Magazine N°722 Février 2017 - Expressions
L'envers du décor

Développer l'égalité des chances par l'accompagnement

L’Association Tremplin apporte son aide à des jeunes de milieux défavorisés, du lycée jusqu’au premier emploi. Parce que cet accompagnement s’inscrit à la fois dans la durée et dans la profondeur, il s’avère particulièrement efficace, comme en atteste un récent travail d’évaluation effectué par un chercheur du CNRS.

Logo Association Tremplin
 

L'équipe de l'Association Tremplin
Rencontre entre les membres de l’association tuteurs, bénévoles actifs, anciens élèves. 2016.

C’est en 2000 que des élèves de l’X créent l’association avec comme but de développer des activités de tutorat d’approfondissement scientifique dans des classes de terminale de lycées situés dans des zones défavorisées.

Rapidement, l’École normale supérieure et l’ENSAE se joignent à cette initiative, et aussi des ingénieurs en entreprise (Areva, SNCF). Puis, plus tard, ce furent CPE Lyon, EIDD de Paris-VII et Polytech UPMC.

Au fil des années, il est apparu nécessaire d’inscrire cet accompagnement dans la durée de façon à suivre les élèves dès la première, puis après le bac et jusqu’aux portes du monde de l’entreprise.

UNE GAMME ÉTENDUE D’AIDES AUX LYCÉENS

Cela a également amené Tremplin à élargir la gamme des moyens d’accompagnement. Au départ, ce sont des sessions de tutorat réalisées dans les lycées par des étudiants bénévoles : elles prennent la forme d’ateliers scientifiques hors programme ou de discussions à raison de deux heures par semaine d’octobre à fin mars.

Des stages sont également organisés pendant les vacances scolaires autour d’un contenu scientifique à la fois plaisant et riche.

Des visites culturelles d’institutions, d’entreprises et de musées sont l’occasion de découvertes scientifiques et culturelles. Des ateliers d’orientation postbac et une assistance pédagogique dans les lycées complètent les activités proposées aux lycéens.

UN ACCOMPAGNEMENT QUI SE POURSUIT APRÈS LE BAC

QUELQUES CHIFFRES

70 bénévoles et une salariée animent l’association qui travaille avec 15 lycées en Île-de-France et un à Lyon. Chaque année, 200 élèves bénéficient du tutorat en lycée et 50 étudiants sont aidés après leur bac. À ce jour, 130 ont bénéficié de bourses.

Après le bac, l’accompagnement prend tout d’abord la forme d’un soutien académique. Ce soutien est particulièrement apprécié des élèves confrontés à la difficulté et à l’intensité des classes préparatoires.

Il peut prendre également la forme de bourses ou de parrainages (soutien de l’étudiant par un parrain ou marraine ingénieur en entreprise).

L’EFFICACITÉ AU MOINDRE COÛT

Depuis sa création, Tremplin a permis aux élèves qu’elle a soutenus d’intégrer de nombreuses écoles d’ingénieurs ou de suivre des formations supérieures de qualité : Supélec, ENSAE, Centrale Paris et Centrale Lyon, ESTP, UTC, INSA, Polytech UPMC, X, etc. Mais il nous a paru indispensable, pour progresser, de demander une évaluation indépendante de notre action.

Cette enquête a été réalisée sur un an par un chercheur du CNRS qui a interrogé les élèves de plusieurs lycées où l’association est active. Les trois quarts ont répondu. Il ressort qu’au niveau des lycées la performance des élèves en mathématiques est accrue (plus de 20 % de l’écart type) tout comme la motivation au travail (plus de 45 % de l’écart type).

Le chercheur en conclut que Tremplin est une structure de petite taille mais relativement efficace et peu coûteuse.

Permanence de soutien postbac à l'AX
Les stagiaires de l’X animent la permanence
de soutien postbac le samedi après-midi à l’AX.

