents sur un secteur, une entreprise ou un métier.

Même si certains d’entre eux sont devenus naturellement des accompagnateurs, les rôles de correspondant ou de référent persistent. À noter cependant que, dans l’accompagnement, il ne s’agit pas d’un entretien ponctuel de réseau où l’on croise des informations professionnelles selon un mode donnant – donnant. Il s’agit d’une vraie relation humaine dans la durée où l’on fait l’effort gratuit de se tourner vers l’autre.

C’est un défi intellectuel d’essayer de comprendre autant que possible les tenants et aboutissants de sa situation. C’est aussi une école d’écoute, si utile par ailleurs dans la vie professionnelle. C’est enfin l’opportunité de solliciter les deux moitiés de son cerveau : celle du raisonnement, si chère au polytechnicien, celle des émotions et de l’intuition, si précieuse dans les relations humaines.

Pour tout complément d’information, l’accompagnement à la demande est présenté sur le portail de l’AX, dans la partie spécifique à l’équipe Carrières.
 

Accompagnement à la Demande

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter l'offre de Viagra ou de Cialis sans ordonnance.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Ce n'est donc pas la peine de les écrire plusieurs fois, sous prétexte qu'on ne les voit pas  apparaître immédiatement

Actualités