Magazine N°722 Février 2017 - Dossier FFE
  • Dernier magazine (729)
  • Magazine de l'article (722)

Pierre DEJOUX (85)

President Otis Business Strategy & Service

Articles du Dossier

Par Frédéric VACHER
Par Manuel CHAREYRE
et Jean-Michel JOLAS
Par Vincent MARET
Par Yves Le GÉLARD
et Stéphane QUÉRÉ
Par Nicolas CUDRÉ-MAUROUX
Par Pierre DEJOUX (85)
Par Vihan SHARMA
Par Thomas FAIVRE-DUBOZ
Par Jean-Baptiste BOUZIGE (00)
et François POITRINE (00)
Par Emmanuel BRUNET
Par Xavier PAULIK (90)
Par Stéphane DUGELAY (91)
Par Armand THIBERGE (02)
Par Christophe POIRMEUR
Par Thomas GUIGNARD
Par Daniel COHEN-ZARDI (87)
Par Théo HOFFENBERG (80)
Par David PETAUTON

OTIS : digitalisation, innovation et agilité

Il y a environ une année, Otis a entamé sa transformation numérique et digitale. Entretien avec Pierre Dejoux (85), President Business Strategy et Services qui nous en dit plus.

Logo OTIS
 

Quelle place occupent l’innovation et la recherche technologique chez Otis ?

Elles ont toujours occupé une place importante dans notre stratégie, notamment au niveau européen. Le lancement de notre ascenseur connecté, le New Gen2, en 2016 a révolutionné notre secteur avec sa capacité à économiser 75 % d’énergie par rapport à un ascenseur classique, la possibilité pour les clients d’appeler l’ascenseur depuis leur smartphone via une application dédiée, des écrans connectés en cabine et personnalisables…

Pour poursuivre et accélérer nos recherches sur ces questions, nous nous sommes dotés d’un Innovation Lab à Gien dans le Loiret dont la mission est de faire évoluer et d’optimiser l’expérience passager.

Ainsi, dans le New Gen 2, le design de l’ascenseur a été complètement revu et retravaillé par des designers proches du secteur automobile pour proposer une expérience optimale et différente.

Qu’en est-il de la transformation digitale ?

Nous sommes actuellement en train de repenser nos ascenseurs afin d’y inclure des services de nouvelles générations. Les ascenseurs de demain seront beaucoup plus connectés et seront dotés de nombreux capteurs. Nous nous concentrons donc sur le développement de nouvelles applications pour accompagner ce changement aussi bien en interne qu’en externe en collaboration avec nos clients.

Nous avons créé notre propre incubateur dans lequel nous utilisons des méthodes de développement inspirées de l’écosystème des start-ups.

Nous impliquons nos clients et les utilisateurs finaux pour partir d’une expérience client concrète en vue de l’optimiser à travers des solutions et des applications digitales innovantes pour, par exemple, appeler l’ascenseur depuis son téléphone, localiser un technicien ou bien être alerté en cas de panne ou de dépannage…

Cette démarche nous permet d’améliorer notre efficacité, la réponse apportée à nos clients, mais aussi nos processus en interne. En effet, nous développons également des applications destinées à nos techniciens pour accroître leur réactivité et efficacité sur le terrain.

D’ailleurs plus de 30 000 d’entre eux vont être équipés avec des iPhones et des applications qui permettront de fluidifier la transmission des informations et des données en temps réel.

Quel est l’impact sur votre façon de travailler ? Comment a-t-elle évolué ?

EN BREF

Otis est le Numéro Un mondial en matière de fabrication, d’installation et de maintenance d’ascenseurs, d’escalators, de trottoirs roulants et de systèmes de transport horizontal.
Basée à Farmington, Connecticut, Otis emploie 66 000 salariés à travers le monde, propose ses produits et services dans plus de 200 pays et territoires et assure la maintenance de plus de 1,9 million d’ascenseurs et d’escalators.

Pour réussir ce virage numérique, il faut adopter des méthodes de travail agiles. Aujourd’hui, nous développons des Proof of Concept et des Minimum Valuable Product (MVP) en une semaine sur des sujets précis tels que le service, la maintenance ou le dépannage.

Nous les travaillons en interne avec la participation de nos clients, puis nous validons le prototype et le testons sur le terrain avec les différentes parties prenantes. C’est ensuite le rôle de l’incubateur de perfectionner le prototype validé avant sa mise en production à une échelle mondiale.

Plus particulièrement, sur les questions de Big Data, d’analytics ou de maintenance prédictive, en plus de nos partenariats externes, nous pouvons capitaliser sur les compétences de notre groupe UTC.

Et pour conclure ?

Pour mener à bien nos objectifs, nous avons besoin à la fois de nos compétences en interne et de jeunes ingénieurs qui vont nous apporter un regard neuf sur l’entreprise, notre activité et nos processus.
 

Page de pub OTIS

Ajouter un commentaire

Publication des commentaires

La publication des commentaires est modérée, principalement pour éviter des offres commerciales inadaptées.
Cela est exécuté une ou deux fois par jour.

Depuis un certain temps,les fiches des auteurs (cliquer sur la photo)comportent un lien sur leur fiche LinkedIn. Cela permet de contacter les auteurs sans que nous ayons à publier leur adresse. Dans le cas de cette utilisation veuillez bien préciser les références de l'article commenté.

Actualités