Magazine N°709 Novembre 2015 - Expressions

Des scientifiques de l’X récompensés par le Siebel Energy Institute

Le Siebel Energy Institute a été lancé le 4 août 2015 à San Francisco. Ce consortium mondial, rassemblant huit établissements dont l’École polytechnique, va financer des projets de recherche sur les smart grids. Deux projets impliquant des chercheurs de l’X ont reçu des subventions de l’institut.

Le Siebel Energy Institute veut améliorer l’efficacité énergétique et la fiabilité des réseaux électriques
Le Siebel Energy Institute encourage des projets de recherche visant notamment à améliorer l’efficacité énergétique et la fiabilité des réseaux électriques. © HXDYL / SHUTTERSTOCK

“ La dotation permettra de financer un stage de recherche pour un étudiant de l’X ”

Le 4 août dernier, des chercheurs, des universitaires et des experts de l’industrie se sont réunis à San Francisco, aux États-Unis pour le lancement du Siebel Energy Institute.

Destiné à favoriser les échanges et les collaborations de recherche pour répondre aux défis énergétiques du XXIe siècle, le Siebel Energy Institute regroupe huit établissements de premier plan : aux États- Unis, le MIT (Massachusetts Institute of Technology), Carnegie Mellon, Princeton, Berkeley (University of California at Berkeley) et l’université de l’Illinois à Urbana-Champaign ; en Asie, l’université de Tokyo et en Europe, le Politecnico di Torino et l’École polytechnique.

Premières dotations

À l’occasion de son lancement, le Siebel Energy Institute a remis ses premières dotations finançant des projets de recherche visant notamment à améliorer l’efficacité énergétique et la fiabilité des réseaux électriques.

Sélectionnés parmi une soixantaine de dossiers, deux des projets ayant obtenu un financement impliquent des enseignants-chercheurs de l’École polytechnique.

Optimiser les réseaux électriques

Le premier projet, porté par Philippe Drobinski, directeur de recherche au CNRS et professeur à l’École polytechnique, propose d’adopter une approche transdisciplinaire pour favoriser le développement et l’optimisation de la gestion des réseaux électriques.

L’objectif de ce projet, mené en partenariat avec le professeur Pascal Ortega, de l’université de la Polynésie française, sera de développer des microréseaux modulaires expérimentaux alimentés par un mélange d’énergie solaire et de la puissance du vent soutenu par un système de modélisation.

Un projet commun

“ Le Siebel Energy Institute accordera 40 à 50 bourses de recherche chaque année ”

Le second projet implique des scientifiques de trois établissements du consortium (Berkeley, Politecnico di Torino et l’X) : Stéphane Gaubert, ancien élève de l’École polytechnique et responsable d’une équipe de recherche conjointe entre l’INRIA et le Centre de mathématiques appliquées (École polytechnique, CNRS), Laurent El Ghaoui, polytechnicien et professeur à l’UC Berkeley, et Giuseppe Carlo Calafiore, professeur à l’École polytechnique de Turin.

Le Siebel Energy Institute a été lancé par Thomas Siebel, le fondateur de C3 Energy, une société de logiciels d’analyse de smart grids.
Thomas Siebel, également président de l’Institut, a investi 10 millions de dollars dans ce consortium pour soutenir la recherche sur les réseaux électriques connectés.
« Nous avons créé l’Institut pour stimuler les meilleurs esprits en génie et en informatique à travailler en collaboration sur la science de l’énergie intelligente », a-t-il déclaré.

Ce projet vise à développer des méthodes innovantes pour les systèmes dynamiques complexes afin d’optimiser la gestion énergétique locale et mondiale.

La dotation obtenue permettra également de financer un stage de recherche pour un étudiant de l’École polytechnique.

À partir de 2016, le Siebel Energy Institute accordera 40 à 50 bourses de recherche chaque année, en plus du soutien financier apporté à ces premiers projets.

Pour Frank Pacard, Directeur de l’enseignement et de la recherche de l’École polytechnique : « Les questions de gestion efficace de l’énergie ayant une portée mondiale, le Siebel Energy Institute contribue à renforcer le dialogue international sur ces enjeux, en favorisant les coopérations de recherche, notamment entre les huit établissements membres. »

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter l'offre de Viagra ou de Cialis sans ordonnance.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Ce n'est donc pas la peine de les écrire plusieurs fois, sous prétexte qu'on ne les voit pas  apparaître immédiatement

Actualités

.