UN JEUNE X TÉMOIGNE

Jean-Baptiste Lamare (2014) évoque le stage de formation humaine de première année de l’X effectué avec Tremplin : « Mon stage Tremplin est avant tout une aventure humaine exceptionnelle. (…) Si j’avais quelques appréhensions sur mes capacité à m’adapter à un milieu socioculturel qui m’était inconnu, ces appréhensions ont très vite disparu grâce à mes 205 élèves. (…)
La qualité de leur accueil et leur envie d’apprendre m’ont vite permis de prendre confiance en moi pour pouvoir ainsi leur donner le meilleur de moi-même. La mission essentielle de soutien pédagogique des tuteurs de Tremplin leur permet (…) de découvrir la réalité mais également la richesse de ces milieux où l’énergie, la volonté et l’enthousiasme sont un bon terreau pour développer l’envie de progresser et l’ambition chez les élèves. (…)
Ces lycées sont sans aucun doute une pépinière de talents trop ignorée. »

DES AXES DE PROGRÈS

Améliorer en permanence l’efficacité opérationnelle des équipes est un impératif naturel. C’est aussi un challenge car les équipes de bénévoles se renouvellent en permanence, qu’ils soient issus des écoles associées à notre programme ou qu’ils viennent d’entreprises.

Il nous faut donc organiser le passage de relais sous forme de séminaires aux cours desquels les aînés transmettent leurs acquis aux débutants.

Nous pratiquons aussi des échanges d’expérience avec des associations qui ont des buts similaires aux nôtres – avec une histoire et des approches différentes : il en résulte un enrichissement mutuel. Et il faut aussi tenir compte des évolutions du contexte dans lequel nous travaillons.

UN CHAMP D’ACTION À ÉLARGIR PROGRESSIVEMENT

Tremplin a vu son champ d’action s’élargir dans la durée. On est passé des seuls élèves de terminale aux élèves et étudiants depuis la première jusqu’au premier emploi. Nous envisageons de commencer l’action dès la classe de seconde : cela suppose plus de bénévoles mais permet de capitaliser sur les relations nouées avec les lycées partenaires.

“ Il existe dans nos banlieues les moins favorisées un formidable potentiel humain ”

Nous bénéficions du retour d’expérience de nos bénévoles et aussi des échanges que nous développons avec d’autres associations, comme c’est le cas au sein de l’association Paestel. Ils nous amènent à améliorer et enrichir nos mesures d’accompagnement.

Mais l’extension de nos activités a surtout un caractère géographique avec une double difficulté : trouver plus de bénévoles avec un vivier d’étudiants limité et la concurrence forte d’autres formes de bénévolat ; nouer des partenariats avec des lycées, sachant que beaucoup sont éloignés des institutions dans lesquelles nous trouvons des bénévoles.

De ce point de vue, il est très utile de pouvoir compter sur des stagiaires comme ceux que l’X nous envoie. Dans l’immédiat, nous sommes amenés à centrer notre développement sur l’Île-de-France, Lyon et la région Paca.

DES GISEMENTS À EXPLOITER

Les résultats de plus de quinze années passées sur le terrain démontrent qu’il existe dans nos banlieues les moins favorisées un formidable potentiel humain, une vraie richesse, qui ne demandent qu’à se révéler pour autant qu’on se donne la peine d’aider les nouvelles générations à franchir le mur de verre qui les isole.

NOUS CONTACTER

Association Tremplin
Bénédicte Mennesson, déléguée générale
infos [at] association-tremplin.org
c/o AX, 5, rue Descartes, 75005 Paris
www.association-tremplin.org
Tél. : 01 40 64 38 55

Bien sûr, cela a un coût et je me garderai bien de tirer de nos résultats des conclusions hâtives, en particulier parce que nous travaillons avec des élèves très motivés. Mais c’est un investissement non seulement indispensable pour maintenir la cohésion et la justice sociale qui est aussi éminemment justifié au plan économique.

Mon souhait est évidemment de voir se développer l’action de Tremplin tout comme celle des associations qui ont les mêmes objectifs que nous, car la pluralité des initiatives est stimulante. L’important est que la puissance publique facilite notre action.

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter l'offre de Viagra ou de Cialis sans ordonnance.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Ce n'est donc pas la peine de les écrire plusieurs fois, sous prétexte qu'on ne les voit pas  apparaître immédiatement

Actualités